Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Huile de Neem pour une agriculture biologique

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Le projet en détail

Développer une agriculture durable et biologique avec la production d'huile de Neem (insecticide et engrais naturels).

L'agriculture ivoirienne est envahie par les pesticides de synthèse appelés "pesticides obsolètes". Pour éviter la sur-utilisation des pesticides, Green Project Africa, qui dispose d'un département spécialisé dans la permaculture, souhaite mettre en place des unités de production d’huile de Neem et de valorisation du Neemier / Margousier et de ses dérivés, utilisés en agriculture biologique pour lutter contre les ravageurs et champignons, mais aussi pour la cosmétique (l’Ayurvéda a décrété le Neem arbre du 21eme siècle). 

Actuellement, seuls les pays de la sous région produisent de l’huile et des dérives du Neemier (Bénin, Burkina Faso, Sénégal). La Côte d’Ivoire est donc obligée d’importer l’huile des pays voisins.

Après avoir parcouru les différentes zones du Pays, nous constatons une demande accrue d’huile de Neem, par beaucoup de planteurs, qui, une fois sensibilisés aux dangers des pesticides, se rappellent que leurs ancêtres utilisaient le Neem pour traiter leurs champs.

Nous souhaitons réintroduire ces procédés ancestraux, en mettant en place, via des coopératives, et des groupements de femmes, des unités d’extraction d’huile de Neem et de valorisation issues de l’arbre (Thé de Neem, cosmétiques, engrais, fourrage, anti-moustique, etc…) dans les zones rurales.

La principale substance active dérivée des graines de neem, utilisée comme pesticide, est l'azadirachtine. L'abondance naturelle, l'utilisation prolifique et traditionnelle du neem pour la médecine, la fertilisation et la lutte antiparasitaire en font une ressource idéale et renouvelable pour une agriculture durable.

L'utilisation des produits à base de Neem n'a pas d'effets secondaires tels que la pollution de l'environnement. La faible rémanence due à sa biodégradabilité ne génère pas de résidus dans les cultures et n'a donc aucun impact sur la santé des populations. De plus, pouvoir produire un insecticide et un engrais naturel aiderait les agriculteurs à utiliser des produits locaux au lieu d'importer des agro-poisons de pays étrangers (souvent interdits à la vente en Europe). 

Activités

Collecte des graines

Achat des graines de Neem auprès des femmes ou de jeunes qui auront cueilli ou ramassé les graines dans toute la région de Bouaké.

Séparation de la graine et de la pulpe

La pulpe séparé de la graine ainsi que le résidus de broyage des graines seront utilisés pour la production d’engrais (Tourteau).

Séchage des graines et du tourteau.

Les graines récupérées sont mises à sécher en couches minces sur séchoirs afin d’éviter la formation de moisissures. Le produit actif de ces graines est sensible à la lumière du soleil, le séchage se fera donc à l'ombre et dans un local sec et bien aéré.

Pressage des graines et extraction de l’huile

Pour une production optimale, les graines seront pressées à l'aide d'un extracteur d'huile en acier inoxydable, le taux d'extraction de l'huile atteint 45%. Le matériel identifié est simple d'utilisation et d'entretien, il permet de presser jusqu'à 3kg /heure. 

Conditionnement de l’huile et du tourteau

L’huile récoltée sera immédiatement mise en bouteilles d’1 litre, étiquetées et labélisées GPA

Le tourteau, une fois sec, sera mise en sacs de 25 et 50 kg, étiquetés et labélisés GPA

Commercialisation

Les produits finis seront commercialisés sous label « Green Project Africa » via nos canaux de distribution, assurant la pérennité du projet dans la durée.

Rentabilité du projet à un an

5 femmes, salariées qui seront en charge de leur « business », que nous encadrerons en fixant des objectifs précis. Chaque Unité doit être économiquement autonome au bout d’une année maximum.

Les bénéfices générés permettront d'entretenir le matériel pour assurer la pérénité du projet puis de lancer un unité de production de Miel de Neem; le Neem étant particulièrement mélifère. 

Budget

Résultats attendus

Le projet propose ainsi la mise en place d'une unité de production d'huile de Neem dans la région allant de Toumodi à Bouaké, région la plus plantée en Neemiers (centre de la Côte d’Ivoire).

L'unité emploierait 5 personnes directes, principalement des femmes pour produire l’huile de Neem et 10 personnes indirectes (cueillette, ramassage des fruits), qui seraient rémunérées au sac de 50 kilos (emplois jeunes).

Nous avons identifié les zones d’implantation (des coopératives ont déjà été approchées) permettant d’exploiter environ 200-250 Neemiers, soit une production d'huile de 600 litres et 250 kg de tourteau par an.

En effet, 30 kg de fruits fournissent 13 kg d’amandes, qui pourront fournir 3,75 l d’huile par un procédé de pressage artisanal. Avec 1 seul litre d'huile, on obtient environ 50 litres de produit Bio de traitement à pulvériser.

Pour information : 2 litres permettent de traiter 1 Hectare.

Pérénénité de l'acitivité :

La commercialisation de l’huile produite permettra ainsi de payer les salaires, les charges fixes, d’entretenir le matériel et de diversifier la transformation / valorisation (décoctions, poudre…). La gestion de l’unité sera suivie par un chef de Projet GPA en permanence.

Echéance :

La saison du Neem étant périodique en Afrique de l’Ouest allant de janvier (floraison) à mars/avril (rarement mai). Les fruits mûrissent en environ 12 semaines à compter de l'anthèse (période où la fleur est fonctionnelle). La récolte de fruits et la 1ère production pourra démarrer dès fév-mars 2020. 

À l'origine du projet

GREEN PROJECT AFRICA, est une ONG française créée en 2011 et agissant en Afrique, en particulier en Côte d’Ivoire. Nous n’avons pas vocation à bouleverser brutalement les comportements, mais à accompagner durablement le changement.

Nos axes d’actions se portent sur :

  • L’Agroécologie et la Permaculture (agriculture et agroforesterie permanente) ;
  • Préservation d’espèces animales menacées ;
  • Formation et accompagnement des populations au travers de projets RSE

Nos actions sont regroupées en 2 pôles d’activités :

  • Formation / Projets
  • Médias / Sensibilisation

Nos projets / Actions 2019 :

Projet Edu-Perma : Sensibilisation dans les écoles portant sur la propreté, la salubrité et l’environnement, associée à la mise en place de jardins potagers biologiques dans les écoles, pour former, produire et alimenter les cantines, tout en créant des synergies entre les écoles via la mise en place de « Club Environnement ».

Projet Valorisation et transformation du Margousier ou « Neem » : Mise en place dans les zones du Centre de la Côte d’Ivoire de petites unités de transformation des fruits du « Neemier », afin de créer de la richesse en particulier au profit des femmes et des jeunes.

Mise en place de projets d’agroforesterie permanente auprès des planteurs de Cacao :

Objectifs principaux : Réintroduction de bonnes bactéries (Bio-Technologie) afin de redonner vie aux terres lourdement touchées par les pesticides et insecticides, accompagnement des planteurs vers de méthodes naturelles de traitements et de gestion des arbres / productions ;

Réhabilitation d'une zone agricole ;

Des partenariats sont en cours avec des Associations (Akatia) pour la mise en place d’une zone agricole, à côté d’Azagny, en vue de l’installation d’un sanctuaire pour les bébés chimpanzés orphelins, ainsi que les pangolins ; Cette zone permettra de lutter contre le braconnage des populations voisines grâce à la création de richesses issues de la vente des fruits et légumes qui serviront à nourrir les animaux du sanctuaire.

GPA accompagne aussi les pêcheurs artisanaux de Mohamé (Assinie) durement touchés par la pêche illégale. Nous proposons des ballades avec notre pirogue à la rencontre de ses pêcheurs afin de les soutenir.

Green project Africa

  Association Green Project Africa – France
1 QUATER route de Marsac, 44170 Vay, France

  Bureau de représentation – Côte d’Ivoire
Bld. De Marseille, Zone 4
26 BP 52 Abidjan 26 – Côte d’Ivoire

info@greenprojectafrica.org

www.greenprojectafrica.org

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

kanga marie colombe (KANIAN SERVICES), le March 15, 2019, 10:52 a.m.

bonjour, je suis ravi de votre initiative . étant moi même ingénieur agronome qui à pour objectif de développer une exploitation biologique , je serais très ravi de participer à la réussite du projet.

Informations

Pays : Côte d'Ivoire
150€ engagés sur 16000€
Commencé le 13/02/2019
20 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire.

Plus d'informations