Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Des jeunes sénégalais s'unissent pour créer une entreprise apicole

Objectif n°8 : Croissance économique et travail décent

Le projet en détail

Contexte

Le Sénégal est un pays consommateur de miel, utilisé pratiquement dans l'alimentation et la thérapie. Mais la demande nationale (1000 tonnes) par année reste supérieure à l'offre (400 tonnes). Avec son énorme potentiel, le pays continue toujours à importer du miel, du fait de la mauvaise qualité du produit national et d'une quantité insuffisante par an.

Malgré un énorme potentiel, le secteur apicole sénégalais est pour l'instant sous exploité. L'apiculture est seulement considérée comme une activité traditionnelle. Les pratiques actuelles ne sont de plus pas sans incidences négatives, sur la qualité du miel comme sur l'environnement. En effet, au Sénégal, pour avoir du miel, les récolteurs de miel allument du feu ou coupent les arbres pour chasser les abeilles afin de recueillir le miel. Les conséquences qui découlent de ces actes non éco responsables sont la mort des abeilles, des feux de brousse (chaque année des milliers d'hectares de terres partent en fumée), la perte de biodiversité et une très mauvaise qualité du miel.

Projet

Contexte social

Le secteur apicole est un vrai pourvoyeur d'emplois, un levier pour éradiquer en partie le chômage des jeunes. Paradoxalement, des milliers de jeunes rurales et urbains sont sans emplois, partent à l'émigration à la recherche de nouveaux sources de revenus. De ce constat, cinq jeunes issus du milieu urbain se sont unis avec cinq jeunes du milieu rural pour exploiter le potentiel naturel des zones rurales. 

Volet environnemental

La nouvelle équipe veut promouvoir une apiculture tropicale moderne et la préservation des ressources naturelles dans les îles du Saloum. Ces îles sont un peuplement de mangrove, zone humide, menacé par les changements climatiques et les coupes abusives de bois. Ces jeunes veulent créer un label de miel de la mangrove <<Le goût de la mangrove>>, pour avoir des sources de revenus, protéger les abeilles et sensibiliser les sénégalais à l'importance de protéger nos ressources naturelles.

Volet économique

Le projet consiste à construire des ruches, installer les ruches au niveau des mangroves et capturer des essaims d'abeilles. Cette partie est assurée par l'équipe de jeunes résidants au niveau des îles du Saloum. L'utilisation des technologies d'informations et de communications (TIC) pour promouvoir les activités de l'entreprise sera assurée par l'equipe du milieu urbain. Cette partie de la communication et du marketing permettra aussi de mieux sensibiliser sur les vertus du miel, l'utilité des abeilles dans nos écosystèmes et le rôle des mangroves dans la lutte contre les changements climatiques.

L'entreprise veut démarrer avec 100 ruches. De l'installation des ruches jusqu'à la production, cela peut prendre au maximum une année. Les clients ciblés sont les touristes, les pâtissiers, les consommateurs locaux et l'organisation japonaise JICA.

Une production de 3 tonnes de miel est prévue à la première année soit en moyenne 30kg de miel par ruche. Au delà du miel, une production de 500 kg de cire est attendue. L'entreprise prévoit une revenue net minimum annuelle de 14 900 000 FCFA (22 715 €)

Pour construire les ruches, acheter des équipements apiculteurs, gérer les frais administratif de l'entreprise, la confection et tirage d'étiquette, et le transport et l'achat des pots, l'entreprise prévoit un budget de 4 940 000 FCFA (7 600 €)

Résultats attendus

 

  • 100 ruches sont installés et des équipements apiculteurs acquis
  • 10 jeunes ont un emploi permanent et 5 ont des emplois temporels
  • Les récolteurs de miel traditionnel sont sensibilisées à un apiculteur moderne respectant la vie des abeilles.
  • Les coupeurs de bois mangrove sont sensibilisées à l'importance de protéger ces ressources naturelles
  • La marque de miel << Le goût de la mangrove >> est créé
  • Promouvoir l'importance des ressources naturelles en milieu urbain: foires agroalimentaires, journées environnementales, rencontres sur l'entrepreneuriat vert, communication sur les réseaux sociaux 
  • Une production annuelle de 3 tonnes de miel et 500 kg de cire

À l'origine du projet

L'entreprise est constituée de 10 jeunes nouvellement formés en apiculture et entrepreneuriat. Cinq de ces jeunes sont originaire du milieu urbain (Dakar) et cinq du milieu rural (Îles du Saloum/Fatick). Le statut actuel de l'entreprise est un GIE (groupement d'intérêt économique) existant depuis fin 2018 et évoluant dans les prestations de services agricoles.

 

 

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Sénégal
0€ engagés sur 7600€
Commencé le 01/12/2018
10 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°8 : Croissance économique et travail décent

Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous. Réaliser une croissance économique durable implique de créer des conditions garantissant des emplois de qualité stimulant l’économie sans effets nocifs sur l’environnement.

Plus d'informations