Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Installation d'un potager en permaculture dans le Groupement Buabo

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Le projet en détail

Contexte

c'est un village dont nous intervenons en permaculture  et en apiculture; ainsi que pour l'encadrement des enfants

Dans le milieu rural, l’agriculture est une activité de rentabilité. Elle reste le moyen le plus simple pour gagner plus de revenu, notamment dans les milieux ruraux, en raison de son accessibilité. C'est dans ce contexte que le projet «Installation d'un Potager en permaculture dans le Groupement Buabo/Localité Bulwa dans le Territoire de Masisi », qui s'inscrit dans le cadre de la multiplication et diffusion de semences biologique,  est conçu.

Par ailleurs, les activités préconisées dans ce projet correspondent à l’amélioration de la recherche agricole, de la diffusion et de l’adoption de la technologie agricole. De nos jours, de multiples solutions existent pour résoudre les problèmes de famine et de sous-nutrition. Les avancées en permaculture nous montrent qu’il est tout à fait possible pour les paysans du monde entier, d’avoir de bonnes récoltes sans utiliser d’engrais ou pesticides chimiques, sans gros investissements financiers ni machine ou tracteur, sans avoir besoin de racheter ses semences chaque année et même sans avoir à retourner la terre ! La permaculture offre des solutions aux paysans et agriculteurs que l’agriculture conventionnelle ne permet pas. Grâce à la connaissance permaculture, n’importe quel paysan ayant des terres peut aujourd’hui créer de l’autonomie alimentaire.

Pour éviter la pauvreté pour la population du territoire de Masisi, ce projet vient résoudre un défi alimentaire en passant par l'implication des communautés (300 agriculteurs sont concernés), y compris les écoles de la place. Le projet pourra s’étendre sur une surface de 2 hectares qui sera gérée par les membres de l’association IPPE/asbl comme champs pilote, avec la participation de la communauté locale.   

Grâce à ce projet, la population pourra faire face à ses besoins surtout la sécurité alimentaire, les soins de santé, l’éducation des enfants, l’amélioration du logement, l’amélioration du revenu, ou encore l’entretien des infrastructures.

Le Projet

Objectif Global du Projet

L’objectif global du Projet est d’augmenter la production de semences biologique afin de contribuer à la sécurité alimentaire de la communauté et accroitre les revenus de producteurs de semences pour atteindre une autonomie semencière, ainsi qu'alimentaire.

Objectifs Spécifiques

  • Faire  connaitre et propager la campagne de multiplication de semences biologique dans toute la province du Nord-Kivu
  • Résoudre le problème de sous-alimentation et mal nutrition
  • Accroitre les revenus dans les ménages de la communauté locale
  • Faciliter la consommation de produits maraîchers dans la communauté
  • Faciliter l'accès à des semences de qualités pour les producteurs et professionnaliser la filière semences
  • Installer un potager en permaculture qui servirait d’exploitation agricole et de site de formation aux paysans
  • Auto produire une part importante des besoins maraîchers
  • Réduire la facture d’achat de denrées alimentaires et de semences chaque année
  • Sensibiliser les élèves et le personnel des écoles agronomiques aux techniques agricoles propres
  • Sensibiliser et former les populations locales aux techniques agricoles propres

Description des Composantes, Résultats et Activités du projet

Le projet sera mis en œuvre autour de 5 composantes :

  • La composante inventaire et acquisition des semences de base de culture biologique
  • La composante identification, organisation et formation des groupes de producteurs de semences
  • La composante création et réhabilitation des centres de multiplication et points de vente de semences
  • La composante appui aux services de règlementation et de contrôle de qualité
  • La composante organisation et gestion du projet
  1. La première composante

Inventaire et acquisition des semences de base : les activités consisteront à faire un inventaire le plus exhaustif possible du patrimoine génétique et de la diversité variétale selon chaque zone agro-écologique (ZAE). Ces données seront  capitalisées au niveau d’une base de données géographique qui sera mise à jour avec l’identification de nouvelles variétés. En collaboration  avec  les partenaires et d’autres particuliers dans le processus de la campagne de multiplication de semence biologiques, le projet effectuera un choix de semences biologiques appropriées à chaque zone agro-écologique pour ensuite en acquérir les semences de base en vue de leur multiplication et diffusion dans ces zones.

  1. La deuxième composante

"Identification, organisation et formation des groupes de producteurs de semences" entre dans le cadre de la structuration et professionnalisation de la filière semence en vue de pérenniser les acquis de ce projet. Des agriculteurs issus des associations, des écoles et groupements seront sélectionnés par ces derniers avec l’assistance du projet pour assurer la fonction de producteurs de semences.

Ils seront organisés et formés pour devenir des paysans semenciers professionnels aptes à répondre à la demande des producteurs.

  1. La troisième composante

"Création et réhabilitation des centres de multiplication et points de vente de semences’’ comprendra 2 sous-composantes : (i) la création et réhabilitation des centres de multiplication de semences biologiques ; et (ii) la création de points de vente de semences biologique.

La première sous-composante consistera à réhabiliter les fermes se trouvant dans chaque ZAE pour les transformer en Centres de Multiplication de Semences et d’en construire dans les zones qui ne disposent pas encore de telles infrastructures. Ces centres seront gérés par des structures privées sur la base de conventions tripartites passées entre le projet, les groupements de producteurs et le privé.

La deuxième sous-composante permettra aux producteurs d’accéder à des fournisseurs de semences avec un réseau de points de vente de proximité qui sera créé au niveau de chaque bassin de production. Le type de gestion de ces points de vente variera en fonction des options disponibles en matière de vente de produits commerciaux, et pourrait être avantageusement pris en charge par une coopérative de producteurs de semences biologique, ou à défaut de vendeurs locaux de produits agricoles, avec lesquels les associations de producteurs de produits maraîchers passeront  des protocoles/contrats avec l’assistance technique du projet. Des institutions de micro-finance seront associées au mécanisme de distribution des semences afin de faciliter l’accès des producteurs aux semences de qualité.

  1. La quatrième composante

"Appui aux services de règlementation et de contrôle de qualité" portera sur tous les aspects du renforcement institutionnel des structures étatiques chargées du contrôle de la qualité de semences produites et de l’inspection des centres et points de ventes créés ou réhabilités. Des agents seront formés pour compléter le nombre d’inspecteurs/contrôleurs de qualité et seront dotés par le projet de moyens et équipements nécessaires à la réalisation de leurs tâches, en particulier des laboratoires, des matériels, … .

  1. La cinquième composante

Elle assurera les aspects de la gestion administratives et financière au quotidien du projet, et apportera les appuis nécessaires à la réalisation des composantes techniques opérationnelles. Par ailleurs, elle sera chargée des relations avec les institutions de tutelles et les partenaires au développement, le management du projet avec le suivi-évaluation des activités dans le but d’atteindre pleinement les objectifs qui sont assignés au Projet.

Le calendrier de réalisation

Dès que le financement  se concrétise, le projet peut démarrer.

La période culturale  en RDC arrive en  saison des pluies couplées d’une sécheresse au mois de janvier et février avec une température moyenne de 30° et l’on rentre dans la partie pluie où la température est douce dans la région et ensuite dans la sécheresse qui débute en mi mai de chaque année.

C’est la période idéale pour démarrer le projet agricole, ce qui veut dire que certaines activités de repiquages sont déjà opérationnelles sur terrain à Masisi

Durée du projet pilote : 18 mois  

Résultats attendus

Dans ce projet 300 agriculteurs composés d’hommes et femmes pauvres que l’association IPPE/asbl accompagne sont en plein labour et attendent le semi pour la saison B de février et vont planter : oignons, arachides, mais, sorgho, patate douce, soja, haricots, manioc, tomates, aubergines, courge, arbres fruitièrs …

Cela fait déjà deux ans que nous évoluons dans ce même programme d’agriculture dans cette entité avec l’appuis de nos collaborateurs par des dons de semences que nous multiplions selon les moyens de la communauté. Les fonds demandés seront utilisés pour la location de champs, l'achat d'outils aratoires, pour renforcer le grainier de semences qui est à notre disposition, couvrir les frais techniques du projets…

Budget provisionnel en 

Le budget du projet est de 10 000 euros. Le projet est soutenu  à hauteur de 500 euros par l'organisation ANAMA Belgique qui a deja pris le location du champ. 

Dépenses liées au projet : matériel, transports, intervenants extérieurs… (Matériel, outils de jardin  2703€, semences locales, formations, plans 3368€, Interventions 10X 392,9, Total de dépenses : 10000€)

La réussite et la réalisation de ce projet permettront d’atteindre les résultats suivants :

  • Une surface de deux hectares est cultivée, comme champ pilote de l’association
  • Les agriculteurs reçoivent des semences et outils aratoires pour leurs permettre de bien développer la pratique agricole
  • Une production de semences reproductibles est produite par la communauté locale 
  • Un nombre de 300 agriculteurs (bénéficiaires) sont concernés par ce projet et les écoles de la place sont associées au projet
  • Baisse de la malnutrition dans les différentes familles
  • Augmentation de 80% du revenu des ménages du groupement Buabo en territoire de Masisi 
  • Réduction de la pauvreté dans le milieu
  • Aménagement des routes de désertes agricoles pour acheminer la production aux marchés
  • 80%  de la population aura accès à la consommation de produits maraîchers
  • Scolarisation des enfants après la vente de production agricole par la communauté agricole 

À l'origine du projet

Ce projet est initié par l’association  Initiative pour le Progrès et la Protection de l’Environnement (IPPE/asbl en sigle) enregistrée sous le numéro 376/2015 du 17 Octobre 2015 de l’office national de la ville de Goma existant depuis 2014 et ayant comme objectifs :

  • Lutte contre le réchauffement climatique
  • Protection de la biodiversité naturelle 
  • Reconstitution des forêts et promotion de l’agroforesterie 
  • Promotion et accroissement de la productivité agricole
  • Protection de l’environnement et gestion des ressources naturelles
  • Lutte contre l’érosion due par l’eau de la pluie et des inondations
  • Pacification et gestion des conflits
  • Promotion de l’éducation et encadrement des jeunes en art et métiers
  • Accompagnement de centres de réhabilitation pour les espèces animales qui vivent en captivité
  • Mise en place de micro-entreprise de développement…

L’association IPPE/ asbl a déjà mis en place :

  • Un projet de sensibilisation à l’éducation environnementale au sein des écoles dans les agglomérations du parc national des Virunga en territoire de Nyiragongo à travers son club CPN Gorilla
  • Agriculture biologique dans le territoire de Masisi 
  • Apiculture à Masisi…
  • Production de nouvelles variétés

 

Pour la contacter :         

Téléphone :                         +243815291397

                                               +243973616325

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Abdoul Mizerero (Wildlife Conservation and Environment Protection around Virunga), le 30 avril 2018 20:51

Qui protège l'environemet,protège sa vie.Courage pour les actions que vous menez dans les zones rurales. Many people think that those who save the locals communities are crazzy.Never and never,the are strong and brave.Come on and take care Justin Paluku.

Prosper Konan (Action pour la promotion humaine), le 14 mars 2018 12:39

Bonjour Chers tous, je suis très heureux de faire parti de l'équipe virtuelle. J'espère apporter un plus pour l'aboutissement de notre projet commun qu'est l'éradication de la pauvreté tout en préservant la planète. Merci pour vos initiatives.

Lumoo Paluku (IPPE/ASBL), le 3 février 2018 12:56

Avec les acteurs de développement durable, nous allons arriver a répondre aux besoins vitaux d'une communauté rurale qui a toujours besoin de notre soutien,

Informations

Pays : République Démocratique du Congo
370€ engagés sur 10000€
Commencé le 10/02/2018
300 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire.

Plus d'informations