Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Compostage des ordures ménagères en vue de la réalisation d'un jardin nutritif dans la ceinture verte de Ouagadougou

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

L’Amicale des Forestières du Burkina (AMIFOB) qui s’est fixé entre autres objectifs de soutenir la mise en œuvre des politiques, stratégies du ministère de l’environnement veut apporter un appui technique dans la réhabilitation de la Ceinture Verte Ouagadougou. D’ores et déjà, elle a demandé et obtenu l’autorisation d’aménager une portion de la Ceinture Verte de Ouagadougou d’environ 25 ha située au secteur 13 de Ouagadougou au profit des occupantes recencées au nombre de 100. Elle envisage aménager ce site sous forme de jardin polyvalent qui est une technologie de production agro-sylvo-pastoral alliant récupération des terres, préservation des ressources forestières, l’autosuffisance alimentaire (maraichage) et la lutte contre la pauvreté (activités génératrices de revenus).

Le projet vise donc la réhabilitation de cette portion avec la participation effective de tous les personnes recensées, en majorité des indigents à la recherche de leur pitance quotidienne. Sur le site, ils cultivent (mil, maïs, niébé, arachide, gombo, oseille, etc.) ou collectent des agrégats. L’AMIFOB veut appuyer techniquement ses occupants à s’organiser en vue de réaliser des activités plus nobles, plus durables et plus génératrices de revenus sans pour autant trahir la vocation de ceinture verte du site, celle de Lutter contre les effets néfastes des changements climatiques. La technologie de jardin polyvalent qui sera appliquée sur ce site est novatrice et permet l’exploitation optimale des potentialités du site, la création d’emplois stables et la génération de revenus substantiels aux bénéficiaires. Elle ambitionne recuperer les ordures ménageres pour le compostage afin d'enrichir les jardins nutritifs. Avec ce projet, elles peuvent vendre une partie du compost, les produits de la récolte et surtout se nourrir. Tout cela concoure à l'autonomisation, à la lutte contre l'insécurité alimentaire, à la récupération des terres et surtout à la lutte contre les changements climatiques.

Durée du projet et stratégie de mise en œuvre des activités

La durée du projet est de six (06) mois . Cependant, les activités initiées sont pérennes. Le plan d’aménagement global du site prévoit la réhabilitation, la production agro-sylvo-pastorale, la pisciculture, l’exploitation des PFNL et des produits de la pharmacopée, l’éducation environnementale, l’écotourisme, etc. Mais, le financement sollicité par le présent devra permettre le démarrage des  activités qui devront se mettre progressivement et se poursuivre par les bénéficiaires.

Pour la mise en œuvre du présent projet, l’AMIFOB va mettre en place un comité de gestion du projet (CGP) constitué de cinq (5) membres notamment une présidente, une secrétaire, deux chargées des finances et du matériel et une chargée de l’information et de l’organisation. Ce comité va assurer la gestion administrative, technique et financière eu projet.

L’AMIFOB intervient en tant que porteur du projet pour palier à l’absence d’organisation des bénéficiaires que sont les occupantes actuelles du site. C’est pourquoi durant les six mois du projet, un accent sera mis sur le renforcement des capacités (organisation, formation, équipement,  transformation etc.) et ce en vue de les rendre autonomes.

L’AMIFOB jouera donc le rôle de facilitateur, de superviseur, de médiateur et d’appui/conseil technique entre les différentes parties pour une réhabilitation et une meilleure valorisation du site . Plus précisément, elle va assurer la gestion administrative, technique et financière du projet, les formations sur le compostage pour lesquelles elle dispose de compétence, la supervision et le suivi des activités. Elle va établir un partenariat opérationnel permanent avec l’organisation faitière des bénéficiaires.les activités se résuméront à travers :l formation,l'améngement des sites de compostage,la transformation du composte, le suivi des activités.

Budget du projet :

  • réalisation de deux (2) puits :  2290 euros
  • aménagement du site de compostage : 763 euros
  • acquisition des ordures et autres intrants dans le compostage : 5191 euros
  • acquisition de matériels de compostage : 763 euros
  • formation des bénéficiaires (repas communutaire,eau ....) : 458 euros
  • réalisation des activités de compos (mélange des intrants, arrosage, retournement, surveillance, etc.) : 234 euros
  • suivi des activités par l'AMIFOB et autres partenaires : 611 euros
  • coordination/gestion du projet: 763 euros

Caractère innovant du projet 

Le projet permettra à toutes les occupantes de la Ceinture Verte Ouagadougou de mieux s'organiser en association afin d'etre autonome

Résultats attendus

Les resultats attendus du projet soumis par l'Amicale des Forestières sont entre autres :

  • Deux (2) tonnes de compost pour les besoins du jardin nutritif sont produites par les occupantes de la ceinture
  • La prise en compte de la dimension "femme" dans  la mise en œuvre des projets de gestion des ressources naturelles est assurée ;
  • Les capacités des femmes en vue d’une meilleure participation aux actions de préservation de l’environnement et de gestion durable des ressources naturelles sont renforcées ;
  • L’amélioration de la situation socio-économique de la femme par la réalisation d’activités génératrices d’emplois et de revenus est effective à travers le compostage et la vente ;
  • Une partie de la  ceinture verte de ouagadougou est rehabilité  par la création des jardins nutritifs 
  • La maitrise de la technique de compostage est effective et la promotion de l'économie verte, l'agriculture biologiue et les emplois verts sont assurés au profit des occupantes par la mise en oeuvre de ce projet.

À l'origine du projet

 L’Amicale des Forestières du Burkina (AMIFOB) est une organisation de femmes ayant reçu une formation dans les domaines de l’environnement ou de la foresterie. Elle vise à promouvoir une meilleure participation des femmes à la résolution de leurs propres problèmes liés à l’environnement en leur donnant l’occasion et les moyens de comprendre, de s’exprimer, de s’organiser et d’agir ensemble pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

L’AMIFOB a été créée le 08 mars 1995 et reconnue sous le récépissé n° 95 0225/MAT/SG/DFAT/ DLPAJ du 04 septembre 1995, puis sous le récépissé n° 2016-0336/MATDSI/SG/DGLPAP/ DOASOC du 11 mars 2016. Elle regroupe aujourd’hui une centaine de femmes.

Les objectifs de l’AMIFOB sont entre autres de :

  • Contribuer à la prise en compte de la dimension "femme" dans la conception et la mise en œuvre des programmes et projets de gestion des ressources naturelles ;
  • Favoriser la prise de conscience des femmes quant à leur rôle dans la gestion des ressources de l’environnement et des ressources naturelles ;
  • Renforcer les capacités des femmes en vue d’une meilleure participation aux actions de préservation de l’environnement et de gestion durable des ressources naturelles ;
  • Vulgariser auprès des femmes organisées ou non, des techniques et technologies de gestion durable des ressources naturelles et de lutte contre la désertification ;
  • Contribuer à l’amélioration de la situation socio-économique de la femme par la réalisation d’activités génératrices d’emplois et de revenus.

En vue d’atteindre ces objectifs, l’AMIFOB a défini des axes prioritaires d’intervention qui sont les suivants :

  • La sensibilisation/éducation ;
  • L’information/formation ;
  • L’appui conseil à d’autres organisations ;
  • La réalisation d’études ;
  • La conception et mise en œuvre de projet 

    Adresse:AMICALE DES FORESTIERES DU BURKINA (AMIFOB)07 BP 001 Ouagadougou 07/Tel: +226 70 26 99 99 /  71 75 47 40/    Email: somececilia@yahoo.fr

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Burkina
0€ engagés sur 9700€
Commencé le 14/10/2019
200 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations