Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Production de briquettes biocombustibles dans le territoire de Kabare/Sud-Kivu

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

Le présent projet aura lieu à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), en Province du Sud-Kivu, dans le territoire de Kabare, un territoire environnant  le Parc national de Kahuzi-Biega (PNKB)  (entre 1° 36’ et 2° 37’ de latitude Sud, et de 27° 33’ et 28° 46’ de longitude Est, et entre 700 et 3308 m d’altitude). Le PNKB est le deuxième site le plus important dans la région tant en espèces endémiques qu’en termes de richesse spécifique, l’animal symbole demeurant toutefois par ailleurs le gorille des plaines. Il dispose en plus d’une transition floristique, avec tous les stades de végétation forestière ainsi que des formations végétales peu répandues, entre autres les tourbières d’altitude et les forets marécageuses et rizicoles sur sols hydro morphes à toutes altitudes, il aujourd’hui classé dans de réserve mondial. Le parc subit actuellement toute une gamme des nuisances, lesquelles ont pris une forte ampleur avec les mesures inhérentes à la lutte contre le COVID-19.

Depuis 2018, WillAgri a fait état d’une extraction mensuelle de près de 1800 tonnes de charbon de bois, couplé aux bois de chauffe, une activité qui est généralement faite par les habitants riverains du parc à la recherche d'énergie pour l’utilité cuisinière. En effet, 95 % de la population de Kabare utilise le charbon de bois et le bois de chauffe pour la cuisson des aliments, les besoins énergétiques étant de 2,3 millions de m3 de bois par an. Cela favorise la déforestation, désertification, disparition de la biodiversité et le réchauffement climatique. Ainsi la valorisation des déchets agricole et l’industrialisation de la production des briquettes combustibles trouvent leur place dans la communauté comme une alternative au charbon de bois.

Projet

Pour ce faire, le projet de mise en place d’une unité de production de briquette combustible a été initié dans le cadre d’assainir le territoire de Kabare et de diminuer voir substituer l’utilisation de charbons de bois pour des fins cuisinières, par la fabrication de briquettes combustibles issues de la collecte des déchets agricole (en l'occurrence les résidus de la canne à sucre et de sciure de bois, résidus de cultures comme le maïs).  Le projet permettrait aussi de créer de l'emploi pour les jeunes. Cette nouvelle pratique permettra à la population de vivre non seulement dans un environnement sain et durable, mais également de limiter le braconnage dans des aires protégées.. Cependant, les déchets ménagers produits sont directement jetés dans des canaux de drainage ou soit dans le lac par les habitants elles-mêmes, l’inexistence de décharge finale contrôlée par le gouvernement contribue à l'insalubrité du milieu provoquant ainsi les maladies d’origine hydrique et à la pollution de l’environnement.

L’objectif global, ce projet vise à améliorer l’accès à l’énergie et la lutte contre le changement climatique par la production de briquettes biocombustible dans le territoire de Kabare.   Plus spécifiquement :

  • Substituer le charbon de bois et le bois de chauffe par la briquette briquettes combustible,
  • Assurer la production industrielle, l’approvisionnement régulier des briquettes et stabiliser le prix de vente,
  • Former et convertir les actuels producteurs des charbons de bois en distributeurs de briquettes, 
  • Protéger la forêt contre le déboisement sauvage,
  • Atténuer les effets du réchauffement climatique,
  • Promouvoir le développement durable par la création des emplois locaux,

Activités du projet

Pour répondre à toutes ses attentes de la population et apporter un plus à l’environnement par la production de briquettes biocombustibles, les activités ci-dessous sont envisagées :

  • Sensibilisation de la population et des leaders locaux sur les méfaits de l’utilisation de charbon de bois et de bois de chauffe sur l’environnement et les bienfaits des briquettes biocombustibles,
  • Formation d'animateurs sur la technologie de la transformation de  des déchets ménagers en briquettes combustibles,
  • Mise en place une équipe de collecte des déchets,
  • Mise en place d’une unité de production des briquettes à base des résidus des cultures,
  • Mise en place une équipe d’analyse de la qualité de briquette produits,
  • Mise en place une équipe de production, vente et marketing.
  • Fabrication de braseros adaptés aux briquette biocombustible et pour sa valorisation
  • Aménagement d’un hangar et des points des ventes
  • Suivi-évaluation

Calendrier des activités

Activités 1 : sensibilisation des acteurs locaux et de la population locale : premier mois (M1)

Activité 2 : formation des animateurs sur la technologie de la transformation de  des déchets : premier au deuxième mois (M1-2)

Activité 3 : Aménagement d’un hangar et des points des ventes : troisième mois (M3)

Activité 4 : équipement et mise en place d’une unité de production des briquettes à base des résidus des cultures : troisième mois au sixième mois (M3-6)

Activité  5 : mise en place d'une équipe d’analyse de la qualité de briquette produits : troisième mois au sixième mois (M3-6)

Activité 6 : mise en place d'une équipe de vente et marketing et visibilité (T-shirts, dépliants, pancarte) : troisième mois au sixième mois (M3-6)

Activité 7: fabrication de brasero adapté aux briquettes biocombustible : troisième mois au sixième mois (M3-6)

Activité 8 : suivi-évaluation : du premier au sixième mois (M1-6)

Budget prévisionnel

  1. sensibilisation des acteurs locaux et de la population locale : 683,35 euros
  2. formation des animateurs sur la technologie de la transformation de  des déchets : 772,43 euros
  3. Aménagement d’un hangar et des points des ventes : 539 euros
  4. Equipement et mise en place d’une unité de production des briquettes à base des résidus des cultures : 2674,93 euros
  5. Equipement et mise  en place une équipe d’analyse de la qualité de briquette produit : 1618,01 euros
  6. Mettre en place une équipe de vente et marketing  et visibilité (T-shirts, dépliants, pancarte, pièce théâtrale) 578,101 euros
  7. Fabrication de brasero adapté aux briquettes biocombustible : 786,85 euros
  8. Suivi-évaluation : 1797,329 euros

Le période d’exécution du projet est prévu en début avril jusqu’en septembre soit 6 mois

Total du budget : 9450 euros

Résultats attendus

Résultats attendus à travers ce projet

  • Au moins 7 sur 10 ménages et leaders locaux de la population des Kabare seront sensibilisés sur la protection de l’environnement et prêts à adopter des bonne pratique de gestion des forêts par la transformation  de déchets agricoles en briquettes biocombustibles.
  • 16 membres de l’équipe (jeunes garçons et filles et femmes) seront formés pendant une durée de deux semaines sur les techniques de production des collectes des déchets agricole et de production de briquettes combustibles.  
  • Une machine  de valorisation des déchets par la production des briquettes sera mise en place, avec au moins 1 à 4 tonnes de déchets valorisés par mois,
  • La pratique de la déforestation à la recherche de bois de chauffe et de charbon de bois sera réduite à 60% dans le territoire de Kabare,
  • 45 T-shirts, 170 dépliants, 2 pancartes, organisation des scènes théâtrale prônant la protection de l’environnement et la substitution de charbon de bois et de bois de chauffes par la production de briquettes et l’utilisation des réseaux sociaux font partie des technique qui seront mise en place pour assurer le marketing et la visibilité,
  • un hangar  de 20m2 pouvant servir à l’exposition de produits sera aménagé,
  •  Au moins 15  emplois seront créés en premier temps ; des jeunes garçons et filles et mères verrons leurs revenus améliorés grâce aux activités de commercialisation et de collecte de déchets agricoles.

Impact environnementaux, sociaux et  économique

En parlant des ’impacts environnementaux, ce projet contribuera la réduction de la pression des ressources du parc National de Kahuzi-Biega (PNKB) et d’autre réserves forestière environnent avec le concours des jeunes et des femmes  qui sont particulièrement vulnérables à la dégradation des forêts. Le projet montrera aussi que  les bénéficiaires du projet peuvent apporter des changements positifs au niveau de la gestion durable des forêts, la lutte contre l’insalubrité pouvant causé des effets néfaste sur l’environnement et sur la santé de l’homme

Sur le plan social, le projet aura comme impacts, d’offrir l’égalité de chance  entre les femmes et les hommes en vue d’accéder à l’emploi à travers les activités de ce projet. Ceci permettra non seul aux femmes et aux jeunes filles d’accompagner les leurs foyer par un appui financier aux besoins quotidien de leurs ménage. Ce qui permettra de renforcer la manière dont elles sont considérées en société et dans leurs foyers respectifs.

Sur le plan économique, ce projet  permettra à la population bénéficiaire de relever les défis économiques par la mise en œuvre de ses activités en offrant des emplois aux jeunes (filles et garçons) ainsi que aux femmes, ceci permet également de renforcer leur autonomisation économique.

À l'origine du projet

L’organisation  paysanne pour le développement rural en sigle « OPDR asbl » est une association sans but lucratif, qui  a été créée en vertu de la en vertu de la loi du 18 septembre 1965 relatives aux associations sans but lucratif, complétée à ce jour par la loi N° 004 du 20 juillet 2010 portant disposition générales applicables aux associations sans but lucratif et aux établissements d’utilité en République Démocratique du Congo. Etant  une  association  de  droit congolais,  OPDR  fonctionne sous  le  certificat  de  dépôt  de  la division provincial de la justice et garde de sceaux du Sud-Kivu N° JUST.112/SKV/2985/2010  et des  autorisations    de fonctionnement  de  son Excellence  Monsieur  le Gouverneur  de  province  N° 01/459/CAB/GOUPROSK/2010.

Le but de l’OPDR est de promouvoir la gestion de l’environnement, de la biodiversité et la gestion de ressources naturelle mais aussi l’initiation à l’agriculture durable mettant un accent particulier sur la gestion intégrée des fertilités de sol (GIFS).

L’association exerce ses activités dans la province du Sud-Kivu. Qui peuvent  s’étendre sur d’autres provinces de la RD Congo au fur et à mesure que les nécessités d’intervention et de moyen disponibles le permettent

Les principaux domaines d’interventions de l’OPDR sont :

  1. Protection de l’environnement et énergie durable
  2. Agriculture et  élevage
  3.  Entreprenariat
  4. Sécurité alimentaire,
  5. Santé,

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : République Démocratique du Congo
0€ engagés sur 9450€
Commencé le 10/02/2021
350 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations