Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Valorisation des déchets biodégradables en énergie verte à Porto-Novo (Bénin)

Objectif n°7 : Énergie

Le projet en détail

Les objectifs

L'objectif de ce projet à moyen terme est de faire émerger une économie locale autour des déchets verts à Porto-Novo (Bénin) via leur valorisation en énergie de cuisson.

Les objectifs à court terme se déclinent comme suit :

  1. Participer à l’assainissement de la ville et ainsi éviter la dégradation à l’air libre des déchets organiques
  2. Proposer une alternative respectueuse de l’environnement au charbon de bois, énergie de cuisson privilégiée des ménages
  3. Lutter contre la précarité énergétique, dans un contexte de raréfaction des ressources en bois qui tire le prix du charbon à la hausse
  4. Poser les bases d’un modèle économique pérenne et socialement inclusif pour la fourniture d’une énergie de cuisson propre et abordable aux ménages portonoviens.

Le contexte

Le projet répond à deux problématiques :

1) Les déchets: Porto-Novo en produit 60 000 tonnes annuellement, dont seuls 30 % sont mis en décharge. Le reste s’accumule dans l’environnement urbain, emplissant les caniveaux, parsemant les berges lagunaires, alimentant les dépotoirs sauvages. Cette accumulation n’est pas sans conséquences environnementales et humaines : elle fait le lit de peuplements divers (moustiques, rats...), vecteurs de transmission de maladies hydriques et parasitaires (Ayigbédé, 2016), détruit la biodiversité lagunaire (Houngue, 2016) ; en empêchant l’écoulement adéquat des eaux, elle favorise également les inondations en saison des pluies.

Image : Vue du dépotoir sauvage de Tokpota, au coeur de Porto-Novo (c) Gbobètô

2) La cuisson au charbon de bois : Malgré ses impacts sanitaires (maladies respiratoires) et environnementaux avérés (pollution de l’air), le charbon demeure l’énergie de prédilection de 80 % des ménages portonoviens. Elle coûte cependant de plus en plus cher en raison de la raréfaction des forêts (le déficit cumulé atteignait les 50 0000 tonnes en 2009 (Akouehou, 2011)) et des restrictions imposées par le gouvernement sur le secteur. Cette situation risque de plonger de nombreux ménages en situation de précarité énergétique dans les années à venir.

Image : Energies de cuisson traditionnelles à Porto-Novo (c) Gbobètô

Les activités

Afin de répondre aux problématiques susmentionnées, les activités suivantes seront conduites par les partenaires du projet :

A.1. Caractériser les déchets organiques produits par les ménages portonoviens (Juillet-Août 2019) 

A.2. Tester la composition et les propriétés calorifiques des briquettes à partir de matière organique collectée dans les rues de la ville (Juillet-Août 2019) 

A.3. Sélectionner un GIE de pré-collecte ainsi que 200 ménages modestes (Juillet-Août 2019) 

A.4. Construire les éléments de discours pour les facilitateurs communautaires (Août 2019)

A.5. Sensibiliser les ménages et collecter la matière organique à domicile (Septembre-Décembre 2019)

A.6. Produire les briquettes de biomasse (Septembre-Décembre 2019)

A.7. Offrir à chaque ménage participant un nombre de briquettes proportionnel à la quantité de déchets fournis (Septembre-Décembre 2019)

A.8. Recueillir les retours des ménages participants sur la qualité des briquettes (Septembre-Décembre 2019)

Valorisation du projet

À l’issue du projet, des séances de restitution seront organisées auprès de classes de Seconde générale et technologique d'un lycée seine-et-marnais (département du siège social de Gbobètô) dans le cadre des cours d’Histoire-Géographie.

Le développement durable étant le fil conducteur du programme de cette matière en classe de Seconde, une restitution permettra d’offrir une illustration pratique à ces questions étudiées de manière scolaire. Nous proposerons des échanges en visioconférence, directement avec les équipes du projet sur le terrain. L’occasion d’aborder des notions telles que les inégalités Nord/Sud, le lien entre pauvreté et dégradations environnementales... Suite à ces échanges, les élèves seront invités à réaliser des présentations sur des solutions innovantes issues des P.E.D. et qui apportent des réponses à des enjeux globaux. L’objectif est triple :

  • faire prendre conscience aux élèves que les P.E.D. peuvent également être source d’innovation en termes de nouveaux modèles liant questions sociales et environnementales
  • les introduire au secteur de l’économie sociale et solidaire, tiers-secteur montant en France qui répond à des besoins non ou mal couverts dans les territoires
  • les inviter à exercer leur esprit créatif en tant que futurs citoyens du monde qui auront à trouver des réponses aux dégradations environnementales.   

Résultats attendus

Nous entendons produire des impacts de trois ordres :

1) Impacts sociaux :

A l'issue des six mois de mise en oeuvre du projet :

  • 200 ménages auront été sensibilisés au tri des ordures ménagères et pourront ainsi adopter des pratiques de gestion des déchets plus durables
  • 200 ménages auront été sensibilisés aux risques sanitaires liés à la cuisson au charbon de bois
  • 200 ménages auront été fournis en énergie de cuisson saine, préservant leur santé
  • 200 ménages auront vu leur précarité énergétique réduite
  • la population locale bénéficiera d'un cadre de vie plus sain et agréable pour la population

2) Impacts environnementaux :

A l'issue des six mois de mise en oeuvre du projet :

  • 13 tonnes de déchets biodégradables auront été détournées de l’environnement et valorisées
  • L’utilisation du charbon de bois, et donc les émissions de CO2 associées, auront été réduites
  • La pérennité financière d’un GIE de pré-collecte des déchets aura été renforcée de par le rachat des déchets organiques pour la valorisation.

3) Impacts en matière de développement local :

Par ailleurs, à l'issue des six mois de mise en oeuvre, le projet aura permis de valider la composition et l’acceptabilité sociale des briquettes de biomasse grâce aux retours des bénéficiaires du projet. Ces deux éléments permettront d’envisager la mise en place d’une unité de production de briquettes de biomasse à une échelle semi-industrielle à partir de 2020. Cette unité de production permettrait de valoriser plus de 100 tonnes de déchets biodégradables chaque année tout en proposant une alternative abordable au charbon de bois, cause de déforestation et de pollution de l’air.

À l'origine du projet

Le projet sera conjointement mis en œuvre par deux associations :

1) Gbobètô : Association de droit français issue de la diaspora béninoise, Gbobètô œuvre pour un Porto-Novo inclusif et durable, c'est-à-dire une ville où chacun peut mener une vie digne, en étant à même de satisfaire ses besoins fondamentaux et de s'épanouir, dans les respect d'autrui et de l'environnement. Gbobètô agit principalement par le développement d'activités économiques utilisant la gestion des défis environnementaux comme levier d'action contre la pauvreté.

https://gbobeto.webself.net 

Vue du Marché Ouando (c) Babylas

2) Organe de Concertation pour la Gestion des Déchets de la ville de Porto-Novo (OCGD) : Association officielle de gestion et coordination de la soixantaine de PME de pré-collecte chargées du ramassage domiciliaire des ordures ménagères dans la ville de Porto-Novo. En tant que structure faîtière, cette organisation est notamment en charge de la révision et de l’harmonisation de la politique tarifaire pratiquée par les PME de pré-collecte des déchets (les ménages doivent payer un abonnement de 1500 cfa mensuels). L’OCGD est l’interlocuteur officiel de la municipalité et du gouvernement béninois sur les questions d’assainissement.

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Bénin
200€ engagés sur 10000€
Commencé le 01/02/2019
120 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°7 : Énergie

Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable. Au cœur de beaucoup de défis majeurs, l’énergie offre également de prometteuses perspectives. Elle est une opportunité de transformer aussi bien nos sociétés que nos économies et notre planète.

Plus d'informations