Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Retourner les arbres à la communauté

Objectif n°11 : Villes durables

Le projet en détail

À Montréal, plus de 200 000 frênes publics sont menacés d'ici une quinzaine d'années par l'agrile du frêne, cet insecte venu d'Asie si aucune action n’est entreprise. Ce chiffre ne tient pas compte des frênes situés sur les terrains privés.

L’agrile du frêne se trouve maintenant dans plus de 22 états américains et deux provinces canadiennes (Québec et Ontario). À une échelle plus large, il a aussi été observé en 2007 dans la région de Moscou en Russie hors de son aire de distribution naturelle. La propagation de l’insecte à travers l’Europe, si elle se confirme au fil du temps, a le potentiel d’avoir des conséquences désastreuses pour les espèces de frênes européennes.

À Montréal, plus de 15 000 frênes ont été abattus depuis 2011 dans le cadre de la lutte contre l'agrile du frêne. Mais le pire est à venir puisque l'infestation n'a pas encore atteint son apogée.

Il n'existe pas encore de solution pour éradiquer l'insecte. Pour éviter sa propagation tous les arbres morts sont déchiquetés. Toutefois, les entomologistes sont unanimes sur le fait que l'insecte et sa larve ne sont présent que dans la partie tendre de l'arbre qui se trouve tout juste sous l'écorce. Le reste de l'arbre demeure sain et récupérable.

C'est dans ce contexte que nous avons mis sur pied notre projet de valorisation des frênes qui aident les villes à gérer les arbres abattus en les recyclant.

Notre projet consiste donc à :

  • Récupérer les arbres publics abattus et les transformer en planches en retirant toute la partie contaminée par l'insecte;
  • Fabriquer du mobilier avec des jeunes qui suivent un parcours de réinsertion sociale;
  • En collaboration avec les différents arrondissements, des institutions publiques et des associations environnementales de quartier comme le Regroupement des Éco-quartiers de Montréal, installer le mobilier dans des lieux publics et communautaires comme des parcs et des ruelles.

C'est ainsi que nous comptons retourner les arbres à la communauté!

Notre expérience pourra être reproduite dans toutes les régions touchées et ravagées par l’insecte.  

Financement

Le financement recherché nous permettra d’améliorer nos installations

  • Acquisition d’un deuxième hangar pour entreposer le bois à l’abri des intempéries;
  • Faire l’acquisition d’un camion pour le transport du bois et les livraisons de mobilier. Pour l’instant, nous louons des véhicules pour effectuer les opérations de transport.

Nous sommes ouverts aux contributions en nature pour répondre à ces besoins, soit :

  • Accès à titre gracieux à un espace couvert dans la région de Montréal (Québec, Canada) pour entreposer le bois (1500 à 2000 pieds carrés ou 140 mètres carrés à 185 mètres carrés);
  • Don d’un camion de type cube ou fourgonnette.

Résultats attendus

Le projet se déroulera durant toute l'année 2019.

Résultats attendus :

  • 430 billots récupérés et transformés en mobilier ;
  • 100 tonnes de CO2 retirées de l'atmosphère par la valorisation du bois ;
  • Plus de 100 articles de mobilier ;
  • 30 emplois pour des jeunes qui suivent un parcours de réinsertion sociale en apprenant l’ébénisterie ;

Des dizaines de milliers de citoyens pourront profiter du mobilier urbain installé dans des espaces publics à travers la ville de Montréal. Il peut s’agir de bancs, de tables, de bacs à fleurs ou même de modules de jeu pour les enfants.

À l'origine du projet

Bois Public est un organisme à but non lucratif dont la mission consiste à transformer les arbres publics en mobilier tout en favorisant l’insertion socioprofessionnelle.

Le projet est né d’un partenariat entre l’entreprise Projets écosociaux et les entreprises d’insertion socioprofessionnelles Groupe Information Travail et Les ateliers d’Antoine.

Projets écosociaux est une organisation spécialisée dans le développement de partenariats sociaux, en d’autres mots, le maillage entre des grandes organisations et des entreprises d’économie sociale. Dans ce contexte, l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie a approché Projets écosociaux pour les aider à trouver une solution pour valoriser leurs frênes d’une façon plus durable. C’est dans un premier temps avec l’organisme en employabilité Groupe Information Travail et son volet Écolo-boulot spécialisé en ébénisterie qu’une première phase de mobilier en frêne a pu être fabriquée au printemps 2016. Puis, un deuxième atelier d’insertion s’est ajouté, Les ateliers d’Antoine, pour fabriquer une deuxième phase de mobilier en frêne. À l’automne 2016, nous avons créé Bois Public, une collaboration entre les trois organisations, avec une structure juridique et opérationnelle qui facilite la réalisation de projets de valorisation du frêne et l’accessibilité à du mobilier en frêne de Montréal.

Faits saillants en 2017
Volet social : 2 ateliers d’insertion socioprofessionnelle partenaires ; 5 arrondissements et institutions publiques fournisseurs de bois ; Plateaux de travail pour environ 30 personnes suivant un parcours de réinsertion sociale ; 5 Prix et reconnaissances

Volet environnemental : 455 billots récupérés ; 106 tonnes de CO2 retirées de l’atmosphère

Volet économique : 50 000$ de contrats à l'entreprise d'insertion Les ateliers d'Antoine (25% de leur chiffre d'affaires) ; Fabrication et vente de 68 articles en bois recyclé

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Canada - Québec
0€ engagés sur 7000€
Commencé le 11/02/2018
1500 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°11 : Villes durables

Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. La moitié de l’humanité vit aujourd’hui dans des villes qui sont soumises à de nombreux défis.

Plus d'informations