Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Valorisation des ordures et déchets ménagers en compost pour la récupération de 50 ha de terres dégradées au secteur 22 de Bobo-Dioulasso

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

Le projet « valorisation des ordures et déchets ménagers en compost pour la récupération de 50ha de terres dégradées du secteur 22 de Bobo-Dioulasso » vise à mettre en place un système opérationnel de valorisation des ordures et déchets ménagers en compost au profit des membres de l'association généralement des femmes et des agriculteurs en vue de la restauration de 50 ha de terres dégradées ou appauvries par les pratiques culturales traditionnelles.

Présentation

En effet, la dégradation et l'appauvrissement des terres entrainent l'abandon des champs pour la recherche de terres fertiles cultivables et riches. Il en résulte donc une exploitation des forêts classées environnantes. Ce projet de compostage permettra une pré-exploitation des champs dégradés avec des pratiques culturales adéquates. Les activités du projet se focalisent sur la sensibilisation/information, la formation en compostage, la collecte des déchets et ordures ménagers, la transformation en compost, la vente du fumier obtenu, la tenue et la gestion du compte issue de la vente du compost et des sachets plastiques. Les activités de collecte des ordures ménagères, le ramassage des ordures non dégradables, la transformation et la vente du compost sont les principales activités des membres de l'association.

Il s'agira concrètement après les phases de sensibilisations et informations, des émissions radio et télévision auprès de la population et des bénéficiaires, de déposer deux bacs à ordures par ménage dont l'un servira à récupérer chaque semaine, les déchets non dégradables tels les sachets plastiques, et l'autre servira à recueillir les ordures et déchets ménagers dégradables afin de faciliter le travail. Ensuite, suivra la phase de formation en technique de compostage.

Aussi, les sachets et objets plastiques récupérés par l’autre bac seront vendus au kilogramme à des commerçants et groupements transformateurs des objets plastiques.

Un compte d’exploitation sera tenu pour une meilleure gestion et utilisation des recettes de la vente, une pérennité de l’activité et une ouverture à d’autres activités.

Les activités de Collecte des ordures ménagères et la transformation en compost concernent uniquement les femmes de l’Association. Quant aux formations et la mise en disposition du compost, elles s’adressent aux femmes, aux agriculteurs qui ont un contrat de culture dans la forêt et de toute personne désirant acheter le compost.

La realisation des activités 

L’Association mettra en place cinq (5) équipes permanentes composées de personnes jeunes et femmes.

  • Une « équipe de tri » chargée de trier les ordures non dégradables déjà entassées sur le site à aménager afin de faciliter le compostage ;
  • Une équipe nommée « équipe de Collecte » aura pour tâches de collecter les ordures et déchets biodégradables (feuilles mortes, restes de nourriture, cartons, …) mis dans les bacs et alentours et de les transporter jusqu’au lieu de transformation ;
  • Une autre équipe appelée « équipe de ramassage », sera chargée de collecter les déchets non dégradables (cailloux, verrerie, piles, bouteilles, objets en fer …) et les objets plastiques dans les ménages et les sites à aménager pour la vente.
  • Une équipe nommée « équipe de transformation » aura pour tâche la mise en place des compostières, d’enfouir les déchets biodégradables et de procéder au retournement des déchets pour faciliter la décomposition. ;
  • Une équipe de suivi et coordination des activités depuis le tri, la collecte, le ramassage, la transformation, la vente, le conditionnement et le stockage jusqu’à la tenue du compte d’exploitation et de la production des rapports.

Les équipes de travail vont se remplacer à tour de rôle dans les différentes tâches pour permettre une parfaite maitrise de toute la technique.

A la fin du processus, une partie du compost sera distribuée aux femmes pour l’enrichissement de leurs champs, généralement de case et  l'autre partie sera vendue aux agriculteurs ayant un contrat de culture dans la forêt et à toute personne intéressée moyennant un prix social de 3000f le sac de 100 Kg.

Objectif global

L’objectif principal du projet est de promouvoir une économie verte  par la transformation des déchets et ordures ménagers en compost et l'appliction de l'agriculture biologiue  afin  de contribuer au renforcement des capacités d’adaptation aux changements climatiques des femmes pour  la récupération des  terres dégradées

Objectifs Spécifiques

  • Procéder à un ramassage des ordures ménagères et éradiquer les dépotoirs sauvages du secteur 22 de la commune de bobo ;
  • Valoriser les ordures ménagères par le compostage et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes et leur autonomisation ;
  • Accroitre la fertilité des sols à d’au moins 200 femmes dans la localité par l’utilisation de compost, d’ici la fin du projet ;
  • Contribuer à la récupération des  terres dégradées.

Caractère innovant du projet

  • Fournir du compost bio aux femmes et à la population ;
  • Promotion de l’agriculture biologique par les femmes ;
  • Technique de collecte séparée des déchets biodégradables et non dégradables dès la base ;
  • Créer des emplois et revenus au profit de l’association et de ses membres ;
  • Renforcer la cohésion sociale ;
  • Promouvoir le genre face aux changements climatiques ;

Indicateurs de réalisation

  • Réduction de 90% des dépôts sauvages des ordures ménagères dans le secteur 22 ;
  • 250 tonnes de compost sont produites au moins chaque année, dont 125 tonnes distribuées aux membres de l’association, et 125 tonnes destinées à la vendues ;
  • Au moins 200 bénéficiaires disposent et utilisent le compost

Indicateurs d’effet et d’impact

  • Les dépôts sauvages d’ordures ménagères sont inexistants dans le secteur ;
  • Les émissions de Gaz à effet de serres ont été réduites à travers la valorisation des ordures ménagères ;
  • La productivité agricole de 200 bénéficiaires et agriculteurs est accrue

Groupes-cibles

  • Les membres de l’association ;
  • Les jeunes et les femmes ;
  • Les agriculteurs qui cultivent dans la forêt classée ;
  • Les autres agriculteurs ;
  • Les autres associations de la commune de Bobo ;
  • Les populations de la commune de bobo ;
  • Les agriculteurs de la région des Hauts Bassins

Durabilité du projet

Le projet est fondé sur une approche participative qui implique les femmes non seulement dans la collecte des ordures (usage des bacs à ordures) mais aussi dans l’usage du compost qui sera mis à leur disposition et aux agriculteurs. Aussi, une formation sera dispensée aux femmes et à certains agriculteurs sur les techniques de compostage pour leur permettre de produire du compost à leur profit.

L’approche participative et inclusive adoptée par le projet est la base du processus d’appropriation nécessaire à la prise en charge durable des activités entrant dans le cadre de la restauration des terres agricoles. En effet, le projet prévoit l’implication des bénéficiaires, et des services en charge de la gestion de l’environnement tout au long du processus de compostage et de restauration des terres agricoles. Pour permettre aux communautés de jouer un rôle actif, gage de durabilité des actions du projet, le projet a prévu la professionnalisation des membres des différentes équipes qui seront mis en place pour le compostage.

Une partie de la vente du compost et des objets plastics permettront d’assurer les rémunérations des femmes et la tenue du compte. Ainsi, les actions de compostage du projet seront renouvelées, et pérennisées. Les femmes de l’Associations pourront être des relais de formatrices en technique de compostage à d’autres associations afin de mieux vulgariser l’activité.

Au vu des différents ratios, ce projet est rentable et pérein. Il s’inscrit dans la dynamique d’un développement durable en ce sens qu’il prend en compte les dimensions économiques, sociales et environnementales. La vision du projet est très grande.  Il envisage étendre ses activités à la mise en place de jardins nutritifs et polyvalents; ce qui permettra à chaque femme de bénéficier d’une subvention à partir des recettes engrangées pour la réalisation de ses activités. par la transformation et la vente,les femmes arriveront non seulement à s'autonomiser,à se créer des emplois verts, à promouvoir l'agriculture biologiue,mais églement à contribuer à la récupération des terres dans un contexte de changement climatique.

Budget

resultat 1:  306 euros

resultat 2: 458 euros

resultat 3: 8453 euros

resultat 4:  0 (0 euro)

resultat 5: 283 euros

 

 

Résultats attendus

Résultat 1 : D’ici la fin du projet, l'arrondissement 7 de la commune de Bobo sera débarrassée des dépôts sauvages d’ordures grâce l'implication des membres de l'association non seulement dans la collecte des ordures et déchets ménagers (usage des bacs à ordures) mais aussi dans l’usage du compost qui sera mis à leur disposition. 

Activité 1 :  Sensibiliser les bénéficiaires et la   population sur la protection de l’environnement (changement climatique), l’écocitoyenneté et les avantages du compost Bio

Résultat 2 : Plus de 80% des femmes et les agriculteurs cultivant dans la forêt sont formés sur  les techniques  de compostage,

Activité 2.1.: Mettre en place des équipes pour les activités de tri, de collecte, de ramassage, de transformation, et de suivi-coordination

Activité 2.2: Former toutes les équipes de travail en techniques de collecte et de transport des ordures

Résultat 3 : Les ordures ménagères sont valorisées en compost; réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et les maladies

Activité 3.1 :  Opérationnaliser le dispositif de collecte des ordures ménagères

  •  Sous- Activité 3.1.1 :  Acquérir les bacs à ordures et achats d’équipement de collecte et de transformation
  • Sous-activité 3.1.2. : Installer les bacs à ordures dans les ménages,
  • Sous-activité 3.1.3 : Collecter les ordures ménagères des bacs et transport vers la zone de transformation.

Activité 3.2 : Mettre en place le dispositif de compostage

  • Sous-activité 3.2.1 : Aménager le site de compostage
  • Sous-activité 3.2.2 : implanter des compostières et enfouir les déchets biodégradables, arrosage (au cas échéant) et retournement périodique

Résultats 4 : Au moins 50 ha de sol de 200 femmes et agriculteurs de l'arrondissement 7 du secteur 22 de Bobo sont fertilisés et restaurés par l’utilisation du compost Biologiue

Activité 4.1 : Mettre le compost à la disposition des membres de l’association 

  • Sous-activité 4. 1.1 : Répartir le compost aux femmes
  • Sous-activité 4. 1.2 : Aménager un local de stockage et acquérir les sacs de conditionnement
  • Sous-activité 4. 1.3 : Conditionner le compost produit dans des sacs de 100kg

Activité 4.2 : Mettre le compost à la disposition des agriculteurs et à la population

  • Sous-activité 4. 2.1 : Vendre le compost aux agriculteurs et à la population

Résultats 5 : Les conditions de vie des femmes par la création des emplois verts sont améliorées et l’autonomisation à travers la production du compost, la vente et l’augmentation des rendements agricoles  est possible.

Activité 5.1 : Suivre la coordination des activités et Gérer le compte d’exploitation

  •  Sous-activité 5. 1.1: Produire un rapport de toutes les activités

À l'origine du projet

L'Association féminine UN MONDE VERT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE a été créée en décembre 2016 et déclarée sous le récépissé N° 016-562-MATDSI/RHBS/PHUE/HCBDLS/SG/DAG. Elle compte 206 membres avec un plan d'action triennal.

Son objectif global est de lutter contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la dégradation de l’environnement. Elle poursuit entre autres les objectifs spécifiques suivants :

-développer des stratégies d’éducation environnementale ;

- promouvoir l’économie verte par la création de jardins polyvalents, l’application de l’agriculture biologique, la valorisation des produits forestiers non ligneux, la transformation des déchets et ordures ménagers en compost ;

- contribuer à l’Autonomisation des femmes ;

- promouvoir la foresterie urbaine en encourageant les reboisements ;

-organiser des séances des sensibilisation, des animations et causeries débats sur les changements climatiques, les pollutions et nuisances et l’utilisation des pesticides aux abords des forêts classées ;

-réduire l’utilisation des sachets plastiques non bio dégradable et la gestion des sachets déjà présents ;

-promouvoir les technologies propres ;

-renforcer la cohésion sociale entre les membres.

A titre de réalisations,

  • Onze (11) champs de cultures et espaces de conservations de plus de 10 ha chacun ont été cloturé sous forme biologique en Acacia nilotica dans les communes de Karangasso sambla et de Dandé ;
  • Sept (07) lycées et collèges ont été clôturé dans les provinces du Kénédougou, Tuy et Houet dont le plus récent est le lycée national de Bobo Dioulasso où nous avons planté plus de 4000 pieds ;
  • 2000 plants d’Acacia ont été mis en terre dans la Brigade de Gendarmerie de Saaba ;14000 plants mis à terre dans le pourtour de la Base Aérienne de bobo.

 Adresse : 

Email : Yvonnepetronilleyameogo@gmail.com

Contact : +22671 75 47 40/ +226 67 49 92 15

 

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Burkina
0€ engagés sur 9500€
Commencé le 20/10/2019
210 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations