Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Appui au développement de l'apiculture dans le massif d'Itombwe

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Le projet en détail

Contexte

La Réserve Naturelle d’Itombwe est l’un des sites importants pour la biodiversité en Afrique en général et dans la région du Rift Albertin en particulier. Il fait partie des forêts exceptionnelles de montagnes de haute altitude allant de 1500m à plus de 3000 mètres d’altitude.

La biodiversité de la foret d’Itombwe est soumise aux différentes menaces qui affectent les cibles de la conservation, dont la pratique d’une agriculture itinérante sur brulis, la chasse commerciale illégale et la chasse pour la viande de subsistance, l’extraction minière artisanale et à petite échelle, la collecte non durable de bois ou la conversion des forets en pâturages.

Ce projet vise ainsi à promouvoir des activités de conservation et le développement durable pour contribuer au bien-être des communautés locales et peuples autochtones ainsi qu'à la réduction des pressions sur les cibles de conservation dans la réserve naturelle d’Itombwe. Le projet est de plus inclusif et encourage les communautés locales et les peuples autochtones à développer l’apiculture comme activité compatible avec la gestion durable des ressources naturelles.

Dans le massif d’Itombwe, l’apiculture est une activité pratiquée de longue date. On y rencontre partout des ruches traditionnelles perchées dans des arbres ou fixées sur des branches imbriquées au sol. Elle est pratiquée d’une manière traditionnelle, tous les apiculteurs sont des amateurs utilisant des moyens de bord dans la réserve. Or, ceux-ci présentent un impact négatif sur les ressources de la Réserve Naturelle d’Itombwe. Les villages explorés dans le  massif d’Itombwe (Bilimba, Lubumba, Tutanga et Magunda) comptent 174 apiculteurs recensés. Ils ne sont pas structurés et sont sous-équipés avec une production moyenne par ruche de 11,69±7,52 litres avec un nombre moyen des ruches de 6,64±4,41 par apiculteur. 

Le projet

Il s’agit du projet de formation des jeunes, femmes et des hommes et de développement de leurs activités apicoles en vue de la production et de la commercialisation de miel naturel multi floral et d'autres produits de la ruche (Pollen, cire, propolis et gelée royale).

L’introduction de ruches kényanes pour la production de miel aura de multiples avantages. Cela demande des investissements à faible coût, nécessite moins de connaissances techniques en apiculture et un apprentissage facile, a une simplicité dans la fabrication, permet de développer au maximum le développement naturel de la colonie, et rend plus facile l’extraction du miel, car elle se fait par égouttage (pressage).

Ce projet d’appui au développement de l’apiculture dans le massif d’Itombwe ramène de plus les producteurs vers une apiculture respectueuse de la gestion rationnelle de la diversité biologique et de l’environnement. Le projet vise ainsi également la préservation de la biodiversité et l’atténuation des effets du changement climatique (adaptation au changement climatique).

L’impact attendu de ce projet va contribuer de manière substantielle à la lutte contre la faim et à l’amélioration des revenus des acteurs. Il va aussi permettre, à travers la diffusion de techniques modernes d’apiculture, d’améliorer les conditions de travail et de rendre plus attractive cette activité. Enfin, la création de miellerie villageoises favorisera les emplois au niveau local et amoindrira la pénibilité du travail des femmes, qui sont majoritaires dans le conditionnement, la transformation et la commercialisation des produits de la ruche.

Une fois rendu effectif, ce projet contribuera à l’intensification de l’apiculture en fournissant une source de revenu sûr et rémunérateur pour les apiculteurs, au développement de la chaine de valeur apicole (miel, la cire), à la création d’emplois, à la génération des revenus en milieu rural, à la satisfaction des besoins nutritionnels et thérapeutiques de la population d’Itombwe, à la génération d’impôts et de la valeur ajoutée à l’économie locale.

Le projet joue un triple rôle à savoir : le rôle social, car il vise à répondre aux différents besoins sociaux (éducation, soins et soulagement de misère des communautés forestières par la génération des emplois autogère) ; rôle économique, car il est générateur de revenu ; rôle environnemental, car il réduit la pression humaine sur la biodiversité et ses écosystèmes.

Le projet sera exécuté à dans les groupements de Basimukindji I et II riverains de la Réserve Naturelle d’Itombwe en Territoire de Mwenga (RDC) avec une possibilité d’étendre les activités dans d’autres localités riveraines dans et autour de la réserve naturelle d’Itombwe.

Résultats attendus

Calendrier prévisionnel des activités

Budget prévisionnel

Résultats visés

Grace à la réalisation de ce projet les résultats ci-après sont attendus :

  • 1 étude diagnostique et d’identification des acteurs de la filière apiculture est réalisée
  • 50 formateurs en apiculture sont formés
  • 5 menuisiers pour la fabrication des ruches kenyanes sont recrutés
  • 3 couturiers pour la production des matériels de protection sont recrutés
  • 50 ruches kenyanes sont fabriquées, installées et distribuées à 10 regroupements des bénéficiaires,
  • 50 enfumoirs sont fabriqués
  • 50 tenues de protection sont confectionnées
  • 25 paires de bottes et autant de gants achetés
  • 60 Kg de cire gaufrée comme attractive dans les nouvelles ruches sont produites.
  • 100 apiculteurs traditionnels, dont 70 femmes, 20 jeunes artisans et 10 hommes responsables de miellerie sont renforcés en capacités techniques de production et de traitement du miel et structurés en 10 regroupements actifs.
  • 1075 Kg soit de miel sont produits à la 1ére année de pose
  • La vente en regroupements coopératifs est organisée chaque année dans chaque groupement ou dans les marchés hebdomadaires pour une meilleure vente et le partage équitable des revenus générés par l'activité, le litre de miel revenant à 10000 CDF.
  • Le travail en équipe ainsi que la cohésion sociale sont renforcés

A plus large échelle, ce projet va contribuer de manière substantielle à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à l’amélioration des revenus des acteurs. Il va aussi permettre, à travers la diffusion de techniques modernes d’apiculture, d’améliorer les conditions de travail et de rendre plus attractive cette activité.

Sur plan environnemental, l’impact induit par le projet va limiter la pression des femmes sur les ressources forestières, la  réduction de la perte de la biodiversité. L'apiculture répond à la fois au besoin de développement et aussi à la protection de l’environnement et cela à moindre effort. Dans l'avenir, le choix de ce projet porte sur le reboisement de chaque site par les plantes mellifères et  contribuera non seulement à alimenter les ruches pour produire le miel de bonne qualité, mais aussi à maintenir l’équilibre environnemental, la séquestration de carbone et la régulation du climat.

À l'origine du projet

Créée en mai 2003,TRAFFED une organisation non gouvernementale de droit congolais d'appui au développement des initiatives locales des communautés affectées par la dégradation de l'environnement.

Adresse

Siège social: Kipupu, Secteur d'Itomwe, Terrritoire de Mwenga, RDC.

Siège administratif:

Avenue Kibombo n° 35, Quartier Ndendere, Commune D'Ibanda

                  Ville de Bukavu, Province du Sud-Kivu

                  République Démocratique du Congo

Télephone : (+243) 811517093/ 892553521

E-mail: traffedbukavurdc@gmail.com

Personnes de référence:

  1. Mlle ASHA  Eliane, Chargé du genre et développement.   Tél: +243 994563876
  2. IBUCWA LIPANDA Jean Pierre, Coordinnateur  National. Tél: +243 992959897, E-mail: ibucwajp@gmail.com

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

Ivoire Miel (ONG), le 7 avril 2018 19:03

Nous sommes une ONG qui fait la promotion de l'apiculture en cote d'Ivoire

Informations

Pays : République Démocratique du Congo
0€ engagés sur 10000€
Commencé le 02/05/2018
100 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°2 : Sécurité alimentaire

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire.

Plus d'informations