Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Objectif 14 : Océans, mers et ressources marines

Reportage : Au Sénégal, restaurer les écosystèmes marins pour que l’espoir renaisse aux îles Saloum.

Le projet mis en oeuvre par Enda Énergie vise à établir une filière durable de pêche artisanale, garantissant la pérennité des stocks pour les générations futures, participant à la sécurité alimentaire de la région, assurant des emplois décents et des revenus durables.

À Djirnda, une commune rurale des îles Saloum au Sénégal, les populations insulaires gagnent principalement leur vie à travers l’exploitation des ressources halieutiques. Mais au fil des ans, l'augmentation de l'effort de pêche et la surexploitation des ressources marines, avec la coupe abusive du bois de mangrove pour couvrir les besoins énergétiques nécessaires à la transformation des produits halieutiques, ont eu des effets écologiques et socio-économiques néfastes, tant sur la biodiversité que sur les populations insulaires qui en dépendent. Les écosystèmes marins se dégradent fortement, le poisson disparait progressivement et le désespoir s’installe au sein de la population, particulièrement chez les femmes et les jeunes. Ce projet financé par la Fondation Mava a été mis en œuvre en partenariat avec Enda Énergie dans le cadre du programme "Maîtrise des outils de gestion de l'environnement pour le développement" de l'Institut de la Francophonie pour le développement durable.

Le projet vise à mettre en œuvre une filière durable de pêche artisanale, garantissant la pérennité des stocks pour les générations futures, participant à la sécurité alimentaire de la région, assurant des emplois décents et des revenus durables, tout en prenant en compte la durabilité de toute la chaine de valeur locale des produits de la pêche.