Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Restauration et valorisation du Carapa procera (Touloucouna) à Kartiack

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Le projet en détail

Le Carapa procera est une espèce locale qui tend à disparaître en basse Casamance précisément dans le village de Kartiack. On y a dénombré pas plus de 10 plantes existantes. Convoité pour ses vertus thérapeutiques, le Carapa procera est en voie de disparition dans ce village. Ce qui a généré une prise de conscience des populations de Kartiack lors de leur congrès de 2016 pour une restauration et valorisation de cette plante.

La forte demande en huile de Carapa procera et les coûts d’achat et de transport pour son acquisition ont permis de réaliser l’importance de restaurer cette espèce locale très importante pour les populations mais devenue inaccessible. Pour le trouver, il faut aller jusqu’au marché central de Ziguinchor à plus de 50 km où il est même très rare de se procurer cette huile. Le litre coûte entre 10000 à 12000 FCFA à Ziguinchor. 

Le projet est mis en oeuvre en deux phases :

  • Une première phase qui permet de réaliser une exploitation de 425 plants de Carapa procera sur 10 hectares avec un espacement de 15 m (selon les normes). Il s'agit aussi de mettre en place un cadre d'appui technique avec le soutien des agents des eaux et forêts pour le renforcement des capacités, la diffusion des connaissances sur la plante, le suivi et les questions pratiques sur sa croissance, la protection des jeunes plants jusqu’à maturité. Le carapa met entre 10 à 12 ans pour produire dans les conditions favorables. Alors la première phase prendra 12 ans. Cependant, la rentabilité du projet réside dans son double avantage: environnemental et socio-économique.
  • 25 volontaires bénéficieront d'un renforcement de capacités pour le suivi de la plantation, sur la connaissance de la phénologie de la plante, de ses besoins en intrants, de ses besoins en eau, de la protection des plants, etc. 
  • Une seconde phase de production d’huile qui consiste à mettre en place une unité de transformation et de production d'huile de Carapa et ses produits associés. Cela nécessite un appui technique et matériel pour sa mise en œuvre de même qu'une mobilisation d’une ressource humaine est aussi nécessaire pour un renforcement des capacités sur les techniques et méthodes de transformation et d’extraction moderne de l’huile.
    • Les différentes phases du procédé technique après la collecte sont: ébouillantage ; séchage des graines ; décorticage ; concassage ; mouture ; séchage ; torréfaction ; dilution, déshydratation et conditionnement. 
    • Les équipements nécessaires pour la transformation : magasin de transformation; broyeur ou outil de broyage ; bassines et seaux; matériel de cuisson ; filtreur ; matériel de séchage ; bâches ; matériel de stockage ; source d'eau  (puits); et bouteilles de conditionnement.  
  • Cette seconde phase nécessite aussi un renforcement de capacité des volontaires qui deviendront des moniteurs pour encadrer les différentes équipes durant les différentes phases de transformation. Avoir les connaissances requises pour produire le maximum d'huile.

Résultats attendus

Les résultats attendus sont:

  • 10 ha de plantation du Carapa procera sont mis en place avec 425 plants (espacement 15 m entre plants). 
  • Le renforcement des capacités de 25 volontaires est assuré
  • L’unité de transformation est mise en place
  • Plus de 31 tonnes de Carapa procera sont collectés chaque année en raison de 75kg/plant/an
  • Plus de 5312 litres d'huile de Carapa procera sont produits pour des revenus annuels de 53.125.000 FCFA avec un prix de vente de 10.000 FCFA le Litre. 

À l'origine du projet

Association pour le développement de Kartiack (ADK) est l'organe responsable du développement socio-économique et culturel du village de Kardiack (Département de Bignona, région de Ziguinchor au Sénégal). ADK est légalisée sous le récépissé n° 538/GRZ.

Contacts de ADK: Téléphone :  +221 77 652 34 94. Email: adk538.grz@gmail.com  

Aider ce projet

L’initiative « Objectif 2030 » vise à créer des communautés de solutions autour de projets concrets en matière de développement durable. Elle fournit notamment une plateforme participative de financement et d’appui technique.

Vous pouvez contribuer au projet en utilisant le formulaire suivant. Il s’agit d’une promesse de don qui vous engage à verser le montant prévu pour mener à bien ce projet à l’issu de la campagne de financement.


(facultatif)

(en euros)

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Vos contributions

LelandMek (Marshall Islands), le 11 septembre 2017 04:48

301 Moved Permanently
<a href=https://www.viagrapascherfr.com/>Show more>>></a>

Informations

Pays : Sénégal
0€ engagés sur 15000€
Commencé le 22/04/2017
2500 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°15 : Ecosystèmes terrestres

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Plus d'informations