Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Transformation et valorisation du typha : les femmes chaumières de Bango

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Le projet en détail

Le projet a pour objectif général de développer la filière de transformation et de valorisation d'une ressource locale - typha australis - , à Bango (commune de Saint-Louis).

Cette filière liée à l'exploitation du roseau des abords du fleuve Sénégal est maîtrisée par le GIE local Suxali Alam "Protège ton environnement", spécialiste de l'exploitation des ressources offertes par l'écosystème de la mangrove (ostréiculture, pisciculture, confection de matériaux de construction à partir de typha), et développant ce savoir-faire traditionnel et endogène lié au typha depuis 2001. Les activités de coupe, mise en botte, production de matériaux de construction, sont réalisées au sein du Centre de transformation et de valorisation du typha situé aux abords du fleuve et créé avec l’appui d’ONG SEED.

Le GIE a pour objectif de faire de ce site une véritable ferme écologique, permettant la valorisation des différentes ressources de la mangrove, ainsi que le développement de la filière typha afin de répondre à une forte demande locale, régionale et (inter)nationale (participation au programme TyCCAO, PNUD, etc.). Le GIE souhaite se spécialiser dans la confection de chaumes modernes réalisées à partir de typha, savoir-faire acquis par les membres du GIE mais encore non exploité.

Les femmes vivant à Bango  - dans des conditions d'extrême pauvreté, répondant difficilement aux besoins de leurs familles avec revenus inférieurs à 1,8€/jour, issus du petit commerce local - et déjà sensibilisées à la filière typha, représentent une opportunité pour le GIE qui a pour objectif d'en faire des spécialistes de la confection de chaumes modernes. Pour y parvenir, le GIE souhaite les former afin d'améliorer leurs conditions de vie et permettre la réalisation de ces nouveaux produits.

Activités

ONG SEED souhaite donc appuyer le GIE dans la diversification de cette filière typha au sein du Centre de transformation et de valorisation du typha. Le financement de ce projet permettra l'équipement du site en matériel nécessaire aux activités liées au typha du GIE (broyeuse à typha, outillage, matériel de protection pour les activités de coupe, etc.). Il permettra également de financer l'amélioration des espaces du centre du GIE (remblais pour la consolidation du centre) afin d'en faire un véritable lieu de travail pour les membres du GIE (réalisation d'une structure en typha pour la création d'un espace ombragé, etc.), et un espace de présentation et de vente de produits réalisés.

Calendrier

Le projet se déroulera de juin 2021 à décembre 2021, en suivant les étapes ci-dessous :

  • Renforcement structurel, équipement et aménagement du site (juin - juillet 2021)
  • Formation des femmes de Bango aux techniques de réalisation des chaumes modernes (juillet 2021 - septembre 2021)
  • Réalisation des premiers chantiers-test à partir de chaumes modernes (septembre 2021 - décembre 2021)

 

Résultats attendus

- le GIE Suxali Alam propose un savoir-faire concernant la confection d’un produit spécifique - la chaume moderne - pour répondre à une demande locale et régionale, grâce à la formation des femmes de Bango, qui maîtrisent les techniques de réalisation de ces chaumes modernes ;

- la vulnérabilité économique des femmes, ainsi que de celle de leur famille, est réduite par la possibilité de travailler quotidiennement sur le site et d’augmenter largement leur revenu mensuel (jusqu’à 50 000 FCFA/mois, possibilité de doubler son revenu mensuel) ;

- le GIE Suxali Alam est en capacité de mieux répondre à la demande grâce à une main-d’oeuvre plus importante et bien formée (délais de livraison des commandes réduits, amélioration de la qualité des produits réalisés,etc.) ;

- le centre de transformation et de valorisation du typha est équipé et aménagé afin de valoriser le travail de transformation du typha réalisé par le GIE Suxali Alam.

 

À l'origine du projet

ONG SEED est une association française loi 1901, de solidarité locale et internationale, créée en 2015 dans les Hauts-de-France. L’association a pour mandat l’amélioration du cadre de vie des populations vulnérables en France comme à l’international (Sénégal, Argentine, Liban, etc.) en accompagnant les initiatives locales mises en œuvre par les organisations de la société civile. Les actions de SEED s’organisent autour de deux axes principaux : l’appui à l’éco-construction pour améliorer l’habitat et les espaces collectifs; la formation, la concertation et la sensibilisation pour renforcer les compétences et capacités des communautés locales.

ONG SEED appuie le GIE Suxali Alaam depuis décembre 2019. Après un diagnostic des besoins du GIE, SEED a financé la construction du centre de transformation et de valorisation du typha du GIE. ONG SEED a appuyé le GIE dans la structuration d'une formation professionnelle réalisée par les membres du GIE au profit de membres d'une fédération d'habitants (la Fédération Sénégalaise des Habitants) désireux de renforcer leurs compétences dans les techniques de transformation et de valorisation du typha (mars 2020). ONG SEED a organisé plusieurs échanges pairs-à-pairs entre cette fédération et les membres du GIE.

 

Financement terminé

Le projet a été complètement financé avec succès !

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Aziz Ibrahim (Groupement incin kai/Niger), le June 1, 2021, 11:58 p.m.

Salut je suis Nigérien et président d'un groupement d'intérêt économique "incin kai ". Nous travaillons avec un group d'amis dans le cadre de la lutte contre le chômage à-travers la transformation des produits de l'agriculture et l'élevage. Lorsque dans mes recherches , j'étais rentré en contact avec des articles qui traitent des la question de typha, je me suis directement de son pouvoir énergique et à quel point elle peut-être une alternative face à l'utilisation du charbon en bois. J en ai aussi vu un outil de lutte contre la pauvreté.

Informations

Pays : Sénégal
6000€ engagés sur 6000€
Commencé le 17/01/2021
40 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Si le taux d’extrême pauvreté a diminué de plus de 50% depuis 1990, trop de personnes luttent encore contre ce fléau, privées de leur dignité. Plus de 800 millions de personnes vivent ainsi avec moins de 1,25 dollar par jour.

Plus d'informations