Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Production de biogaz pour l'autonomisation des femmes réfugiées et locales de Gado Badzere

Objectif n°5 : Égalité des sexes

Le projet en détail

Contexte

Le village de Gado Badzere dans la région de l'Est au Cameroun, accueille des réfugiés centrafricains de la guerre civile en RCA. La population réfugiée de Gado Badzere est estimée à 25221 réfugiés dans le site de Gado et 508 réfugiés dans le village, soit un total de 25729 réfugiés centrafricains à Gado Badzere (13587 femmes dont 5898 femmes de 18 à 59 ans). La population camerounaise est estimée à 5000 personnes à Gado Badzere. La localité de Gado Badzere est rurale et ne dispose pas d'une fourniture en électricité.

Depuis janvier 2018, faute de moyens financiers le HCR (l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés) a mis en place une prise en charge sélective des réfugiés centrafricains. Des milliers d'entre eux ne sont ainsi pas retenus dans la prise en charge du HCR. L'aide alimentaire n'est plus régulière, plusieurs jeunes filles et femmes se livrent à la prostitution pour la survie. La population réfugiée et la population hôte vivent dans la misère en dessous du seuil de la pauvreté.

Projet

Notre projet contribue à l'autonomisation des filles et des femmes réfugiées centrafricaines et des filles et des femmes rurales camerounaises de Gado Badzere par la création d'une unité locale de formation et de transformation du biogaz en gaz domestique. Le village de Gado Badzere ne dispose en effet pas de service de fourniture du gaz domestique. Les populations sont contraintes d'utiliser le bois pour la cuisson des aliments et du charbon, ce qui a des impacts negatifs sur la santé des femmes, car elles sont constamment exposées à la forte chaleur produite pendant la cuisson par les foyers de feu de bois ou de charbon de cuisson. En outre, l'impact sur la deforestation est mesurable. Les arbres et les arbustes sont coupés, la végétation tend à disparaître pour céder la place à un paysage aride et sec. Sur le plan économique, la vente du bois de cuisson est une source de revenu dans les familles réfugiées centrafricaines et les familles camerounaises.

Le biogaz, en revanche, est une energie verte. Elle favorise le recyclage des déchets organiques et contribue à la préservation de l'environnement en limitant la coupe de la végétation pour la production de bois de cuisson et de charbon.

Les débouchés sont au niveau local, départemental, régional et national. Sur le plan local, Gado dispose de personnels de la fonction publique camerounaise en poste d'affectation à Gado (enseignants, personnel de la santé, personnel de la gendarmerie), ils ont les habitudes culinaires citadines mais doivent aller chercher le gaz domestique dans la ville de Garoua Boulai situé à une cinquantaine de kilomètres. A Gado, on remarque le développement des cafétarias et des petits restaurants, les gérants font usage du gaz domestique dont l'approvisionnement est fait à Garoua Boulai. Au niveau départemental, régional et national, l'offre en gaz domestique est inférieure à la demande ce qui entraîne régulièrement des pénuries. Ces périodes de pénurie sont longues et trés regulière à Garoua Boulai, ville abritant plus d'un million d'habitants. Le biogaz produit dans le cadre de ce projet alimentera en gaz domestique les populations de Gado et de Garoua Boulai par un système de recharge des bouteilles de gaz domestique quelque soit la marque. Les retombées économiques sont : le prix de recharge du gaz domestique inferieur à 6500 fcfa prix homologué par l'etat, le fabrication et la vente des foyers modernes de cuisson des aliments , le développement des ateliers de metallurgie moderne à Gado.

Activités prévues

  • activité 1 : formation des filles et femmes à la production du biogaz ;
  • activité 2 : construction et mise en place procédé de production du biogaz (2 biodigesteurs, 2 citernes de stockage, 2 méthaniseurs) ;
  • activité 3 : traitement, transformation des déchets organiques  de sources végétale et animale ; production et stockage du biogaz ;
  • activité 4 : commercialisation et circuits de distribution.

Calendrier

  • juin 2019 : lancement du projet par la formation
  • juillet - août : activité 2
  • septembre - octobre - novembre : activité 3
  • novembre- décembre : activité 4

Allocation des fonds

  • activité 1 : 1 120 000 FCFA
  • activité 2 : 3 389 000 FCFA
  • activité 3 : 1 523 500 FCFA 
  • activité 4 :  527 060 FCFA

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont : 589 filles / femmes réfugiés centrafricaines et 50 filles/ femmes camerounaises.

Gestion

Le projet sera mis en oeuvre par l'Association Building Africa mais la gestion de l'unité locale de production  sera assurée conjointement par les leaders communautaires réfugiés centrafricains et Camerounais.

L'Association Building Africa met en oeuvre depuis 2015 dans la localité de Gado Badzere le programme Autonomisation et Résilience des populations réfugiées et rurales. Elle dispose d'une équipe compétente des volontaires et des bénévoles nationaux et étrangers qui mettent leur savoir faire au service des populations vulnérables : entre autre la transformation des déchets organiques en biogaz. L'Association Building Africa a entamé des démarches pour la plantation d'arbres fruitiers pendant la mise en oeuvre du projet afin de contribuer au reboisement.

Résultats attendus

Les principaux résultats attendus de ce projet, mis en oeuvre à Gado Badzere, sont : (Précisez à quelle(s) échéance(s) ces résultats seront observables)

  • 2573 réfugiés centrafricains et 50 camerounais ont été sensibilisés et mobilisés pendant la campagne de sensibilisation à la déforestation et au reboisement des arbres à Gado Badzere ;
  • 1000 plants d'arbres fruitiers ont été plantés ;
  • 589 filles/femmes réfugiés centrafricaines et 50 filles/ femmes rurales camerounaises de Gado Badzere ont été formées à la technologie de la transformation des déchets organiques en biogaz ;
  • 01 unité locale de formation et de transformation du biogaz en gaz domestique est créée et au moins 24 filles/ femmes réfugiées centrafricaines et rurales de Gado Badzere y sont employées
  • 01 point/dépôt d'approvisionnement en gaz domestique est ouvert à Gado Badzere ; Il est géré par des filles/femmes réfugiés centrafricaines et des filles/femmes rurales camerounaises de Gado Badzere et offre un emploi à au moins 6 filles/femmes.

Le projet aura donc des effets sur les trois dimensions du développement durable :

  • Dimension économique : rentabilité économique bénéfice mensuelle à partir de décembre 2019 (1  560 000FCFA).
  • Dimension sociale 639 filles/femmes sont formés , 30 femmes sont employées dans le projet ;
  • Dimension environnementale : préservation de l'environnement en limitant la coupe des arbres pour la production de bois de cuisson et de charbon + recyclage des déchets pour la production de biogaz

À l'origine du projet

Association Building Africa, organisation de promotion du volontariat/solidarité, légalisée au Cameroun, met en oeuvre le Programme Autonomisation et Résilience des populations réfugiées et rurales. L'Association Building Africa est créée en 2014 et légalisée en 2015. De 2014 à 2018, elle met en oeuvre plusieurs projets et trois programmes : le programme éducation et réinsertion des enfants de la rue; le programme autonomisation et résilience des populations réfugiées et rurales; le programme récupération et recyclage des bouteilles plastiques. Elle pratique une politique de capitalisation de ses expériences , elle a publié en 2018 le livre " Éducation non formelle pour la réinsertion des enfants de la rue"  par une maison d'édition européenne et mise en vente en ligne sur www.amazon.fr et www.morebooks.de. Elle mène une politique de financement qui implique un financement interne et externe. L'Association Building Africa dont la vision est " Une jeunesse africaine active pour une Afrique modèle de justice, de solidarité et de développement durable" accueille et encadre des jeunes volontaires et bénévoles.

Coordonnées : www.facebook.com/buildingafrica.cm; associationbuildingafrica@gmail.com; whatsapp : 237699607639. Siège social : Yaoundé- Cameroun.

 

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Feugang Blaise (Fiche apejGic Apej), le Oct. 7, 2019, 9:25 a.m.

Nous souhaitons Aprilia oiser cette technologie afin de l'utiliser dans notre groupe puis la disséminer. Nous sommes le groupe d'initiative communautaire agropastoral pour la promotion de l'entrepreneuriat jeune au Cameroun. L'iodd 5 est l'un de nos points d'intérêt cordialement

Doumba Hyacinthe Armel, le March 30, 2019, 11:20 a.m.

Je souhaiterais contribuer modestement en qualité de bénévole dans le dit projet à cause de son impact dans cette communauté que je maitrise parfaitement y compris la culture, les groupes socioprofessionnels et la couche vulnérable constituée de réfugiés.

samir mahamat yamani, le March 21, 2019, 10:32 p.m.

j aimerai participer à ce projet en tant bénévole pour acquérire de l'expérience dans ce domaine d'égalité et automatisation des femmes

Association Building Africa (ABA), le Feb. 26, 2019, 2:46 a.m.

Association Building Africa est une organisation de promotion du volontariat et de la solidarité pour l'atteinte des ODD. Toutes les propositions de partenariat, d'accueil des volontaires, d'échanges d'expérience, d'enrichissement du projet, ..., sont les bienvenues.

Informations

Pays : Cameroun
0€ engagés sur 10000€
Commencé le 21/01/2019
639 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°5 : Égalité des sexes

Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles. Autonomiser les femmes et promouvoir l’égalité des sexes tout comme mettre fin à toutes les formes de discrimination constituent des droits humains fondamentaux et sont déterminants pour accélérer le développement.

Plus d'informations