Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Valorisation des déchets plastiques en pavés écolo dans la ville d’Uvira.

Objectif n°11 : Villes durables

Le projet en détail

L'accroissement de la population urbaine et les changements d'habitudes alimentaires dans les ville d'Afrique sont à l'origine d'une augmentation importante de quantité de déchets.

La ville d’Uvira est une zone littorale et transfrontalière. Par sa forte agglomération estimée à 378 736 habitants et ses multiples trafics commerciaux qui s’effectuent dans la zone, cela occasionne l’entrée massive de plusieurs produits en plastique : jus, vins, alcools, sachets, bouteilles d’eau minérale, les basins, bidons, chaises en plastiques, tables, etc.

La mauvaise gestion des déchets de toutes ces catégories des produits rend la ville d’Uvira insalubre et l'on y trouve des tas de déchets en plastiques dans plusieurs coins et endroits publique dans la ville. L’augmentation de plusieurs déchets en plastiques sur la couche superficielle du sol entraine une dégradation du sol.

La ville est positionnée entre deux (2) écosystèmes différents à l’Est par le lac Tanganyika (bas fond) et à l’Ouest par la chaîne de mot Mitumba (hauts et moyens plateaux d'Uvira), qui s’élèvent à plus 2700m d’altitudes. Cette altitudes cause une forte vitesse de l’eau de la pluie, par conséquent tous les déchets en plastiques se trouvant à la surface du sol sont emportés vers le lac Tanganyika, détruisant ainsi la zone frayère des poissons. Jadis le lac Tanganyika produisait en grande quantité, par l’augmentation des déchets en plastiques au bord du lac cela occasionne la sous production.

L'urgence est tout d'abord d'organiser une collecte régulière et effective et en valorisation ces derniers dans plusieurs manières pour remettre l'équilibre environnemental dans les écosystèmes naturelles.

Activités du projet

  • Formation de 50 jeunes entrepreneurs sur la production des pavés en plastique ;
  • Acquisition du matériel des unités de production de pavé ;
  • Installation des unités de production de pavé écolo ;
  • Campagne de collecte de déchets en plastique ;
  • Indentification et recherche de preneurs de produit finis ;
  • Production de pavés ;
  • Vente et distribution de pavés.

Stratégie de la mise en œuvre

  • Disponibilité d’une équipe de collecte dans tous les quartiers de la ville ;
  • Valorisation de déchets plastiques en pavé ;
  • Stockage de matière premières permanant et sécurisé ;
  • Exposition et publicité de notre produit dans la communauté ;
  • Partenariat et contrats signés avec les maisons de vente de matériels de construction et les organisations de construction.

Système de collecte de déchets ou matières premières

Cette opération sera effectuée par une équipe bien organisée selon les étapes suivantes :

- abonnement gratuit au système de déchets plastiques dans tous les quartiers de la ville ;

- pré-collecte de déchets plastiques dans les quartiers ;

- collecte de déchets en plastique sur les centres de trasnsit;

- transport et tri de déchets aux centres de transformation ;

- stockage de déchets par catégories ;

- valorisation de déchets plastiques en pavé écolo.

Circuit de commercialisation 

Notre marché est constitué des parcelles en besoin de pavés et des services publics de l'urbanisation de la ville pour les routes et places publiques, avec notre produit qui est le pavé écolo, efficace , durable de bonne qualité.

Il sera produit au cours de l'année par commande ou non et à un prix abordable pour une résilience écologique et une livraison à domicile sera assurée par l'organisation. 

Gestion des unités de transformation. 

- une équipe de 15 personnes par unité sera disponible pour la collecte et le tri dont 30 pour ce projet ;

- une équipe de 6 personnes pour chaque usine (unité) de transformation et une personne pour poser des pavés aux demandeurs au total 14 personnes ;

- un gérant et une gérante avec deux secrétaire comptable seront disponible pour chaque unité de transformation). 

Pour le bénéfice , 40% du bénéfice sera épargné pour des nouveaux investissements pour la nature et 60% du bénéfice couvrira les charges du personnel. 

Budget

 

 

Budget d'invertissement initial
Numéro Désignation Quantité fréquence Prix unitaire en euros Prix total en euros
1 Acquisition du matériel des unités de production de pavé  kit 1 3500 3500
2 Etagère d'exposition des pavés 2 1 80 160
3 Table et banc de tri de matière première kit 1 199 199
4 Masques 15 1 13 195
5 Filtres pour masques 15 1 5 75
6 Gant 42 1 5 210
7 botte 15 1 8 120
8 Lunette 15 1 5 75
9 Sac de stockage 200 1 1 200
10 Sable benne 3 90 270
11 Bois 1 3 240 720
12 fut métallique 2 1 35 70
13 Formation du personnel 42 1 8 336
14 Tuyau métallique 3/4 de 6m 2 1 20 40
15 Installation   2 300 600
16 transport de matière première tour 3 50 150
17 Logement d'usine 2 3 100 600
18 Personnel de soutien 6 3 60 1080
19 Employés première phase 22 2 50 2200
20 Matériel de maçonnerie  kit 1 50 50
21 Publicité et Publication 1 3 50 150
  Total       11000

 

Résultats attendus

# 50 jeunes entrepreneurs sont formés dans production des pavés en plastique à travers ce projet,

# 50 jeunes ont trouvé un emploi à travers ce projet ;

# 2 unités de valorisation de déchets plastiques sont construites et fonctionnelles dans la ville d’Uvira,

# Les rues et parcelles de la ville d’Uvira sont assainies et pavées à un coût économique.

# La poussière causée par les rues en terre, favorisant les maladies et nécessitant un ménage quotidien, est considérablement réduite.

# L’environnement est propre et la santé de la population est améliorée ;

#L’espace aquatique est devenu propice pour la reproduction de poissons.

 

Durée du projet 5 mois

Fonds sollicités : 9800$

Budget du projet : 11 000$

Bénéficiaires indirects du projet : toute la population de la ville d’Uvira; estimé à 378 736 habitants.
 

  • La mise en  place de ce projet va contribuer significativement à rendre propre la ville d’Uvira et d’autres villes environnantes (ville de Bukavu et ville de Baraka) aussi, il va réduire en amont les déchets plastiques dans l’océan mondial.
  • Les  conditions de vie de 50 familles issues de jeunes employés par ce projet sera relevée ;
  • Economiquement, une entreprise environnementale et durable sera créé dans la ville d’Uvira .

À l'origine du projet

Jeunes champions dans la conservation de ressources naturelles, une structure de la société civile environnementale du sud-kivu

Créé en 2010

Son statut : organisation non gouvernementale

Informations sur le contact:

Cordinateur :

Josué ARUNA

Mail : socearucosudkivu@gmail.com

  Tél : +243 828254807

chef du projet :   Jean MALENGELA

Mail : jean02malengela@gmail.com/drckairos@gmail.com

TéL :+243 976706796
 

Quelques réalisations de l'année 2020.

- Au moins 3 réunions conjointes ont été conduites en lignes avec 12 ONG membres de la coalition et ont débouché à harmoniser les éléments pouvant contenir l’ébauche du plan d’action stratégique du secteur environnemental de la coalition COSPGL au Sud-Kivu, ses obstacles pour sa mise en œuvre, et des solutions ont été proposé dans le document final pour arriver à un bon engagement auprès des décideurs politiques.
 

- Au moins 40 CSOs ont pris part avec les différents points focaux de la coalition COSPGL au Sud-Kivu pour la discussion en ligne sur la mise en œuvre du plan stratégique de ces CSOs nous pouvons retenir :  AFAL, JM, APAB, AGEDBI, TRAFFED, CBCS, FEMME BRAVE, SOPDK, PF, CAFEPADE, PENRDC-GL, ACNDC-asbl, PIAP, AGED, ADIC, A.R.S.F., COPAJE-AF, COVIRA, JPT, REMAK, ADPEA, AROM-APEN, ARAL, REESE, SAIFE, AODECO, GRAMENA, AEPCO, PIFEVA, SIDESHA ASBL, Actions de Solidarité (AS), ACMEJ, COUD, ALEFEM, ESAF ISDR, AGEDEK, HS, SP, CAN, GRI.

Il est ressorti de ces discussions que la mise en œuvre du plan stratégique qui reste encore timide suite à l’insuffisance des ressources financière par les CSOs et aussi le COVID-19 qui ralenti le travail et la mobilisation des ressources en dehors du projet SIDA
 

- Une séance de production des différents documents sur les conventions internationales en liaison avec les lois nationales a été organisée avec des experts de la société civile environnementale. Ont pris part dans ces assises 6 CSOs : AFAL, JM, APAB, AGEDBI, TRAFFED, CBCS et chercheur d’université dont à l’issue duquel des éléments mis dans un document des réalisations du gouvernement provincial au regard des conventions internationales dont la CDB, CITES, RAMSAR, ont été listés  et intégrer dans le plan stratégique.
 

- Au moins 120 jeunes champions ont été  identifiés pour participer dans le concours dont à la suite seul 21 ont été retenu dont 4 femmes à raison de 6 à Bukavu, 5 à Mwenga, 5 à Uvira et 5 Fizi.
 

- Les capacités des champions sur la compréhension/internalisation des lois sur la bonne  gouvernance des ressources naturelles ont été renforcées après deux ateliers organisés respectivement à Bukavu avec 11 jeunes champions dont 3 femmes et à Uvira avec 10 jeunes champions dont 1 femme. Les 21 jeunes champions formés dont 4 femmes, ont pris de l’engagement pour faire valoir les droits des communautés devant les parlementaires.

- une note de plaidoyer portant sur la  délocalisation de la décharge publique ELAKAT /Bukavu adress&´e au gouverneur et au maire de la ville de Bukavu, a été inititée par les jeunes champions et déposé aux autorités avec copie aux institutions sous régionales comme Autorité du Bassin du Lac Kivu et de la Rivière Ruzizi (ABAKIR) et Autorité du Lac Tanganyika (ALT).

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Michel Tchidinda, le March 28, 2021, 10:24 p.m.

Je suis étudiant à l'université de Kisangani, faculté des sciences département de chimie pure et appliquée, je suis en troisième année de graduat, je compte faire mon travail sur la transformation des déchets plastiques en pavé écologique

Informations

Pays : République Démocratique du Congo
0€ engagés sur 9800€
Commencé le 30/01/2021
50 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°11 : Villes durables

Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables. La moitié de l’humanité vit aujourd’hui dans des villes qui sont soumises à de nombreux défis.

Plus d'informations