Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Développement des filières porteuses durables dans le bassin versant Antsirika

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Le projet en détail

En 2021, Madagascar occupe le dixième rang du classement des pays qui produisent le moins de richesses par habitant, avec un PIB par habitant de 554 dollars. D'après la Banque mondiale, 71,7% des Malgaches vivaient sous le seuil de pauvreté en 2005, un chiffre qui s'est accru en 2020. Les récoltes sont chaque année menacées par les inondations, la sécheresse ou les cyclones. Tous ces fléaux contribuent à l'accroissement de cette pauvreté extrême à Madagascar. Le projet de "Développement des Filières porteuses durables dans le bassin versant Antsirika" contribuera à éradiquer la pauvreté dans une commune rurale du pays

Ce village historique fait parti du Fokontany d’Ambohitranjakana est connu par des histoires et culture specifiques. De cet endroit, il y a une vue agréable de la région, en bas il y a un petit lac nommé « Amparihinkala » (« farihy » = lac, « kala » = fille) et a côté un petit village porte le nom du lac. Cet endroit a été l'endroit de villégiature des communautes riveraines, mais le lac Antsirika et ses alentours ont perdu leur valeur touristique, environnementale et récréative originelle. De nombreux obstacles expliquent la situation actuelle.

  • Aménuisement de la superficie du lac et phénomène d'ensablement
  • Diminution effective des visiteurs
  • Enclavement du site surtout en période des pluies
  • Pauvreté de la communauté en général
  • Envasement des rizières
  • Feux de brousse
  • Diminution des poissons dans le lac
  • Absence de suivi et d’encadrement technique sur tous les secteurs
  • Manque de coordination locale

Le projet compte contribuer à l'amélioration des conditions de vie de la population locale, à la protection des Lavaka évolués et formera les associations de pêcheurs et de femmes sur les techniques agricoles intensives, les techniques de pêche et la préparation de pépinières et de reboisement.

Projet

L’objectif global de ce projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie la communauté rurale aux alentours du Lac Antsirika à travers le développement des filières porteuses de base en milieu rural : agriculture, pêche, et stabilisation de Lavaka et ce, grâce au reboisement massif en vue de lutter contre l’insécurité alimentaire et la dégradation environnementale.

Objectifs spécifiques 

Objectif 1 : protéger l’environnement et protéger le bassin versant, stabiliser le phénomène de Lavaka

Objectif 2 : promouvoir l’agriculture durable

Objectif 3 : revalorisation des activités piscicoles

Objectif 4 : promouvoir le tourisme durable et l’art des femmes

Activités prévues

  • Mise en place d'associations de communautés locales
  • Formation sur la mise en place de pépinières, reboisement dans les LAVAKA
  • Dotation de semences améliorées aux 300 ménages vulnérables
  • Achat, transport d’alevins et introduction d’alevins
  • Construction d’aires de repos (chalet)

Budget (en Euro)

Le financement de ce projet va permettre la tenue des structures pérennes, l'acquisition du matériel agricoles et d’introduction d’alevins.

  • Mise en place association communauté locale, information et préparation institutionnelle : 200
  • Formation sur la mise en place de pépinières, achat jeunes plants, reboisement dans les LAVAKA : 2800
  • Dotation de semences améliorées aux 300 ménages vulnérables : 2000
  • Achat, transport d’alevins et introduction d’alevins : 2000
  • Construction d’aires de repos (chalet) : 3000

Chronogramme de réalisation des activités

Activité

  • Préparation institutionnelle et communautaire : M1
  • Installation : M2
  • Formation et reboisement : M3
  • Exécution des travaux & acquisition du matériel et introduction des alevins : M4
  • Suivi : M5 
  • Evaluation : M6    

Résultats attendus

Les résultats attendus du projet sont les suivants :

  • Les conditions de vie de la population locale sont améliorées
  • L’agriculture durable est promue, 300 ménages sont dotés de semences agricoles
  • 2800 alevins sont introduits dans le lac
  • Des activités de reboisement seront organisées
  • Protection durable du bassin versant, stabilisation du phénomène de Lavaka
  • Des associations de gestion des ressources sont mises en place
  • Deux chalets sont construits
  • Organisation de sessions de formation aux villageois sur les techniques de protection des Lavaka

La valeur touristique d’Antsirika sera de plus revalorisée

  • Le nombre de visiteurs augmentera
  • Le niveau de vie de la population sera amélioré et ils seront plus responsables de leur territoire
  • Distribution d'alevins aux fins de developpement de la peche.
  • Promotion de l’agriculture intensive et la pêche
  • Accroissement du nombre de visiteurs locaux
  • Développer l’artisanat et autres activités féminines
  • Mise en place d'infrastructures

 

 

À l'origine du projet

ADM ou ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DE MADAGASCAR

Jeunes engagés, soucieux des besoins d’agir pour le développement du Pays.

L'association est régie suivant l’ordonnance 60.133 du 03/10/1960.

L'association a été créé en 2013 dont le but est de promouvoir le développement de la communauté environnante. Elle gère un centre pour les femmes et a organise des sessions de formations sur l'environnement et le genre.


Contact : +261324390100

Financement futur

Le financement de ce projet n'a pas encore commencé.

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Madagascar
0€ engagés sur 10000€
Commencé le 03/09/2021
300 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Si le taux d’extrême pauvreté a diminué de plus de 50% depuis 1990, trop de personnes luttent encore contre ce fléau, privées de leur dignité. Plus de 800 millions de personnes vivent ainsi avec moins de 1,25 dollar par jour.

Plus d'informations