Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Agroforesterie au Niger

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Le projet en détail

Contexte

Le projet sera mis en oeuvre dans la région de Dosso plus précisément dans le terroir de Kogorou dans la commune urbaine de Loga.

La situation du milieu se caractérise par une dégradation accélérée des ressources naturelles et précisément des terres, base de toute production agricole. Les terres dégradées sont souvent délaissées, car impropres, selon les populations, à toute production afro sylvopastorale. Les populations sont chroniquement en situation d'insécurité alimentaire et incapables de répondre à leurs besoins alimentaires de base, même pendant des années de production. 

Le projet

Présentation 

Le projet a pour ambition de relancer la production de la gomme arabique, la séquestration de gaz carbonique et le développement de l'agroforestrie. Il permet de ce fait de lutter contre la pauvreté en milieu rural et d'inverser la tendance de dégradation de l'environnement par la reconstitution du couvert végétal. Le projet permet de plus rehausser la contribution du Niger à l'atteinte de l'objectif ultime de CCNUCC. 

Le choix de la gomme arabique s'explique d'une part par l'expérience de la population locale relative à sa production et d'autre part la demande de ce produit, notamment au niveau des grandes villes comme Dosso et Niamey, qui sont des potentiels marchés.

La responsabilité de gestion et la jouissance de l'usufruit des efforts appartiennent aux grappes de villages d'acceuil de l'opération, sous la maîtrise d'ouvrage déléguée aux communes concernées. 

Activités

Les activités seront entres autres la confection des demi lunes et / ou Zai pour faciliter la circulation et mobiliser le maximum possible les eaux de ruissellement au niveau du site. Les ouvrages confectionnés (demi lunes, Zai) seront destinés à la plantation d'arbre comme appoint à l'existant et les spéculations en cultures vivrières dans ces ouvrages. Ainsi près de 65 hectares seront réalisés avec exclusivement la main d'oeuvre locale. Les plants seront produit par les pépiniéristes locaux et seront achetés et plantés pour augmenter la densité actuelle des arbres de la zone d'ntervention. Ainsi trente femmes en situation de vulnérabilité verront leur économie améliorée grâce à la mise oeuvre de ce projet. 

Les principales activités du projet

1) Sensibilisation et information : informer et sensibiliser les populations bénéficiaires est la première action à mener, car elle conditionne fortement la réussite de l'opération. Il s'agit de mener une campagne de mobilisation sociale avec l'équipe de volontaires de l'ONG pour avoir l'adhésion total de la population autour de l'activité. 

2) Confection des demi lune et où zai

C'est une opération très importante car elle permettra de mobiliser le maximum possible les eaux de ruissellement au niveau de site (65ha )pour la plantation.  L'apport spécifique des demis lunes ou zai elle permet la collecte, la conservation des eaux et la plantation en raison d'un plant par demi lune. 

3) La production de plants et la plantation 

Produits par les pépiniériste locaux, les plants seront achetés et plantés au niveau des nouveaux ouvrages. L'activité est réalisée sous la supervision du comité de gestion.

4) Analyse technique

Pour mener à bien ce projet et contribuer à sa viabilité technique,  des actions technique assimilables par les communautés sont envisagées après analyses des diverses variantes possibles avec elles. L'anayse technique nous a permis de voir la capacité de la population pour la réalisation des ouvrages. 

Retombées du projet

Ce microprojet aura des impacts positifs chez les populations bénéficiaires tant sur le plan économique (le montant injecté dans l'économie locale, la création d'emplois temporaire), social (renforcement des liens sociaux au sein de la communauté, la rémunération de la main d'oeuvre locale) qu'environnemental (l'installation du couvert végétal, création d'un micro climat). 

Calendrier

Ce projet durera 5 mois. Nous souhaiterions commencer sa mise en oeuvre à partir du mois d'avril 2019 pour finir en septembre 2019.

Budget pour la mise en oeuvre du projet

Confection des ouvrages : 5800 Euro

Production de plants et plantation : 2915 Euro

Divers (taux d'échange, taxes etc.) : 100 Euro 

Total: 9915 Euro

Le projet est financé à hauteur de 7 000 euros par l'Institut de la Francophonie pour le développement durable. Les ressources complémentaires sont mobilisées par l'Association de Jeunes Écologistes pour le Développement Durable.

Résultats attendus

À court terme

  • production de 10000 plants d'acacia senegal,
  • confection de demi lunes sur 30ha et zai sur 10ha,
  • 55 ménages vulnérables ont vu leur revenu augmenter,
  • 30 femmes vulnérables ont vu leur revenu augmenter
  • 5 898,750 FCFA injectés dans l'économie locale 

À moyen terme

  • création de micro climat local,
  • émergence des activités génératrices de revenus, (La transformation et la commercialisation de produits non ligneux tels que la gomme arabique )
  • autosuffisance alimentaire.

À long terme

  • amélioration des productions sylvo agropastorales,
  • restauration de la fertilité des terres,
  • inversion de la tendance à la dégradation des ressources naturelles,
  • changement de comportement des populations en faveur de la restauration de l'environnement et la promotion du gommier et de la gomme arabique dans le système afro sylvio pastoraux.

À l'origine du projet

ONG AJEDD (Association de Jeunes Écologistes pour le Développement Durable). AJEDD est une organisation de la protection de l'environnement,  des vulgarisation des objectifs du développement durable et de développement. Créé en Décembre 2015, L'ONG AJEDD est reconnue par le gouvernement nigérien à travers un arrêté du Ministère de l'intérieur de la sécurité, de décentralisation, des affaires religieuses et coutumièrese en date du 17 juillet 2017. Son siège nationale est à Niamey et elle dispose de quatre représentations régionales (Dosso, Maradi, Tahoua et Zinder). 

L'ONG AJEDD a eu à organiser des sessions de formation notamment dans sur le volet WASH et réaliser 2 microprojets l'un sur l'appui aux femmes pasteurs et un autre sur les mesures d'adaptation aux effets des changements climatiques. 

Le siège national est basé à  Niamey Niger. Tel: +227 96116122. ajedad2016@gmail.com 

Financement terminé

Le projet a été complètement financé avec succès !

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Illiassou Yaou Gagere, le Sept. 17, 2019, 4:58 p.m.

Bonsoir, en tant que étudiant dans le domaine de l'énergie renouvelable, je suis disposé à vous servir pour la réussite du projet
Ville actuelle : Niamey

Informations

Pays : Niger
7001€ engagés sur 7001€
Commencé le 25/12/2018
2800 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Plus d'informations