Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Métiers de l'environnement

↓ Accéder au formulaire d'inscription ↓
Toutes nos formations sont gratuites

Présentation de la formation

L’environnement, une filière professionnelle d’avenir ?

Ces dernières décennies ont vu naître une prise de conscience collective des enjeux environnementaux. De plus en plus mises sur le devant de la scène internationale comme nationale, ces préoccupations présentent aussi de nouvelles opportunités de carrières professionnelles. La transition écologique n’est ainsi pas seulement porteuse d’enjeux en matière de développement socio-économique, mais offre également des perspectives d’employabilité et de reconversion professionnelles. Portées par une abondante législation, ces professions connaissent un véritable essor, et vont bien au-delà de la préservation des espaces naturels.

Assainissement, gestion de l’eau, lutte contre la pollution, énergie durable, agriculture durable, recyclage des déchets, … la gestion durable de l’environnement génère des métiers variés. Il ne s’agit d’ailleurs pas toujours de métiers émergents, mais aussi d’une évolution de métiers existants. On distingue ainsi les métiers à finalité environnementale des métiers qui permettent de prendre en compte la dimension environnementale dans certains secteurs majeurs d’activité.

Mais quelles sont réellement ces activités professionnelles ? Quelles perspectives d’avenir offrent-elles ? Si le développement des activités environnementales diffère selon les pays, un consensus émerge cependant au niveau international quant à la nécessité de répondre aux besoins de compétences liées à cette transition écologique que nous connaissons. Touchant à tous les secteurs, elle transforme en profondeur le paysage des compétences professionnelles. Pouvoirs publics, secteur privé et acteurs de la société civile doivent travailler de concert afin d’accompagner efficacement ces évolutions.

C’est dans cette perspective que s’inscrit l’action de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), à travers sa plateforme Objectif2030 de développement des capacités des acteurs francophones dans le domaine du développement durable. La formation proposée permettra de présenter de façon cyclique des métiers de l’environnement portés par plusieurs secteurs d’activités.

Objectifs et public cible de la formation

Par cette formation complémentaire, l’IFDD propose aux apprenants un panorama des métiers de l’environnement et de leurs défis. Elle est pensée comme un appui pour l’insertion et la reconversion professionnelle dans le domaine de l’environnement, en complément des enseignements plus techniques dispensés dans les autres formations de la plateforme.

Elle présentera, par secteur d’activité, un échantillonnage de métiers, chacun présenté par un ou une professionnel(le). L’objectif n’est pas ici de faire une revue exhaustive des métiers de l’environnement, mais de permettre aux apprenants de partir à leur découverte et d’avoir une meilleure compréhension de leur employabilité et de leur capacité à s'auto-générer des emplois grâce à la préservation de l'environnement.

Pour contribuer à la diffusion des connaissances sur les métiers de l'environnement, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable propose cette formation en ligne intitulée « métiers de l'environnement» avec le soutien financier de : 

  • L'Organisation des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) dans le cadre de l'Action "Déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réadction de la pauvreté" financée dans le cadre du Fond ACP pour l'Innovation financé par l'Union Européenne. Dans le cadre de cette action, les 400 meilleurs scientifiques, techniciens et ingénieurs d'Afrique centrale ayant validé ce module bénéfieront d'une bourse totale ou partielle pour une formation présentielle.
  • La Délégation de l'Union européenne à Haïti dans le cadre de l'Action "Objectif 2030 - Appui pour la participation et l'action de la jeunesse haitienne en faveur de l'environnement et du développement durable" financée dans le cadre du Programme thématique "Organisation de la société civile en Haïti". Dans le cadre de cette Action, les 200 meilleurs jeunes apprenants de Haïti ayant validé ce module bénéfieront d'une bourse totale pour une formation présentielle.

 

Quels sont les métiers qui permettent de protéger l'environnement et de sauver notre planète?

Les secteurs qui seront abordés sont les suivants :

  • Accès, gestion et traitement des eaux tout en assurant une gestion durable des bassins versants
  • Agriculture, pêche, aquaculture et agroalimentaire pour nourrir la planète
  • Assainissement, gestion et recyclage des déchets y inclus la valorisation des matières résiduelles
  • Banques, assurance et finances pour que les financements marchent pour le développement durable
  • Biotechnologie
  • Foresterie et sylviculture
  • Energie durable et renouvelable
  • Industrie, équipements et écoconstruction
  • Urbanisation, transport, mobilité durable et gestion durable des territoires
  • Technologies numériques

Il n’y a pas de prérequis pour vous inscrire. Il faut juste s’intéresser aux actions de développement durable et aux métiers de l’environnement.

Fonctionnement de la formation

- La première session de formation aurait lieu du 30 août au 10 octobre 2021 sur les métiers de l’environnement. Un nouveau thème, constitué de trois module, sera ajouté toutes les deux semaines au long de cette période. Pour obtenir votre attestation de réussite, il faudra valider au minimum trois thèmes. Une fois publié, un thème reste accessible tout le long de la session. Vous pouvez donc progresser à votre rythme.

- Chaque thème est constitué de trois modules. Chaque module est constitué d'une vidéo de présentation d’un métier et de plusieurs vidéos relatives à la pratique de ce métier. Pensez à toutes les regarder. Un récapitulatif des ressources documentaires sera également disponible.

- Cette formation, à l’inverse des autres MOOC ou CLOM présents sur la plateforme Objectif 2030, n’est pas diplômante. Conçu comme un salon numérique des métiers et de mentorat professionnel, elle est pensée comme un appui pour l’orientation, l’insertion ou la reconversion professionnelle dans le domaine de l’environnement. Il n’y a donc pas de questionnaire en ligne pour valider ses connaissances.

- Un forum est également à votre disposition. Les apprenants auront la possibilité d’échanger avec les professionnels en activité pour avoir des compléments d’information sur ces métiers. Des discussions avec les professionnels et entre les apprenants pourront avoir lieu à propos de chacun des modules, et ce dès leur parution. Il permettra aussi à tout le monde de poser des questions sur le fonctionnement du métier, du forum lui-même, ou même du reste du site d'Objectif 2030. Enfin, une section vous permettra de faire part de vos témoignages concernant le développement durable.

Photo de l'affiche de la formation : Fleurs d'Ouganda. Photographe : USAID

 

Intervenants

Notre équipe enseignante est composée des personnes suivantes :

(à venir)

 

 

Pourquoi travailler dans l'environnement ?

(Bien que le texte de présentation de ce Mooc soit évolutif, les inscriptions à ce cours sont déjà ouvertes)

  • La gestion durable de l’eau, une ressource naturelle précieuse mais limitée et inégalement répartie

Alors que des progrès substantiels ont été accomplis pour augmenter les services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, des milliards de personnes, principalement dans les zones rurales, n’ont toujours pas accès à ces services de base. Dans le monde, une personne sur trois ne bénéficie pas d’une eau potable gérée en toute sécurité. En 2017, au moins 196 villes mondiales, soit 1,2 milliard de personnes ont été confrontées à des problèmes de gestion de l’eau. L’eau, élément de base de toute vie, est aussi vecteur potentiel de maladies et de pollutions. Rendre disponibles et accessibles les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène fait partie intégrante de la préservation de l'environnement, de la santé et du bien-être de millions de personnes. Alimenter les populations en eau douce de qualité et préserver les équilibres écologiques et les populations des risques sanitaires est un enjeu majeur du développement durable. La gestion inadéquate des ressources en eau contribue aussi au déclin des sources d’eau avec des conséquences écologiques et environnementales énormes. Pour une utilisation durable de l’eau, une bonne gestion de la ressource doit être entreprise, les eaux usées et eaux pluviales doivent être convenablement collectées et traitées afin d’améliorer leur réutilisation et assurer le retour d’une eau de qualité dans le milieu naturel. Investir dans le secteur des ressources en eau est non seulement un service à l’humanité mais aussi une réelle opportunité socio-économique et écologique.

Pour toutes ces raisons, la gestion de l'eau qui consiste à planifier, développer, distribuer et gérer l'utilisation optimale des ressources en eau, des points de vue qualitatif et quantitatif, incluant la gestion des risques « quantitatifs » de sécheresse et pénurie, crues, intrusions marines et celle et des eaux pluviales est par conséquent un défi de l’ensemble de la communauté internationale que nous devons relever d’un bassin versant, au niveau régional, national, continental et global et la formation et le développement des capacités en est un pilier fondamental. Ainsi une formation sur la gestion durable de l’eau portant sur les métiers de l’eau est plus que nécessaire. Dans ce secteur, nous nous attarderons sur les métiers d'opérateur en traitement de l'eau, de concepteur des unités de production d'eau potable et de constructeur et de maintenance des ouvrages hydroélectriques.

 

  • Energie durable et renouvelable

L’accès aux services énergétiques est un enjeu majeur du développement durable des sociétés. Elle améliore la productivité et accélère les progrès socio-économiques. Depuis un siècle et demi, les besoins énergétiques mondiaux n’ont cessé de croître en raison de la croissance démographique et de la révolution industrielle. La nécessité d’une transformation radicale de l’approvisionnement et de la consommation énergétique s’est imposée tant au niveau local que mondial. Ce "virage énergétique" passe entre autre par l’expansion des énergies renouvelables. Parmi les énergies renouvelables, l’énergie solaire et le potentiel hydraulique sont d’un grand intérêt car elles sont disponibles dans plusieurs pays francophones en développement. Ces ressources offrent l’opportunité de créer des activités génératrices de revenus et d’emplois durables.

Outre la promotion de la production et de la commercialisation de ces énergies renouvelables, l'efficacité énergétique est d'une importance capitale pour réduire la demande énergétique car la meilleure économie d'énergie restera toujours celle qu'on n'utilise pas. Les trois modules proposés sont la fabrication des lampes solaires, des entreprises de services écoénergétiques et de la gestion de micro-centrale hydroélectriqueIls permettront aux apprenants de se familiariser aux principes de base, outils et techniques de production et aux étapes permettant de construire une activité rentable de production énergétique ou d’assistance technique en matière d'énergie.

  • Les technologies de l'information et de la communication

Bien que la technologie numérique a permis de favoriser la diffusion des documents électroniques, la consommation de papier a plus que doublé au cours des vingt dernières années. De même, l'informatique a permis la baisse de la consommation des moyens de transport, par l'amélioration des véhicules et de la logistique. L'effet de cette baisse est pourtant effacé par l'augmentation des flux, la baisse des coûts ayant permis une augmentation de la quantité de marchandises transportées. La facilité d'envoyer des messages en masse entraîne la prolifération d'usages parasites de l'informatique comme le pourriel, qui représente plus de la moitié des courriels envoyés et pèse sur le coût énergétique final des messages utiles. Par ailleurs, la circulation électronique des données implique discrètement une consommation importante d'électricité chez les utilisateurs et dans les centres de données. Bien qu'affectant négativement l'environnement, les technologies de l'information et de la communication peuvent être utilement valorisées pour soutenir la réduction de l'empreinte environnementale. Porté par des nouvelles approches professionnelles, le secteur traitera des métiers de planificateur d'activités écologiques, de bloggeur écologique ou de revendeur écologique.

 

Statistiques

9368 inscrits, dont 9368 pour la session en cours


Qu'est-ce qu'un Mooc ?

Un MOOC (de l’anglais massive open online course) ou CLOM (cours en ligne ouvert et massif) est un cours diffusé sur internet de manière gratuite et libre d’accès. Ce type de formation permet au plus grand nombre possible de personnes de développer leurs compétences selon leurs besoins et leurs intérêts.  

Connexion

Pour participer au Mooc, il faut être connecté avec votre identifiant et mot de passe. Si vous possédez un compte, connectez-vous avec le lien ci-dessous, vous pourrez alors valider votre inscription au Mooc ou y accéder si c'est déjà fait :

Sinon, vous pouvez créer un compte gratuitement en suivant le lien suivant :

Contenus de la formation