Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Récupération de 10 hectares de terres dégradées

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

Contexte

Au Burkina Faso, on note une avancée importante de la désertification, accentuée par les changements climatiques sur l'ensemble du territoire national. L'ouest du pays, supposé être la partie la plus à l'abri de ce phénomène, n'est aujourd'hui plus épargné. Cette avancée s'explique, entre autres, par le manque de récupération de terre dégradées.

Soumises à des pluies souvent capricieuses, les plantations sont régulièrement laissées à elles-mêmes, entrainant ainsi une mauvaise productivité. Pour remédier à ce fléaux, notre projet vise à récupérer des terres dégradées en installant un forage et en aménageant le site pour permettre à des femmes locales de mener des activités économiques. Nous remarquons que, pour lutter contre les changements climatiques, il faut adopter des stratégies innovantes qui permettent à la fois de résoudre les causes et les conséquences des changements climatiques. C'est dans cette logique que le GROUPEMENT PRÉ COOPÉRATIF du Sanmatenga s'inscrit, à travers son projet récupération de terre dégradées.

Le projet

Descriptif

Le projet vise à soutenir de manière forte l'adaptation aux effets des changements climatiques à travers de nouvelles stratégies innovantes de récupération de terre dégradées via trois (3) axes :

1) mise en terre de dix mille (10 000) plants au cours du mois de juillet 2019 sur les dix (10) hectares de terres dégradées concernées par le projet. 10 000 plants seront produits dès le 10/04/2019 afin d'avoir des plants âgés de 4 mois avant leur mise en terre. Les plants seront produits dans une pépinière à KAYA à 25 km du site, du fait de la disponibilité en eau pour l'arrosage des plants, avec l'assistance de la direction provinciale de l'environnement.

2) installation d'un forage, étant donné que la saison sèche au Burkina Faso dure trois (3) à quatre (4) mois dans l'année. Il est en effet impératif de mettre en place des moyens permettant d'arroser les plants pendant cette période.

3) aménagement des 10 hectares à des fins agricoles au profit des femmes locales. Les terres seront parcellées et partagées entre les femmes des localités avoisinnantes. Elles veilleront à l'arrosage, l'entretien et à faire des cultures de contre saison qui seront revendues (oignons, choux, piments, aubergines et bien d'autres), afin de s'autonomiser financièrement. 

Le projet permettra non seulement de lutter contre le changements climatiques, la désertification et l'érosion, mais aussi l'autonomisation financière des femmes locales. Les femmes des localités avoisinnantes sont les bénéficiaires du projets, mais certaines font également partie du GROUPEMENT. Le projet a ainsi été élaboré de façon participative avec les femmes vulnerables et elles sont conscientes du bien fondé du projet.

Activités 

  • production des 10 000 plants dès le 10 avril 2019 ;
  • transport et trouaison des plants sur le site dès le 10 juillet 2019 ;
  • plantation des 10 000 plants dès le 15 juillet 2019.

Budget 

  • production de 10 000 plants : coût estimatif = 3054 €
  • installation d'un forage : coût estimatif = 3816 €
  • aménagement du site : coût estimatif  = 2290 €
  • transport des plants, trouaison et plantation ; repas communautaire, eau et matériels pour la plantation : coût estimatif = 739 €

Résultats attendus

Il est attendu de notre intervention : 

- 10 hectares de terre dégradées seront récupérés à des fins agricole pour les 300 femmes locales ;

- 10 000 plants seront mis en terre ;

- 10 hectares de terres récupérées seront aménagés avec des cultures de contre saison pour 300 les femmes locales ;

- le dioxyde de carbone est séquestré par les plants mis en terre ;

- un microclimat est créé pour les humains, la faune et les oiseaux ;

- autonomisation des 300 femmes grâce à des cultures de contre saison et à leur revente. 

À l'origine du projet

GROUPEMENT PRÉ COOPÉRATIF agreé sous le numero 715 du 10/01/09 du Haut Commissariat œuvrant dans le domaine de la protection de l'environment et l'autonomisation de la femme et bien d'autres.

Le GROUPEMENT est organisé : 

  • un président et son adjoint ; 
  • un sécretaire et son adjoint ; 
  • un tresorier et son adjoint ; 
  • un commissaire des comptes 

Le GROUPEMENT a déjà realisé des activités rentrants dans le domaine de l'élevage et de l'agriculture dans le passé et a déjà bénéficié de financements à cet effet (notamment pour des projets de conservation des produits laitier et de conservation des céréales).

Il a eu aussi à faire des plantations personnelles chaque année, mais il lui manque des moyens pour la récuperation des terres dégradées.

Le GROUPEMENT et le projet sont situés dans la region du Centre nord dans la province du Sanmatenga.

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

NDAWAGLE Willy, le April 7, 2019, 11:10 p.m.

Très bonne initiative, le réchauffement de la planète est une réalité et ses effets néfaste affectent beaucoup de personnes en Afrique, tant nous dépendons en grande partie des ressources naturelles.

ZALLE Tidiane (AGCEDE), le April 4, 2019, 4:08 p.m.

Salut cher tous et chères toutes, je n'ai pas de moyen financier pour appuyer ce noble projet. Aussi, voudrai-je y apporter mon expertise pour sa mise en oeuvre. En effet je suis ingénieur de développement rural option sociologie et économie rurale, formé à l'Institut de Développement Rural (IDR) à l'Université Nazi Boni (Burkina Faso).

Kaboré Kiswendsida, le March 28, 2019, 1:50 a.m.

Bonjour
Je suis un étudiant Burkinabè en année de licence en Histoire avec une expérience de 5 ans dans les ONG. J'ai travaillé au passage sur des projets de l'environnement notamment sur la protection des aires protégées. Je souhaite faire parti de ce groupement pour apporter le peu de savoir que j'ai acquis mais surtout apprendre de votre expérience.
En vous souhaitant bon vent je reste à votre écoute.

Faya Julien Simbiano, le March 27, 2019, 7:18 p.m.

Bonsoir à vous et je suis très intéressé à ce projet, je veut savoir quels sont les critères à remplir pour l'obtenir et l'exécuter ?

Ouédraogo Gouyamba (Association), le Nov. 3, 2018, 6:28 p.m.

Que dirons à nos enfants et nos petits fils aux désastre planètaire? Que nous à l'origine?

Informations

Pays : Burkina
0€ engagés sur 9899€
Commencé le 10/04/2019
195 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations