Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Porc et poisson au pied de la Mangrove

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Le projet en détail

En Guinée, des jeunes et des femmes en majorité vulnérables et démunis ont pour activités de subsistance la commercialisation de la mangrove par la coupe abusive pour en faire des bois de chauffage et de source d’énergie pour plusieurs unités de fabrication

En plus des conséquences dévastatrices de la coupe anarchique de la mangrove sur la faune et la flore, le sol en grande partie sans couvert végétal se dégrade considérable car transformé en dépotoir d’ordures. Il faut également noter la disparition de plusieurs types de poissons et autre espèces aquatiques et d’animaux vivant aux abords des bras de mer et dans les mangroves.

Cette situation est très préoccupante dans la préfecture de Coyah située à 50 kilomètres de Conakry la capitale guinéenne, d’où ce projet « Porc et Poison au Pied de la Mangrove », qui vise à offrir à ces populations une source altérnative de revenu et protéger les mangroves.

Le projet reposera sur la création d'un élevage associé de type porc-poisson, reposant sur l’emploi des excréments de porcs pour l'alimentation des poissons, auquel seront associées des activités de reboisement et de recyclage des déchets organiques.

Objectifs

Objectif général

Améliorer les revenus des femmes et des jeunes et protéger les mangroves

Objectifs spécifiques

  • Reconvertir 5 jeunes et 5 femmes exploitants de la mangrove en bois de chauffe en entrepreneur dans l’élevage porcin et du poisson
  • Créer 10 emplois dans l’élevage porcin et de poisson, et dans la protection de la mangrove
  • Restaurer des abords de bras de mer et de mangrove
  • Fournir de l’engrais organiques aux femmes pour la culture maraichère
  • Former 5 jeunes et 5 femmes en technique d’élevage porcin et de poisson, entreprenariat et éducation financière

Activités

Les activités à mener

  1. Aménagement  de la porcherie :

Construction d’un hangar servant de porcherie sur une superficie de 17 mètres de longueur, 6 mètres de largeur, et 2 mètres de hauteur. Le hangar sera compartimenté en dix cabines de 3m sur 1m 50 chacune.

Les étapes de l’aménagement du hangar :

  • La charpente : 05 feuters, 40 bastingues, 60 chevrons, 14 bandeaux, 104 feuilles de tôles de 05kg, 05 paquets de pointe N°10, 08 paquets de pointe N°7, 02 paquets de pointe N°12, 07 chapeaux + main d’œuvre du menuisier.
  • La maçonnerie : achat de ciment, sable, gravier, des briques + payement de la main d’œuvre 

Cette porcherie aura une capacité maximale de 100 têtes.

Le projet démarrera avec cinq (05) paires de porcins de 05 mois de la race Piétrains, une race très résistante et introduite récemment en République de Guinée pour accompagner ce secteur. Ils seront nourris de tourteaux de palme, de manioc séché, de feuilles de manioc et de feuilles de patates. Leur suivi sera assuré par un agent vétérinaire de façon périodique.

L’entretien de la porcherie nécessite les matériels suivants : Botte, cache nez, pelle, bassine, seau, balai, brouette, râteau.

  1. Aménagement du bassin :

Un bassin  rectangulaire  de 50 mètres de longueur et de 4 mètres de  largeur  traversé par un courant d'eau allant d'une extrémité (alimentation) à l'autre (évacuation) sera réalisé en terre et en  béton (maçonnerie). Les opérations  à mener seront : fouille, dressage des talus, compactage. Les extrémités du bassin seront maçonnées à l'entrée, afin d'éviter tout creusement dû à la chute de l'eau, et à la sortie pour installer convenablement le moine, voire la pêcherie. Le sol sera imperméable. La pente donnée au talus doit assurer une bonne stabilité de l'ensemble. Des accès suffisants  sont prévus  pour l'entretien mécanisé ultérieur (curage, reprofilage des berges, etc…).

C’est un élevage associé de type porc-poisson reposant sur l’emploi des excréments de porcs dans l’alimentation. 

  1. Recyclage de déchets organiques

Les déchets  biodégradable (déchets ménagers, collectés dans les différents ménages à l’aide d’une moto tricycle) qui  seront  recyclés pour obtenir de  l’engrais  organique  qui pourrait  être vendu  aux femmes  pour leur jardin potager ou pour le maraichage. Pour permettre à ces  femmes  de produire des  légumes à moindre cout et augmenter leur revenu par conséquent  améliorer  leur condition de vie.

  1. Reboisement

Il constituera à restaurer une superficie de 500 mètres de longueur de bordures de bras de mer à l’aide de la mangrove.

Le reboisement se réalisera avec les outils suivants : coupe-coupe, daba, râteau, botte, cache nez, gang, bassine, brouette.

  1. Formation

Formation de 5 jeunes et 5 femmes en technique d’élevage associé porc-poisson, en entreprenariat et en éducation financière.

Cette formation se déroulera en six (06) jours et sera animé par trois (03) formateurs : un formateur en élevage de porcs, un formateur en pisciculture, un formateur en entrepreneuriat et en gestion financière.

Méthodologie ou approche  de mise en œuvre du projet

La mise en œuvre du projet s’appuiera sur l’approche participative.

Les bénéficiaires qui sont des jeunes et femmes démunis qui pratiquent la commercialisation du bois comme source d’énergie par la coupe abusive de la mangrove sont impliqués à toutes les phases du projet.

L’exploitation sera assurée par les bénéficières directs du projet, c’est pourquoi  leurs capacités à gérer le projet seront renforcées surtout en termes de gestion financière. C’est aux bénéficiaires directs que les bénéfices reviendront et ce seront ces 5 jeunes et 5 femmes formés qui les géreront.

Le circuit de commercialisation et de distribution des produits (poissons, viande de porc, engrais organiques)  existe déjà, car il ya un besoin exprimé de ces produits sur le marché. En plus des femmes surtout celles organisées en groupement  ou en coopérative sont  spécialisées dans la commercialisation du poisson, la vente du porc, la culture  et la vente de produits maraichères. Le marché  des ces produits (poissons, viandes de porcs…) est disponible.

L’activité génère des revenus, bien gérés,  permettront de pérenniser le projet et d’élargir à d’autres localités et bénéficiaires.

Chronogramme des activités

Activités

Mois 1

Mois 2

Mois 3

Mois 4

01

Aménagement  de la porcherie

   XXXXXXXXX

 

 

 

02

Aménagement du bassin 

 

XXXXXX

 

 

03

Recyclage de déchets organiques

 

XXXXXX

XXXX

XXXXXX

04

Reboisement 

 

 

XXXX

XXXXXX

05

Formation

 

 

XXXX

 

06

 Suivi-Evaluation

XXXXXXXXXX

XXXXXXX

XXXX

XXXXXX

Budget

Désignation

Unité

Quantité

Cout total

Aménagement hangar

   

 

Construction

Unité

1

1 406,78 €

Toiture

Unité

1

2 473,02 €

Alimentation

Unité

1

148,95 €

Suivi

Unité

1

124,11 €

Entretien

Unité

1

438,78 €

Total 1

   

4 591,64 €

Elevage du poisson

   

 

Aménagement de l'étang

Unité

1

1 406,78 €

Total 3

   

1 406,78 €

Reboisement mangrove

   

 

Frais de reboisement

Unité

1

1 422,25 €

Total 4

   

1 422,25 €

Formation

   

 

Prime des formateurs

Unité

1

248,22 €

Pause café et déjeuner

Unité

1

119,04 €

Transport

Unité

1

247,80 €

Total 5

   

615,06 €

Recyclage des déchets

   

 

Moto tricycle

Unité

1

1 241,28 €

Carburant

Unité

1

99,90 €

Collecte des déchets

Unité

1

417,06 €

Entretien

Unité

1

49,65 €

Total 6

   

1 807,89 €

Total général

   

9 843,62 €

Résultats attendus

Les résultats attendus de ce projet sont :

  • L’autosuffisance alimentaire est assurée par la fourniture de la viande de porc et de poisson à la population de Coyah ;
  • 5 jeunes et 5 femmes exploitants de la mangrove en bois de chauffe sont reconvertis dans l’élevage porcin et du poisson pour la protection de l’environnement;
  • 10 emplois à temps plein sont créés dans le secteur de l’élevage de porcin et de poisson, et dans la protection de la mangrove ;
  • L’engrais organiques à bon prix est fourni aux femmes intervenantes dans la culture maraichère ;
  • Au moins un kilomètre des abords de bras de mer et de mangrove est restauré et protégé ;
  • 10 personnes dont 5 jeunes et 5 femmes du projet sont formées en technique d’élevage porcin et de poisson, en entreprenariat jeune, en leadership, en éducation financière et en comptabilité simplifié.
  • La race Piétrains peut commencer la mise bas en moyenne 03 à 04 porcins dès le huitième mois pour un début et 06 voir plus à long terme.
  • Pour une première reproduction, les cinq (05) porcs femelles pourront avoir environs 18 à 20 porcins au total.

Ce projet va contribuer à la réduction de la pauvreté chez les jeunes et femmes à travers une activité génératrice de revenus afin de réduire considérablement la coupe abusive de la mangrove dont ils pratiquaient.

La réussite du projet pourrait toucher d’autres bénéficiaires grâce à la bonne gestion des revenus.    

À l'origine du projet

Réseau Émergence Guinée REGUI est une organisation apolitique et à but non lucratif crée en 2008 avec pour objectif principal la lutte contre la pauvreté pour un développement durable à travers la promotion de l’environnement et du  développement socioéconomique.

Depuis sa création il a  réalisé  plusieurs projets de développement  dont entre autres :

Projet d’Appui à la Gouvernance Locale du Massif du Ziama ;

Projet de Renforcement de la Gouvernance Environnementale locale qui visait à responsabiliser les communautés sur la protection de l’environnement ;

Projet de Jardin Scolaire qui visait à promouvoir l’éducation environnementale ;

Campagne de sensibilisation sur la production du charbon de bois;

Espace d’Echange pour la Promotion  et la  Protection de l’Environnement ;

Campagne de sensibilisation en faveur  de la culture vivrière de plaine ;

Accompagnement des Groupements féminins et associations de jeunesse dans la réalisation des projets de développement communautaire (Banque céréalière, amélioration de point d’eau, micro finance locale, aménagement de pleine agricoles…) et des Activités Génératrices de Revenu (AGR) à caractère communautaire.

Stage  en  Elaboration, gestion et suivi-évaluation de projet ;

Formation en Technique de communication, d’animation communautaire,  plaidoyer et de mobilisation  des ressources ;

Formation en gestion  et restauration des  ressources forestières.

Adresse de l’organisation  

Nom : Réseau Emergence Guinée (REGUI)

E-mail : reguidev2013@hootmail.fr

Numéro de téléphone : 00224 664 54 23 27 ou 623 82 01 83

Statut : Organisation Non Gouvernementale (O.N.G)

Pays : République de Guinée

Ville : Conakry

Quartier : Matoto Kondébounyi.

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Guinée
0€ engagés sur 9850€
Commencé le 01/03/2021
100 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°1 : Éradication de la pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Si le taux d’extrême pauvreté a diminué de plus de 50% depuis 1990, trop de personnes luttent encore contre ce fléau, privées de leur dignité. Plus de 800 millions de personnes vivent ainsi avec moins de 1,25 dollar par jour.

Plus d'informations