Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Implantation d'une entreprise de fabrication de charbon écologique

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

Contexte

En Haïti chaque année 300 millions d’arbres sont abattus et plus de 60 % sont destinés à la production de charbon. Le bois intervient également dans la production de meubles, de produits pour la construction et l’artisanat et comme énergie de combustion (bois de feu ou bois de chauffe) jusqu'à représenter entre 300 et 4000 millions de dollars de revenu annuel. Cependant, la coupe systématique de bois est l’une des causes de l’érosion de la calcination des terres et de la perte d’éléments de la biodiversité. Cet état de fait vient de s’intensifier après le passage de l’ouragan Matthew, dont le paysage forestier a été l’une des grandes cibles.

Pour la majorité des ménages en Haïti, le bois-energie et le charbon de bois demeurent incontestablement les principales sources d’energie de cuisson. Ces sources d’energie couvrent plus de 70% de la consommation enerétique nationale. L’utilisation de ces sources d’energie est considérée comme la raison principale du éboisement en Haïti qui, produit de lourdes conséquences sur l’environnement comme l’érosion, les glissements de terrain et les innondations. En effet, la détérioration de la couche arabe qui s’est accrue considerablement durant ces 33 dernières années a eu des consequences néfastes sur l’environnement. Les ménages qui choisissent d’utiliser le bois-énergie et le charbon de bois pour la cuisson des aliments n’ont pas accès à d’autres sources d’énergie, car elles sont trop coûteuses et quasiment inaccessibles.

Projet

Dans la perspective d’apporter une solution efficace contre la déforestation et le déboisement, la coopérative va créer une entreprise dénommée : « Ekosa », qui va se spécialiser dans la fabrication de charbon vert à partir de résidus biodégrables spécifiquement (déchets ménagers, balles de riz utilisées carbonisées et broyées). Ce projet propose une diversification de sources d’énergies domestique afin d’atténuer la pression exercée sur l’abattage des arbres ainsi que la déforestation/déboisement. Dans ce contexte, le charbon écologique ou charbon vert est une alternative très séduisante au charbon de bois et au bois de feu (bois–énergie). C’est aussi une démarche visant à apporter une meilleure gestion des déchets.

EKOSA sera une société de fabrication de charbon écologique à partir de résidus biodégrables spécifiquement  les balles de riz et les déchets ménagers. L’entreprise sera implantée dans la commune de l’Estere où nous allons trouver des matières premières (balles de riz, argile … ) à faible coût pouvant nous faciliter la fabrication. Pour parvenir à la fabrication de ce charbon, nous aurons à collecter et préparer les balles ou pailles de riz à utiliser, les carboniser pour les transformer en poudre ; à cette poudre, on va ajouter un liant (argile) pour compacter les résidus obtenus en briquettes de charbon ; puis les sécher à l’air libre et ensuite les emballer.

Mission de l’entreprise

Offrir une autre source d’énergie capable de remplacer le charbon de bois, et qui est accessible aux ménages et aux petits restaurants.

Activité principale de l’entreprise

Produire et vendre un charbon écologique accessible aux ménages.

Étapes de fabrication

Notre processus des opérations contient six (6) grandes étapes permettant d’obtenir le charbon vert. Ces étapes sont les suivantes :

  1. La collecte et préparation de la biomasse 

Cette étape consiste à collecter et préparer les pailles de riz afin d’obtenir la biomasse. En effet, le projet va développer une stratégie de collecte, par la signature de contrat avec d’importants producteurs de déchets (moulins à riz ou des balles de riz qui sont négligées). Par conséquent, l’acces à une biomasse proche de notre centre d’opération de charbon en grande quantité s'avère important. Ainsi, notre type de matiere première conditionnera la technologie à adopter et la qualité du charbon produit.

  1. La pyrolyse 

La pyrolyse, appelé également étape de carbonisation, est la décomposition thermique de matières organiques en l'absence d'oxygène ou en atmosphère pauvre en oxygène. L’équipement utilisé pour cette étape peut être extrêmement variable. Les groupements de producteurs peuvent avoir accès à un matériel de capacité plus importante et avec un meilleur contrôle de la combustion. Pour leur part, les grandes entreprises de production de charbon vert possèdent du matériel mécanisé et souvent importé d'Europe ou des Etats-Unis. Mais, nous allons utiliser un four de carbonisation que nous aurons à fabriquer à partir de bidons de fer recyclés.

  1. L’ajout d'un liant 

Les résidus obtenus de la pyrolyse sont généralement sous forme de poudre. Cette poudre est mélangée à un liant afin de permettre son compactage. Les différents liants sont  : l’amidon, la gomme arabique, la mélasse et l’argile. Cependant, l’argile sera le liant principal notre processus de production. 

  1. Le compactage des résidus obtenus en briquettes de charbon 

Cette étape montre une grande variabilité de techniques utilisées : le compactage peut se réaliser à l'aide de presse manuelle ou industrielle en fonction du niveau de mécanisation choisie. Le choix de la presse dépend de la capacité de production voulue.  Un aspect important de cette étape est le choix de la forme des briquettes et le niveau de compactage. En effet, la combustion ne se réalisera pas de la même façon si le charbon se trouve sous forme de boulets ou de briquettes. Dans le cadre de notre processus de production, nous allons opter pour la presse industrielle en utilisant un matériel de compactage afin d’obtenir les briquettes de charbon. Ce matériel sera de grande capacité pouvant nous permet de ráliser une économie d’échelle.

  1. Le séchage des briquettes 

 Cette étape a pour but de diminuer le niveau d'humidité afin d'améliorer la combustion des briquettes. Dans notre processus, le séchage se fera à l'air libre. Car notre entreprise sera localisée dans une région à faible pluviométrie.

  1. L'empaquetage/ L’emballage et la vente des briquettes 

L’empaquetage est une étape importante en relation directe avec le marketing du produit. Il consiste à emballer ou empaquer les produits pour la vente.

Technologies utilisées :

1. La collecte et préparation de la biomasse

Technologies utilisées : Moto avec un système de charge amélioré / Manuel

2. La pyrolyse/carbonisation

Technologies utilisées : Fours de carbonisation/fût

4. L’ajout d'un liant/mélange 

Technologies utilisées : Manuel

5. Le compactage des résidus obtenus en briquettes de charbon/moulage

Technologies utilisées : Motorisé (machine de presse de briquettes charbon)

6. Le séchage des briquettes 

Technologies utilisées : Air libre

7. L'empaquetage et la vente des briquettes 

Technologies utilisées : Manuel

Quantité prevues

Nous aurons à utiliser une technologie facilitant la fabrication de 60 000 à 100 000 KG de briquettes de charbon par mois.

Activités prevues

Description : Période

Rédaction de plan d’affaires : février 2021

Etat des lieux et étude de marché : février 2021

Positionnement : février - mars 2021

Recherche de partenaire locaux : février - mars 2021

Forme juridique de l’entreprise (enregistrement, incorporation) : avril 2021

Recherche de financement : mars - avril 2021

Obtention des permis (permis de la municipalité, de l’environnement, inscription aux instances gouvernementales): mai 2021

Location de bâtiment : juin 2021

Aménagement bâtiment : juin - juillet 2021

Achat des équipements, machineries et fournitures : juillet - août  2021

Publicité, marketing, sensibilisation sur l’environnement: septembre - octobre 2021

Engagement de la main-d’œuvre et démarrage de l’entreprise : septembre 2021

Lancement de l’entreprise : octobre 2021

Les operations de l’entreprise : octobre 2021

Budget

EKOSA
Budget
DESCRIPTION MONTANT ALOUÉ
Loyer et Aménagement locatif 3 333,33 EU
Publicité et Promotion 833,33 EU
Sensibilisation 944,44 EU
Matiere Premiere 333,33 EU
Equipement de production 3 225,00 EU
Equipement et materiel de bureau 1 475,00 EU
Electricité 2 222,22 EU
Materiels roulants 2 111,11 EU
Ressources humaines 4 222,22 EU
Fournitures de bureau 166,67 EU
Immobilisation incorporelles 577,78 EU
TOTAL 19 444,44 EU

Cadre

Les bénéficiaires directs

  • Les ménages
  • Les marchands de charbon de bois
  • Les restaurants utilisant le charbon de bois

Ils sons les bénéficiaires du projet dans le but de les permettre de ne pas utiliser le charbons de bois. Selon notre étude de marché, ce sont des personnes qui utilisent toujours le charbon de bois.

Démarches déjà entreprises

  • Rédaction de plan d’affaires
  • Etat des lieux et étude de marché
  • Recherche de l’espace
  • Recherche de partenaires locaux

Financement externe : Nous ne bénéficions pour l'instant pas de financement externe. Cependant, nous ferons des inversement internes avec des membres de la coopérative pour couvrir les coûts du projet.

Plan d’affaires : dans le cadre de ce projet, un plan d’affaire est élaboré afin de bien gérer le projet et soumettre aux bailleurs de fond.

Approvisionnement/ Matière premiere

Pour fabriquer ce charbon, nos principales matières premières sont les biomasses et des liants. Il y a une grande variété de biomasse, autres que le bois, valorisables en charbon vert tels que les résidus de charbon, les résidus agricoles et agro-industriels (tiges de mil et de coton, balles de riz, coques d’arachide, etc.), les plantes aquatiques nuisibles à forte prolifération comme le Typha Australis et les déchets domestiques et industriels biodégradables à forte teneur en carbone. Le type de matière première conditionnera la technologie à adopter et la qualité du charbon produit.  Afin de capter cette matière première, le projet développera une stratégie de collecte, que ce soit par la signature de contrats avec d'importants producteurs de déchets (moulins à riz où des balles de riz sont négligées, etc.) et par un système de collecte donné. Nous trouverons les biomasses dans la communauté à un faible coût proche du centre de production de charbon en quantité suffisante.

Les résidus obtenus de la pyrolyse sont généralement sous forme de poudre. Cette poudre est mélangée à un liant afin de permettre son compactage. Les liants qu’on peut utiliser sont : l’amidon, la gomme arabique, la mélasse et l’argile.  Nous trouveront l’argile dans la communauté, nous allons mettre un système en place pour l’extraction.

Nos principales sources d’approvisionnement sont les sociétés décorticage de riz (moulins de riz). Ils se trouvent dans la même commune que l’entreprise.  Les matières premières (Balle de riz et argile)  sont quasiment gratuites, des propriétaires de moulins de riz et les extracteurs d’argile sont déjà contactés. Et ils témoignent leur contentement d’être partenaires clés de ce projet. L’entreprise va disposer des frais pour les propriétaires des moulins.

Nous allons acheter des matériels pour faire fonctionner l’entreprise de manière viable. Pour la production, on a besoin : 

  • Une moto avec un système de charge amélioré pour assurer le transport des matières premières vers notre site de production.  
  • Un four pour carboniser les matières premières  
  • Une machine pour effectuer le compactage des résidus obtenus en briquettes de charbon avec une capacité de production mensuelle 60000kg minimum (300kg/hrs) et 100000kg maximum (5000kg/hrs) tout en réservant un taux horaire de vingt heures.  
  • Un tamisseur pour tamisser les matières premières avant d’ajouter le liant

N.B : Les pièces de rechange de ces matériels sont disponibles dans leur maison d’achat et des expertises locales sont déjà identifiées pour toute éventuelle réparation.

Contrôle de qualité

Notre processus de contrôle de qualité consiste d’abord et avant tout par :

  • Une vérification des matières premières par rapport aux qualités exigées
  • Exercer un contrôle  sur l’application du  processus de la production
  • Des essais d’acceptabilité de nouveaux stocks produits
  • Evaluer la satisfaction de la clientèle (les conditions de rejet du produit ou les compliments faits)
  • Réunion mensuellement du conseil en vue d’évaluer les nouveaux défis et de définir de nouvelles stratégies.

Circuit de commercialisation

  1. Canal direct :

Ce sont les ventes effectuées directement auprès de notre cible : clientèle cible (ménages, restaurants)

Délai de livraison : Livraison à la commande

Moyen : Moto à système de charge améliorée

  1. Canal court :

Ce sont les produits qui seront écoulés via des revendeurs/détaillants

Délai de livraison : Livraison à la commande

Moyen : Moto à système de charge améliorée

  1. Canal long :

Ce sont les produits écoulés par le biais des intermédiaires qui seront des agents de distribution autorisé par l'entreprise et grossistes

Délai de livraison : 24 heures

Moyen : Moto à système de charge améliorée

Gestion de stock : Notre gestion de l’unité se fera directement par les chefs d’entreprise

Profit : 50% des bénéfices seront distribués aux investisseurs de la coopérative. Et 50% seront alloués pour des projets environnementaux comme la mise en place d’un centre de valorisation des déchets et un programme d’éducation environnementale en milieu scolaire en Haïti.

Personnes impliquées : Dans le cadre de ce projet, on a 5 personnes de la cooperative qui s’impliquent directement à la réalisation et la gestion du projet.

Résultats attendus

Sur le plan environnemental, on observera  une réduction de 43% de la coupe des arbres dans 3 ans, soit 1, 290,000.00 arbres.

À plus long terme, cette réduction entrainera une augmentation de la séquestration du carbone, et favorisera  la  vie de la faune du sol  qui lie profondément à une augmentation de la productivité du sol et une bonne gestion de la fertilité du sol de manière durable. Ces arbres représenteront également un micro climat pour les animaux et fournissent de la nourriture aux organismes vivants.

Ce projet va améliorer la qualité de l’eau contre la pollution diffuse tout en favorisant une diversification et amélioration des paysages qui contribuera à bonifier le cadre de vie des citoyens ainsi que l’attractivité de la communauté pour les nouveaux arrivants et une clientèle touristique. De plus, les résidus du charbon vont être considérés comme des engrais naturels pour le sol tout en augmentant le stock du carbone dans le sol. Grâce à ce projet, au cours de trois ans on observera une diminution de la quantité de méthane dans l’atmosphère en utilisant les résidus de rizières (balles de riz …) pour fabriquer le charbon, ce qui va atténuer les effets des changements climatiques.

Sur le plan social, ce projet consiste à créer 300 emplois direct sur une période de 24 mois. Il permettra aussi de valoriser  4 à 5 tonnes de baille de riz (déchets biodégradables) chaque mois. La population de l’Estère bénéficiera aussi d'un cadre de vie plus sain et agréable pour la population. Ce projet est également défavorable à l’exode rural car l’utilisation des résidus de biochar comme engrais entrainera la fertilité du sol. D’où, un intérêt particulier pour l’agriculture.

Sur le plan économique, sous une période de  six mois, la situation économique de 76 personnes va être améliorée. Donc, les résultats du projet favorise de l’externalité positive sur les personnes autres que ses bénéficiaires directs.

À l'origine du projet

AGRIMODESS est une coopérative agricole et commerciale qui est créée en 2016 ayant pour mission de participer au renforcement de la construction de l’économie sociale solidaire pour une meilleure condition de vie dans une approche participative.

Information de contact :

Bonaparte Fevrier

Courriel : bonapartefevrier95@gmail.com

Téléphone : (+509) 47645351/ 33318785

Sem Registre

Courriel : semregistre91@gmail.com

Téléphone : (+509) 37385759

Naichka LEONARD

Courriel : nashbjeudy@yahoo.com

Téléphone : + (509) 36566550

Activités réalisées :

En juin 2018, la coopérative a organisé trois journées de formation de recyclage des déchets auxquelles 100 jeunes ont participé. En août 2019, elle réalisait aussi une journée de formation sur l’application du système riziculture intensif (SRFI) pour 80 planteurs ……

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Haïti
0€ engagés sur 10000€
Commencé le 14/02/2021
350 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations