Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Production des biocombustibles à base des résidus agricoles pour préserver la biodiversité du Parc National de Bouba Ndjidda

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Le projet en détail

Les forets recouvrent près de 31% de la surface de la planète et abritent plus de 80% de la biodiversité terrestre. Dans le monde, la déforestation va grandissante et chaque année, 15 millions d'hectares de forets disparaissent, soit 2400 arbres abattus chaque minute suite aux activités humaines. Les forets sont d'une importance capitale pour la survie de l'humanité mais selon l'IPBES 2019, un (01) million d'espèces animales et végétales sont menacées d'extinction, ce qui met en péril la survie de l'humanité.

Au Cameroun, plusieurs hectares des forêts disparaissent chaque année suite aux activités anthropiques parmi lesquelles l’agriculture et l’extraction du bois énergie. Dans ce pays, les taux de déforestation et de dégradation des forets représentent respectivement 0,014% et 0,01%.

Le Parc National de Bouba Ndjidda (220 000 ha) est un paysage de haute valeur pour la conservation de la biodiversité du fait de sa végétation qui abrite une faune importante et en danger, parmi lesquelles l’Eléphant, l’Elan de Derby, le Lion, la Girafe et la panthère. Au niveau de sa périphérie, plus de 95% des ménages utilisent le bois de chauffe comme source d’énergie pour la cuisson des aliments et cette exploitation se fait de façon anarchique entrainant par conséquent la raréfaction des ressources ligneuses autour des villages, la dégradation des terres, la coupe du bois énergie dans le parc et l’avancée du front de coupe du bois énergie en direction du parc à certains endroits, la perte de la biodiversité et l’altération des moyens existentiels des populations.

Face à cette situation, il est urgent de réduire la consommation du bois de chauffe et de restaurer le couvert végétal, à travers l’usage des autres sources d’énergies alternatives et durables telles que le bio combustible à base des déchets agricoles et les foyers améliorés. L’agriculture est la principale activité des populations et les déchets agricoles (les coques d'arachide, les tiges de coton etc.) sont abondant et faiblement valorisés par les populations riveraines du Parc. Ces déchets agricoles peuvent servir à la fabrication du bicombustible et réduire la consommation du bois de chauffe.

Ce présent projet  a pour objectifs de sensibiliser les populations sur l’importance de la conservation de biodiversité, les conséquences de la déforestation, l’importance du bio combustible et des foyers améliorés ; de préserver la biodiversité de l’aire protégée à travers l’usage du bio combustible et des foyers améliorés.

Activités prévues

Ce projet est principalement axé sur l'apprentissage actif des bénéficiaires directs sur la fabrication des bio combustibles à l'aide des déchets agricoles et les principales activités sont :

  • Activité 1 : Présentation du projet;
  • Activité 2 : Identification des localités de mise en oeuvre et des bénéficiaires directs. Critères de sélection des localités de mise en oeuvre (la taille du village; la proximité au parc; l'ampleur de la déforestation, la taille de la population, etc.). Critères de sélection des bénéficiaires (la taille du ménage, l'engouement pour le projet, l'age, le sexe, etc.);
  • Activités 3 : Sensibilisation environnementale sur les thèmes liés : aux conséquences de la déforestation, le role des arbres et l'importance de la conservation de la biodiversité, l'importance des biocombustibles et des foyers améliorés;
  • Activité 4 : Acquisition des foyers améliorés  (100 foyers améliorés) et du matériel de production des biocombustibles (futs en métal de 200 L au moins, combinaisons, pelles, rateaux, masques et gants de protection, baches, tamis, brouette, liant, sceaux, bassins, sacs, compacteurs etc.);
  • Activité 5 : Formation des bénéficiaires : Organisation d'une session de formation sur la fabrication des biocombustibles dans chaque localité choisie (carbonisation, fabrication d'un carbonisateur, mélange biochar - liants, compactage manuel et mécanique, séchage et conditionnement etc.). Organisation d'une session de formation sur l'usage et l'entretien des foyers améliorés dans chaque localité de mise en oeuvre du projet. Organisations des démonstrations de cuisson (foyers améliorés - biocombustibles) dans les villages concernés. Organisation d'une session de formation sur la vie associative et la gestion des revenus liés à la vente des biocombustibles dans les localités concernées;
  • Activité 6 : Distribution des foyers améliorés et des biocombustibles aux bénéficiaires;
  • Activité 7 : Formalisation des groupes de producteurs;
  • Activité 8 : Suivi et encadrement technique des bénéficiaires dans la production des biocombustibles.

Bénéficiaires

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce projet, les bénéficiaires directs sont au nombre de 100. Pour ce projet, un accent particulier est mis sur les femmes qui représenteront 60% des bénéficiaires étant donné qu'elles sont quotidiennement au contact du bois notamment la coupe et la cuisson des aliments. Elles sont à cet effet les premières victimes de la raréfaction du bois autour du village et les témoins des changements environnementaux. Par ailleurs, les jeunes compte tenue du chomage représenteront 30% des bénéficiaires au regard des opportunités économiques que offrent les biocombustibles. 

Communication et visibilité

La visibilité et la communication des activités du projet occuperont une place de choix dans le dispositif de réalisation des activités du projet.

Les objectifs, activités et l'importance du projet seront présentés aux autorités locales et aux populations bénéficiaires lors de la phase de présentation du projet.

Les campagnes de sensibilisation sur plusieurs thèmes préalablement liés au projet seront organisées.

Les affiches de sensibilisation seront vulgarisées dans les différentes localités de mise en oeuvre du projet.

Les différentes activités du projet seront publiées sur la page facebook et le compte tweeter de l'association.

Tout le matériel mis à la disposition des bénéficiaires sera frappé du titre du projet et/ou du logo de l'association et des partenaires le cas échéant.

Les plaques indicatives du projet seront vulgarisées dans la zone du projet.

Le personnel de mise en oeuvre des activités du projet auront des tenues de travail sur lesquelles le logo de l'association et le titre du projet sera inscrit.

Au terme du projet, une vidéo des activités du projet sera montée et vulgarisée.

Pérennisation / Appropriation du projet

La pérennisation des actions du projet est garantie par l'appropriation des activités projet par les bénéficiaires, la responsabilisation de ceux-ci dans les différentes activités du projet. En plus, l'approche de mise en oeuvre de ce projet sera participative, mettant les bénéficiaires au centre de toutes les actions.

Les différentes sessions de formations organisées sur la fabrication des biocombustibles permettront aux bénéficiaires d'acquérir les connaissances théoriques et pratiques, qui permettront à ceci de fabriquer des biocombustibles au terme du projet.

La mise en place des groupes de producteurs (unités de production) des biocombustibles favorisera la production des ceux-ci, à l'issue du projet.

A l'issue du projet, le matériel de production sera remis aux groupes de producteurs pour mener à bien leurs activités.

Les revenus générés suite à la vente des biocombustibles permettront d'appuyer le fonctionnement des unités de production.

La sensibilisation environnementale et la responsabilisation des bénéficiaires durant le projet renforceront la participation et l'appropriation des activités du projet par ceux-ci.

Calendrier

La durée de mise en oeuvre de ce projet sera de 6 mois.

  • Activité 1: Mois 1
  • Activité 2: Mois 1 - Mois 2
  • Activité 3: Mois 2 - Mois 4
  • Activité 4: Mois 3
  • Activité 5: Mois 3 - Mois 4
  • Activité 6: Mois 4 - Mois 5
  • Activité 7: Mois 4
  • Activité 8: Mois 5 - Mois 6

Budget

Le budget du présent projet est de 10 000 euros.

Résultats attendus

Sur le plan environnemental

  • Les populations sont conscient de l’importance de la biodiversité, la déforestation, du rôle des arbres et de l’importance du bio charbon et des foyers améliorés;
  • 100 foyers améliorés sont distribués aux ménages ;
  • La coupe anarchique du bois de chauffe est réduite ;
  • Le couvert végétal est restauré dans la zone ;
  • La séquestration du CO2 est améliorée grâce au renforcement du puits de Carbone dans la zone ;
  • La biodiversité de l’aire protégée est préservée ;
  • Le micro climat de la zone est amélioré.

Sur le plan social

  • Les conditions de vie des populations sont améliorés grâce à l’amélioration du micro climat de la zone ;
  • Le temps de travail des femmes est réduit ;
  • Les maladies pulmonaires causées par les fumées dégagées par les feux à base de bois sont réduites ;
  • Les bénéficiaires sont structurés en groupes de production du biocombustible ;
  • La cohésion sociale est renforcée par les travaux en groupes des bénéficiaires.

Sur le plan économique

  • Les revenus des bénéficiaires sont améliorés suite au développement de la filière biocombustible ;
  • Un système de promotion du biocombustible est mis en place afin de faciliter la vente de ce produit.

À l'origine du projet

L'association à but non lucrative Alternative pour la Protection de l'Environnement et le Développent Local (APEDL) est une organisation de la société civile de droit Cameroun enregistrée sous le récépissé de création d'association n°010/RDA/H.52/SAAJP. Siège social: Ngaoundéré 2ème  Tel: +237 695315571 / +237 656916600  email : associationapedl@yahoo.com  Facebook: https://www.facebook.com/associationapedl/   Twitter: https://twitter.com/apedl1

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

SELA Prudence (APEDL), le April 7, 2020, 10:46 p.m.

C'est un projet novateur, qui contribuera à réduire la coupe abusive du bois de chauffe et à renforcer la conservation de la biodiversité de cette aire protégée. De telles initiatives devraient être reprisent à la périphérie de plusieurs aires protégées des régions septentrionales du Cameroun, au regard de l’ampleur de la déforestation autour de celles-ci et la fragilité des écosystèmes de ces zones, mais également des effets néfaste du réchauffement climatique et la forte dépendance des populations riveraines aux ressources naturelles.
Je m'engage comme bénévole dans la mise en œuvre de ce projet.

JEUNEMI KEU Prospère (Membre d'une association), le April 5, 2020, 1:44 a.m.

Je suis élève ingénieur en gestion des écosystèmes aquatiques. Très engagé dans l'action environnementale, j'aimerais participer à se projet afin de pouvoir apporter m'a contribution à l'édifice. J'ai également une expérience en éducation environnementale.
Je vous prie de prendre en compte mes doléances.

691728937/ ,650319215

Informations

Pays : Cameroun
0€ engagés sur 10000€
Commencé le 20/01/2020
100 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Plus d'informations