Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Autonomisation des femmes pour une gestion durable de la forêt

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

La Commune d’Angossas dont la population en 2005 était estimée à environ 13608 habitants dont près de 3600 femmes et 4000 jeunes abrite une forêt riche en essences ligneuses et en produits forestiers non ligneux (PFNL). L'activité principale ici est l'agriculture de subsistance et l'exploitation forestière illégale. Les femmes sont la cheville ouvrière des ménages, elles collectent et vendent à des prix dérisoires les PFNL de saison. Les PFNL les plus vendus sont entre autres: La mangue sauvage (Irvingia gabonensis), le Djansang (Ricinodendron heudelotii), le Moabi (Baillonella toxisperma), le rotin, les noisettes (Coula edulis), le Voacanga (Voacanga africana), le Bitter kola (Garcinia cola). Pour les ménages les plus dynamiques, les revenus annuels avoisinent 200000 FCFA (305 Euro/an). Les PFNL sont destinés à près de 95% à l’autoconsommation et à la pharmacopée traditionnelle alors que 90% des produits de la chasse sont destinés à la commercialisation. Dans cette commune d'Angossas et plus précisément dans les villages Abonis et Bek, les activités génératrices de revenus (AGR) ne sont pas diversifiées, ce qui maintient les ménages dans la pauvreté. Il est donc difficile pour les femmes de ces villages, chevilles ouvrières des ménages de subvenir aux besoins élémentaires tels que la nutrition, la santé et l'éducation des enfants.

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités d’ASD entre 2016-2020 avec l’appui technique et financier du programme FAO UE FLEGT, une dizaine de petits opérateurs économiques de la région de l’Est Cameroun parmi lesquels 3 femmes ont été accompagnées dans la formalisation et l’obtention des documents légaux au niveau du ministère des forêts et de la faune afin d’alimenter le marché national en bois légal. La forêt communautaire d’Abonis a ainsi signé une convention de partenariat avec une opératrice légale (Ets Meching) accompagné par ASD. Cette convention de partenariat pour la valorisation des ressources ligneuses est d’ailleurs le premier signé par une femme dans la région de l’Est Cameroun.

Présentation   

Le projet "Autonomisation des femmes pour une gestion durable de la forêt" fait suite à cette initiative d’ASD dans la région de l’Est d’accompagner la population vers une gestion durable des ressources naturelles. L’exploitation des ressources ligneuses concerne exclusivement les hommes dans cette localité ; les femmes sont en retrait ou laissé-pour-compte. C’est pourquoi le projet cible majoritairement les femmes (70%) et les jeunes (30%). Ainsi, les femmes d’Abonis seront accompagnées dans la valorisation des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) de leur forêt nouvellement entrée en exploitation.

Afin de commercialiser efficacement leurs PFNL collectés, les femmes doivent être structurées et organisées. Le projet facilitera la structuration et l’organisation des femmes de ce village afin qu’elles puissent faire des ventes groupées en dehors de l’autoconsommation. La forêt étant en exploitation, il faut déjà penser aux générations futures en créant des espaces boisés. Le projet accompagnera les femmes et jeunes dans la création de parcelles agroforestières grâce à la production de plants de PFNL et espèces mellifères. Afin de résoudre le problème de diversification d’AGR, les femmes et les jeunes seront également formés en apiculture durable grâce au projet.

Le projet contribuera à l’atteinte des ODD N°13 (réduction des changements climatiques) et ODD N°1 (la réduction de la pauvreté)

Objectifs et activités

Objectif 1 : Faciliter la structuration et l’organisation des femmes d’Abonis afin qu’elles puissent faire des ventes groupées de PFNL en dehors de l’autoconsommation.

  • Act 1.1 : Sensibilisation de 100 femmes et jeunes sur l’importance de la coalition des efforts de chacun pour la gestion durable et l’exploitation efficace de leur forêt communautaire
  • Act 1.2 : Accompagnement d’une association de femmes collectrices des PFNL à une meilleure structuration et à l’obtention d’une autorisation de collecte selon la décision N°0210/D/MINFOF/CAB du 26 avril 2019
  • Act 1.3 : Accompagnement des femmes à une vente groupée de PFNL récoltés

Objectif 2 : Accompagner les femmes et jeunes dans la création de parcelles agroforestières et restauration des espaces dégradées grâce à la production de plants de PFNL et espèces mellifères

  • Act 2.1 : Formation de 100 femmes et jeunes à la production des plants de PFNL et essences mellifères en pépinière.
  • Act 2.2 : Mise en place de 20 pépinières individuelles de 100 plants chacune. Le choix des espèces portera sur les essences à croissance rapide (ndjansang, adok, Caliandra spp, etc...)
  • Act 2.3 : Enrichissement de 3 ha de parcelles agro-forestières et restauration de 2 ha de forêt dégradés grâce aux PFNL produits en pépinière.

Objectif 3 : Introduire l’apiculture durable comme nouvelle AGR à travers la formation et la mise en place de 40 ruches

  • Act 3.1 : Formation de 100 femmes et jeunes sur les techniques apicoles respectueuses de l'environnement
  • Act 3.2 : Accompagnement de 40 femmes et jeunes à l’installation de ruches. Les matériels tels que : tenue de protection pour apiculteur, enfumoirs, gants, bottes, seaux de récolte, etc... seront distribués aux bénéficiaires.

Les activités débuteront par les sensibilisations et formations ensuite s'ensuivront la mise en place des pépinières et ruches, et enfin le suivi et le reboisement.

Budget

-  Budget total du projet : 20 698 euro

 Financement recherché: 9950 euro

-  Apport personnel: 9527 euro

- Apport de la communauté : 1221 euro

Chronogramme

 

Mois

Activités

M1

M2

M3

M4

M5

M6

Activité 1.1 : Sensibilisation de 100 femmes et jeunes sur l’importance de la coalition des efforts de chacun pour la gestion durable et l’exploitation efficace de leur forêt communautaire

 

x

 

 

 

 

 

Activité 1.2 : Accompagnement d’une association de femmes collectrices des PFNL à une meilleure structuration et à l’obtention d’une autorisation de collecte

 

 

x

 

x

 

 

 

Activité 2.1 : Formation de 100 femmes et jeunes à la production des plants de PFNL et essences mellifères en pépinière

x

 

 

 

 

 

Activité 2.2 : Mise en place de 20 pépinières individuelles de 100 plants chacune. Le choix des espèces portera sur les essences à croissance rapide (ndjansang, adok, Caliandra spp, etc...)

 

 

x

 

x

 

x

 

x

 

Activité 2.3 : Enrichissement de 3 ha de parcelles agro-forestières et restauration de 2 ha de forêt dégradés grâce aux PFNL produits en pépinière.

 

 

 

 

 

x

Activité 3.1 : Formation de 100 femmes et jeunes sur les techniques apicoles respectueuses de l'environnement

 

  x

 

 

 

 

Activité 3.2 : Accompagnement de 40 femmes et jeunes à l’installation des ruches. Les matériels tels que: tenue de protection pour apiculteur, enfumoirs, gants, bottes, seaux de récolte, etc... seront distribués aux bénéficiaires

 

 

 

x

 

x

 

x

 

x

Résultats attendus

Sur le plan socioéconomique :

  • L’association des femmes collectrices de PFNL est structurée et fonctionnelle
  • Amélioration du niveau de vie d’au moins 50 ménages d’Abonis grâce à la plus-value apportée par la vente groupée des PFNL par les femmes
  • Au moins 30 femmes et 10 jeunes sont équipés en matériel de production et équipement approprié pour la production  durable du miel
  • Au moins 80% des personnes (femmes et jeunes) formées en apiculture installent et suivent leurs ruches pour garantir la production du miel
  • L’impact du projet atteint indirectement au moins 1500 personnes

Sur le plan environnemental

  • Grâce aux formations, au moins 50 femmes et 25 jeunes maitrisent les techniques de production des arbres fruitiers et forestiers en pépinière
  • Promotion de l’agroforesterie à travers la production de 2000 plants et l’enrichissement de 2 ha d’agroforêt et restauration de 2 ha de terre dégradées
  • Le reboisement permettra de séquestrer le CO2 et en créer un microclimat propice pour le bien-être de la communauté estimée à plus de 1500 habitants
  • Réduction de la pression humaine sur la forêt.

Le projet a été financé avec le soutien de l’OIF à travers son Bureau régional pour l'Afrique centrale (BRAC) et son organe subsidiaire l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) dans le cadre du programmme "Maîtrise des outils de gestion de l'environnement pour le développement durable".

À l'origine du projet

Action for Sustainable Development (ASD) est une association à but non lucratif créée en 2012. ASD intervient dans plusieurs domaines notament la gestion durable des ressources naturelles. Notre expérience dans la région couplée à une gestion de projet de développement acquise depuis 2012 est un atout. ASD a déjà bénéficié de l’appui financier et technique de plusieurs partenaires tels que la FAO, l’IRD, PNUD, GIZ, PNDP, etc…pour la mise en oeuvre de ses activités.

Le siège d'ASD se trouve à Yaoundé, au carrefour Essomba

Contact: +237 695 25 81 26

e-mail: asdcameroon@gmail.com / ndjikigen@yahoo.fr

site web: www.asdcameroun.com

Financement terminé

Le projet a été complètement financé avec succès !

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Ananfack kenfack Gilles Rolin (Doctorant), le July 2, 2020, 9:02 a.m.

Bonjour
L'agroforesterie en tant que pratique est une solution très prometteuse aux enjeux actuels du développement durable.
Titulaire d'un master (Bac +5) en agroforestières, je souhaite mettre mes compétences au service de la réalisation de ce projet.
Je suis disponible et très motivé pour l'objectif 2 de ce projet.
Je m'engage comme bénévole pour la réalisation de ce projet

Informations

Pays : Cameroun
9950€ engagés sur 9950€
Commencé le 15/04/2020
200 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations