Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Modélisation des inondations : outils de prédiction et d’aide à la prise de décision

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

Avec une population pauvre et majoritairement rurale, une exposition géographique élevée aux phénomènes climatiques, des infrastructures insuffisantes, un manque d'investissement dans la préparation, et des ressources limitées pour y faire face et se remettre des catastrophes naturelles, Madagascar est l'un des pays les plus vulnérables aux risques hydrométéorologiques. Madagascar est classé parmi les 10 premiers pays au monde en ce qui concerne l’indice de risque de mortalité dû aux cyclones. Manque de modèle de prédiction et de quantification des zones inondables les gens attendent aveuglement la montée de l’eau. De ce fait, ils ne peuvent pas prendre la bonne décision au bon moment causant ainsi plusieurs pertes matérielles, de nourriture, d’animaux domestiques et même en vies humaines. Conscient de cela , les ingénieurs et techniciens, membres de l’association Malagasy Engineering Associates (MGEA) ont décidé d’élaborer des modèles numériques d’inondations, devant servir d’outils de prédiction et d’aide à la prise de décision. Cette approche est en collaboration étroite avec l'université d'Antsiranana sous la forme de thèse de doctorat. Des capteurs et stations autonomes sont mises en place dans les deux sites qui se situent au Nord : en aval du pont Sambirano dans la commune d’Ambanja, région Diana. Au Sud : à Fiherenana dans la commune de Maromiandra, région Sud-ouest. Le centre de traitement est installé au Laboratoire Hydraulique de l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antsiranana, Madagascar.

Sites du projet et fonctionnement du modèle:

Pourquoi un modèle :

Afin de réduire le risque de catastrophes naturelles, on peut agir sur l’inondation ou sur les enjeux. Agir directement sur l’inondation a une efficacité limitée car la capacité dévastatrice d'une crue est un obstacle suffisamment grand pour ne rien faire pendant une inondation. Une démarche complémentaire relative aux enjeux, en réduisant leur vulnérabilité, est donc indispensable et représente une réelle marge d’efficacité.

  •  
  • Assurer la sécurité des personnes : cibler les endroits à risque réduit en période de crise dans les zones habitées régulièrement touchées par l'inondation. Les emplacements de ces endroits sont déterminés par les différentes cartes des aléas.
  • Limiter les dommages aux biens, zones de culture et infrastructurelles : faire des simulations de construction des infrastructures contre les inondations et aménager les rives et berges vulnérables tout en caractérisant les éventuels canaux d’évacuation des eaux excédentaires dans les zones de cultures.
  • Faciliter le retour à la normale : c'est à dire mettre en œuvre des stratégies efficaces pour revenir à l'état avant la catastrophe puis réparer les dégâts.

Résultats attendus

Les résultats attendus sont de:

  1. déterminer les valeurs de l'intensité et du temps de retour des averses provoquant des inondations marquantes (2004, 2007, 2018)
  2. simuler une intempérie ou un cyclone qui provoque une inondation.
  3. établir des cartes de danger sur les zones à risque.
  4. déterminer des endroits de refuge pour une réponse directe à une menace.
  5. prévenir au préalable les autorités sur les dangers qui menacent la zone concernée.
  6. réduire les pertes humaines et matérielles dans les zones inondables du Sambirano à Ambanja et Ankatafa, région Nord et Fierenana à MaromiandraTulear, region Sud Ouest de Madagascar.

 

Budget prévisionnel en €

Le budget du projet est de 15 000 euros. Le projet est complètement financé à hauteur de 15 000 euros par l'Institut de la Francophonie pour le développement durable dans le cadre du concours francophone "Les innovations pour la prévention et la gestion des catastrophes naturelles".

À l'origine du projet

Malagasy Engineering Associates, (MGEA), sis à Morafeno Sud, Commune Urbaine Arivonimamo (Madagascar) oeuvre dans les domaines de l'environnement, de la gestion des risques et catastrophes et de l'ingénierie rurale.

Financement terminé

Le projet a été complètement financé avec succès !

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

ASSAMBA EKAMBA NEHEMIE, le Oct. 18, 2019, 3:11 a.m.

Bonsoir très intéressé par votre projet. je suis spécialiste des systèmes d'information géographiques et de la télédétection. je vous propose mon appui technique. je suis au Cameroun.

Informations

Pays : Madagascar
15000€ engagés sur 15000€
Commencé le 15/10/2019
10000 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations