Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Objectif 15

Ecosystèmes terrestres

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres

16 projets dont 12 en cours   |   12 pays   |   27304 bénéficiaires

L'objectif en détail

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

Comme les océans, notre existence dépend du milieu terrestre. Les végétaux fournissent ainsi 80% de notre alimentation, nous dépendons de l’agriculture pour notre subsistance et en tant que ressources économiques, et les forêts, qui couvrent 30% de la surface planétaire, assurent la sécurité alimentaire, fournissent des abris et luttent contre les changements climatiques. Environ 1,6 milliard de personnes, majoritairement des populations autochtones, dépendent de ces écosystèmes pour survivre.

 

 

Nous assistons cependant à une dégradation des terres sans précédent. La sécheresse, la déforestation et la désertification – causées par les activités humaines autant que les changements climatiques – posent des défis majeurs au développement durable et affectent les communautés dans le monde entier.

L’objectif 15 vise ainsi à préserver et restaurer les écosystèmes terrestres en en promouvant une gestion durable. Il implique d’atteindre les cibles suivantes :

  • D’ici à 2020, garantir la préservation, la restauration et l’exploitation durable des écosystèmes terrestres et des écosystèmes d’eau douce et des services connexes, en particulier des forêts, des zones humides, des montagnes et des zones arides, conformément aux obligations découlant des accords internationaux

  • D’ici à 2020, promouvoir la gestion durable de tous les types de forêt, mettre un terme à la déforestation, restaurer les forêts dégradées et accroître nettement le boisement et le reboisement au niveau mondial

  • D’ici à 2030, lutter contre la désertification, restaurer les terres et sols dégradés, notamment les terres touchées par la désertification, la sécheresse et les inondations, et s’efforcer de parvenir à un monde sans dégradation des terres

  • D’ici à 2030, assurer la préservation des écosystèmes montagneux, notamment de leur biodiversité, afin de mieux tirer parti de leurs bienfaits essentiels pour le développement durable

  • Prendre d’urgence des mesures énergiques pour réduire la dégradation du milieu naturel, mettre un terme à l’appauvrissement de la biodiversité et, d’ici à 2020, protéger les espèces menacées et prévenir leur extinction

  • Favoriser le partage juste et équitable des bénéfices découlant de l’utilisation des ressources génétiques et promouvoir un accès approprié à celles-ci, ainsi que cela a été décidé à l’échelle internationale

  • Prendre d’urgence des mesures pour mettre un terme au braconnage et au trafic d’espèces végétales et animales protégées et s’attaquer au problème sous l’angle de l’offre et de la demande

  • D’ici à 2020, prendre des mesures pour empêcher l’introduction d’espèces exotiques envahissantes, atténuer sensiblement les effets que ces espèces ont sur les écosystèmes terrestres et aquatiques et contrôler ou éradiquer les espèces prioritaires

  • D’ici à 2020, intégrer la protection des écosystèmes et de la biodiversité dans la planification nationale, dans les mécanismes de développement, dans les stratégies de réduction de la pauvreté et dans la comptabilité

  • Mobiliser des ressources financières de toutes provenances et les augmenter nettement pour préserver la biodiversité et les écosystèmes et les exploiter durablement

  • Mobiliser d’importantes ressources de toutes provenances et à tous les niveaux pour financer la gestion durable des forêts et inciter les pays en développement à privilégier ce type de gestion, notamment aux fins de la préservation des forêts et du reboisement

  • Apporter, à l’échelon mondial, un soutien accru à l’action menée pour lutter contre le braconnage et le trafic d’espèces protégées, notamment en donnant aux populations locales d’autres moyens d’assurer durablement leur subsistance

 

 

Les projets de cet objectif

Restauration et valorisation du Carapa proc...

Le Carapa procera est une espèce locale qui tend à disparaître en basse Casamance précisément dans le village de Kartiack. On y a dénombré pas plus de 10 plantes existantes. Convoité pour ses vertus thérapeutiques, le Carapa procera est en voie de disparition dans ce village. Ce qui a généré une prise de conscience des populations d...

Pays : Sénégal
50€ engagés sur 15000€
commencé le 22/04/2017
2500 bénéficiaires

Protection et restauration des écosystèmes ...

Contexte La transformation humaine des écosystèmes naturels dépasse la capacité de la planète à maintenir les conditions dont les hommes ont besoin pour survivre et prospérer. Les mangroves font parties des écosystèmes liés à l’eau ayant une utilité multiple : ils influent directement la quantité et la qualité...

Pays : Bénin
0€ engagés sur 9500€
commencé le 08/02/2018
1500 bénéficiaires

Api-Caféiculture

Durant la conquête des Espagnoles et des Français, le taux de couverture végétale en Haïti était d'au moins 90% ce qui a faisait de cette terre, la «Perle des Antilles». Au cours de la période de l’occupation américaine, la couverture végétale était environs 23%, aujourd’hui elle est estimée à moins ...

Pays : Haïti
15€ engagés sur 10000€
commencé le 22/04/2017
100 bénéficiaires

Réduction de l'agriculture itinérante sur b...

Contexte En République du Congo, la déforestation a atteint son paroxysme. Les forêts, qui côtoyaient les habitations jusqu'au début des années 80, ont connu un recul drastique de 45 voir 50 kilomètres des villages. A l'origine de ce grand désastre, la pratique de l'agriculture itinérante sur brûlis. La déforestation e...

Pays : Congo
0€ engagés sur 10000€
commencé le 05/02/2019
5000 bénéficiaires

SOS Oasis et agro-écologie

Objectif général : L’objectif général du projet "SOS Oasis et agro-écologie" vise l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs locaux de la Commune de Fam El Hisn à travers la rationalisation des eaux d’irrigation et l’augmentation de la productivité agro-écologique. Le projet consiste à la c...

Pays : Maroc
0€ engagés sur 10000€
commencé le 05/02/2020
250 bénéficiaires

Restauration de la fertilité du sol à Mademere

Introduction En vertu des stratégies définies lors des sommets de haut niveau sur le développement durable, la Francophonies avait organisé une session de formation en ligne pour favoriser la mise en œuvre des ODD dans les pays membres. La participation à cette session de formation nous a inspirés des initiatives à entreprendre pour lutter efficacement cont...

Pays : Tchad
0€ engagés sur 9715€
commencé le 15/05/2019
1893 bénéficiaires

Restauration des sols et reforestation à ...

CONTEXTE Les activités humaines sont à l'origine des problèmes auxquels sont confrontés les écosystèmes terrestres. Ainsi, plusieurs phénomènes comme la déforestation et la pollution atmosphérique accélèrent  l'impact négatif du changement climatique. Au Togo, l'agriculture reste et demeure le moteur de l...

Pays : Togo
0€ engagés sur 6449€
commencé le 08/08/2019
5000 bénéficiaires

Production des biocombustibles à base des r...

Les forets recouvrent près de 31% de la surface de la planète et abritent plus de 80% de la biodiversité terrestre. Dans le monde, la déforestation va grandissante et chaque année, 15 millions d'hectares de forets disparaissent, soit 2400 arbres abattus chaque minute suite aux activités humaines. Les forets sont d'une importance capitale pour la survie de l'hum...

Pays : Cameroun
0€ engagés sur 10000€
commencé le 20/01/2020
100 bénéficiaires

Agroforesterie au Niger

Le projet sera mis en oeuvre dans la région de Dosso plus précisément dans le terroir de Kogorou dans la commune urbaine de Loga. La situation du milieu se caractérise par une dégradation accélérée des ressources naturelles et précisément des terres, base de toute production agricole. Les terres dégradées sont souvent délais...

Pays : Niger
7001€ engagés sur 7001€
commencé le 25/12/2018
2800 bénéficiaires

Forêt comestible à Madagascar

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres Ce projet de forêt comestible à Madagascar, basé sur l’agroforesterie entre dans le cadre de l’Objectif de développement durable n° 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter c...

Pays : Madagascar
9050€ engagés sur 9850€
commencé le 09/09/2019
80 bénéficiaires

Cheptelisation de lapins pour la protection...

Les communautés locales et autochtones vivant à Itebero (site du projet), en Territoire de Walikale, Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo subissent les conséquences des différentes guerres qu'a connu notre pays depuis 1994 avec l'arrivée des réfugiées rwandais jusqu'en 2012 avec la guerre du M23. Ces communautés ...

Pays : République Démocratique du Congo
0€ engagés sur 7000€
commencé le 09/05/2021
1800 bénéficiaires

Restauration de l’habitat du lamantin dans ...

Une restauration dans et autour d’une aire protégée contribue à de nombreux objectifs sociétaux liés à la conservation de la biodiversité et au bien-être humain. C’est le cas de la Réserve de Faune du Lac Ossa (RFLO), d’une superficie de 4000 ha qui est une aire protégée regorgeant des services écosystémique...

Pays : Cameroun
10000€ engagés sur 10000€
commencé le 01/06/2020
300 bénéficiaires

Valorisation des déchets organiques au Bénin

Mise en place d’un biodigesteur pour la valorisation des déchets organiques du manioc Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres Le projet de valorisation des déchets organiques dans la commune de Zé au Benin entre dans le cadre de l’Objectif de développement durable n° 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillan...

Pays : Bénin
9000€ engagés sur 9605€
commencé le 21/04/2020
350 bénéficiaires

Valorisation du poivre de la Likouala pour ...

Le Département de la Likouala a comme caractéristique principale d’être couvert quasi-totalement par de la forêt dense et des zones marécageuses. La densité de population y est extrêmement faible, environ 2,5 habitants/km². L’économie locale est dominée par l’exploitation forestière et fait de ce département le premier...

Pays : Congo
0€ engagés sur 9655€
commencé le 15/06/2021
120 bénéficiaires

Valorisation du bambou pour la gestion dura...

L’implication des populations locales particulièrement les femmes dans la gestion du Parc National des Volcans (PNV) à travers des initiatives de conservation communautaire est une priorité majeure du Plan d’Aménagement et de Gestion de cette forêt à multiples services écosystémiques de grande valeur dont l’habitat pour la biodiversité...

Pays : Rwanda
9985€ engagés sur 9985€
commencé le 19/04/2020
511 bénéficiaires

Élévage des aulacodes comme alternative au ...

TOBAGNE est un village favorable au développement durable et à la promotion de l’élevage des aulacodes dans la zone de savane. Il est situé au Nord de YAOUNDE (à 145 km), à proximité des centres urbains de BOKITO (à 5 km) et de BAFIA (à 25 km), chef-lieu du département du MBAM INOUBOU. Les jeunes populations au chômage, pratiquent so...

Pays : Cameroun
10000€ engagés sur 10000€
commencé le 20/03/2021
5000 bénéficiaires