Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Appui à la transition agroécologique des exploitations familiales agricoles

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Le projet en détail

Contexte

Le programme développement local de ISF accompagne les exploitations familiales agricoles (EFA) dans la mise en œuvre de leurs activités. Malheureusement, avec les phénomènes de changements climatiques, d'accaparement des terres et d'accès difficile aux marchés, la rentabilité agricole reste faible et les familles paysannes demeurent dans une précarité désespérante. Ainsi, bien que productrices de nourriture, les familles paysannes souffrent de famine et de malnutrition, leurs logements sont indécents, elles ne parviennent pas à scolariser efficacement les enfants et l'accès aux soins de santé est difficile. Il est urgent d'inverser cette tendance et redonner leur dignité à ces travailleurs qui n'aspirent qu'à vivre décemment de leur métier.

Projet

ISF a conçu une approche d'autonomisation des EFA grâce à la mise en œuvre de l'agroécologie et organise depuis lors des campagnes de sensibilisation. Lors d'une campagne de sensibilisation, ISF a rencontré un groupe de 27 femmes qui avaient travaillé avec le Codas Caritas du diocèse d'Edéa (chef lieu du département de la Sanaga Maritime de la Région du Littoral au Cameroun) sur l'agriculture durable. Ces femmes qui venaient de cinq villages (Sackbayemé, Sibongo, Makek, Bienkok, Loungahè) localisés dans trois arrondissements (Pouma, Ngwei, Dibamba) se retrouvaient pour échanger sur leurs activités agricoles. Elles ont été sensibles au message d'ISF et ont émis le vœux d'engager leurs exploitations familiales agricoles (EFA) dans une approche agroécologique, d'où ce projet pour appuyer la transition agroécologique de ces femmes. Notre projet ambitionne donc de permettre aux EFA partenaires de produire une grande diversité de nourriture pour une alimentation suffisante et équilibrée et de produire assez d'argent pour financer efficacement les besoins sociaux de la famille. Il s'agira pour les EFA, en s'appuyant sur les opportunités qu'offre leur écosystème spécifique et en utilisant de façon adéquate leurs forces, de produire plus et mieux avec peu d'intrants externes. Chaque famille paysanne va :

  •  Déterminer ses objectifs de développement social à court et moyen terme
  •  Concevoir une EFA intégrée (agriculture - élevage - foresterie) dans laquelle les déchets induits par une unité de production sont matières premières pour une autre unité de production
  •  Mettre en place un élevage artisanal de vers de terre pour produire des engrais organiques et entretenir la fertilité des sols.
  •  Mettre en place un jardin de case familial adapté aux besoins nutritionnels de la famille

Activités

Déterminer ses objectifs de développement social à court et moyen terme

  • diagnostic participatif de l'EFA
  • élaboration des objectifs sociaux de la famille à court terme et moyen terme

Concevoir une EFA intégrée (agriculture - élevage - foresterie) dans laquelle les déchets induits par une unité de production sont matières premières pour une autre unité de production

  • formation à la mise en place d'un système de production intégré
  • définition des liens devant relier les différentes unités de production de l'EFA

Mettre en place un élevage artisanal de vers de terre pour produire des engrais organiques et entretenir la fertilité des sols

  • construction des lombricomposteurs
  • choix et préparation du terreau
  • ensemencement des vers de terres
  • élaboration du plan de conduite de l'élevage

Mettre en place un jardin de case familial adapté aux besoins nutritionnels de la famille

  • formation en nutrition humaine à partir des aliments localement disponibles
  • élaboration du plan d'occupation de l'espace
  • mise en place des pépinières de cultures maraichères
  • construction des escargotières
  • mise en place d'une unité artisanale de production des poules locales
  • mise en place d'une unité de production de lapin
  • mise en place du jardin de case

N.B: En ce qui concerne les poules locales (elles deviennent de plus en plus rares dans le milieu), on fabriquera un incubateur artisanale et on dotera chaque site d'un coq et de cinq poules. Les œufs seront couvés et les poussins chauffés pendant 21 jours. Ils seront nourris prioritairement avec les asticots produits sur place. Les EFA partenaires se partageront la volaille qu'elles introduiront dans leur jardin de case.

Le principe sera la même pour les lapins, mais on aura pas besoin d'incubateur, juste d'un mâle et de cinq femelles. les plantes fourragères seront plantés autour du site (il y en a beaucoup dans les villages). Les EFA seront formées à la conduite de ces élevages.

Les sites seront des pôles de diffusion des techniques agroécologiques et d'autres familles paysannes pourront acquérir des espèces végétales et animales.

Calendrier de mise en œuvre

Mois 1:

  • diagnostic participatif de l'EFA
  • élaboration des objectifs
  • sociaux de la famille à court terme et moyen terme
  • formation à la mise en place d'un système de production intégré
  • définition des liens devant relier les différentes unités de production de l'EFA

Ce travail se fera dans les villages. Le projet financera seulement le carburant de moto.

Mois 2

  • construction des lombricomposteurs (financement du projet)
  • choix et préparation du terreau
  • ensemencement des vers de terres
  • élaboration du plan de conduite de l'élevage
  • formation en nutrition humaine à partir des aliments localement disponibles (Ce travail se fera dans les villages. Le projet financera seulement le carburant de moto)
  • élaboration du plan d'occupation de l'espace (Ce travail se fera dans les villages. Le projet financera seulement le carburant de moto)
  • mise en place des pépinières agroécologique de cultures maraichères (financement du projet)

Mois 3

  • construction et conduite des escargotières (financement du projet)
  • mise en place d'une unité artisanale de production des poules locales (financement du projet)
  • mise en place et conduite d'une unité de production de lapin (financement du projet)
  • mise en place du jardin de case

Mois 1, 2, 3, 4 et 5

conduite des systèmes mis en place

 

Sackbayemé, Sibongo, Makek, Bienkok, Loungahè sont des villages de forêt. La principale activités est une agriculture itinérante sur brûlis. A cause de la démographie galopante et le phénomène des accaparement de terres par les "élites" administratives, économique et politique, la fertilité des sols est fortement dégradés et les femmes vont de plus en plus loin pour produire les vivres pour la famille.

 

Le Codas Caritas du diocèse d'Edéa a travaillé dans ces villages sur les techniques d'agricultures durables et y a facilité la mise en place des cacaoyères, palmeraies et l'introduction d'élevage porcin. Les groupes ont atteint un niveau d'organisation appréciable et l'eau pour l'agriculture y est disponible.

Résultats attendus

Cinq mois après le début de la mise en œuvre du projet,

  •  27 élevages de production artisanales de vers de terres sont fonctionnelles au sein des 27 EFA partenaires
  • Chaque EFA produit des engrais et amendements organique pour conserver et restaurer la fertilité des sols
  • 27 jardins de case nutritionnels  sont fonctionnels au sein des 27 EFA partenaires

Au niveau de la communauté, les  effets et changement attendus sont les suivants:

Social: Entente et cohésion sociale plus forte ; diminution des conflits sociaux et intercommunautaires, multiplication des concertations, grande estime de soi

Economique: Augmentation des revenus ; augmentation du pouvoir d’achat ; Elargissement des capacités à satisfaire les besoins de base ; accroissement des ressources financières des EFA 

Politique: Amélioration de l’organisation collective ; raffermissement du sens de la responsabilité et de la redevabilité

Culturel: Consolidation de la solidarité communautaire ; revalorisation de l’identité culturelle

Ecologique: Contribution à la promotion d’une agriculture durable (agriculture écologique, la lutte contre les changements climatiques, protection de la nature etc.); diversification des espèces animales familiales

Genre: Plus grande implication des femmes dans la vie communautaire, prise de parole plus vigoureuse des femmes, multiplication des activités génératrices des revenus ; amélioration de l’image sociale de la femme

À l'origine du projet

Ingénieurs Sans Frontière (ISF) Cameroun     

Vision

Un monde où toutes les populations tireront le meilleur profit de l’utilisation adéquate des technologies pour leur développement.

Mission

  • Promouvoir le développement humain à travers l’accès à la technologie,
  • Partager l’information et les expériences pour améliorer la gouvernance des initiatives technologiques et scientifiques, mises en place dans les circonstances complexes créées par la pauvreté, l’aliénation et l’absence de dialogue,
  • Aider les communautés défavorisées et sinistrées à améliorer leur qualité de vie par la mise en place de projets d’ingénierie respectant l’environnement, économiquement durables et socialement adaptés,
  • Développer des partenariats et créer des synergies pour faciliter  les échanges entre étudiants et professionnels dans le domaine de l'ingénierie.

Objectifs

  • Coordonner les études techniques en valorisant les échanges entre étudiants et professionnels  et en créant des synergies entre les divers professionnels et les communautés bénéficiaires,
  • Créer une plate-forme d’échanges et de transfert d’expériences scientifiques et technologiques,
  • Assister les populations pauvres dans l’identification des besoins technologiques et leur participation efficace dans le processus de développement,  
  • Valoriser les compétences et les technologies disponibles localement afin d’assurer la viabilité et l’appropriation des projets à long terme,
  • Accompagner le transfert des technologies appropriées et réplicables par des formations et des créneaux de communication accessibles,
  • Mettre en place des projets d’ingénierie respectant l’environnement, économiquement durables et socialement adaptés,
  • En appui à la dynamique de concertation des acteurs de la société civile, apporter aux structures organisées, l’expertise technique dont elles ont besoin pour la réalisation de leurs actions de développement.

ISF s'est organisé en quatre (4) sous programme à savoir:

  • gestion des savoirs
  • gestion des ressources naturelles
  • développement local et entrepreneuriat rural
  • technologies de l'information et la communication

ISF compte actuellement 37 ingénieurs bénévoles actifs issus de différentes écoles d'ingénieurs. chaque bénévole met à la disposition d'ISF une moyenne de 2 jours par moi pour la mise en œuvre de ses activités.

Principales réalisation ces 5 dernières années

Animation et coédition de la collection PROAGRO en partenariat avec CTA

Approvisionnement durable en eau potable de la communauté de Bondadick sous cofinacement de la fondation Tetra Tech

Coaching du projet d'appui à l'agriculture durable pour le compte du Codas Caritas du diocèse d'édéa sous financement Misereor

Sensibilisation des exploitations familiales agricoles à la transition agroécologique, opération en cours sur fonds propres

Rencontre internationale sur le métier d'ingénieur agronome, du conseil vers l'accompagnement en partenariat avec ISF France

Concours national d’excellence « graines d’ingénierie » pour susciter des solutions technologiques faciles à mette en œuvre et à dupliquer. Première édition avec un cofinancement de Fondation Alcoa, deuxième sur fonds propres. Réflexion en cours pour une formule pérenne.

contact d'ISF Cameroun

Adresse : BP 12888

Code Postal / Ville :  Yaoundé      

Pays : Cameroun – Cameroun

Courriel: isf_cameroun@yahoo.fr

http://www.facebook.com/ISFCameroun

https://twitter.com/Isfcameroun

Personne contact dans le cadre du présent projet

Prénom, Nom : Etobè Jean Merlin                                                 Fonction : Coordonnateur     

N° téléphone :  00237 699 79 08 83                                                 E-mail : jeanmerlin2004@yahoo.fr

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Dr Patrick Sama-Lang (IRAD Ekona, PMB 25 Buea, Cameroon), le March 19, 2019, 1:59 p.m.

Congratulation to ISF, for the integrated and participatory multidisciplinary initiative
I promise to voluntarily be with ISF, on the soils, waters, earth and natural aspects, liaising the lower and higher altitudes, ecologies and family farming practices, with trees, bananas and plantains

EKE BALLA SOPHIE MICHELLE, le March 18, 2019, 6:16 p.m.

Je suis doctorante en économie de l'environnement et j'aimerais bien participer au forum d'échange associé à ce projet
cordialement

Informations

Pays : Cameroun
4600€ engagés sur 10000€
Commencé le 04/02/2019
300 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire.

Plus d'informations