Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Mobilisation des cueilleurs de miel de Parawol pour la protection de l’environnement

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Le projet en détail

On observe une destruction d'environ 63% des superficies de la commune rural de Parawol dans la Préfecture de Lélouma en Guinée. Cette dégradation des ressources fleuristes et faunistiques est dûe essentiellement à l’Homme. La localité ciblée se caractérise par l’existence de 147 cueilleurs de miel. 85% de ces cueilleurs de miel identifiés (soit 125 cueilleurs de miel) sont peu structurés et sous équipés. Lors de la campagne apicole de 2016, ils ont produit 3 087 Kg de miel selon les enquêtes menées auprès des cueilleurs de miel. La région jouit d’un potentiel mellifère riche et varié (environ 80% du couvert végétal a une prédominance de Parkia biglobosa, Khaya senegalensis, Eleaeis guineensis, Mangifera indica et les citrus), mais exposé aux actions anthropiques (destruction massive des colonies d’abeilles par l’usage du feu pendant les récoltes de miel, coupe abusive du bois ou déforestation c'est-à-dire l’abatage des gros arbres à crevasses abritant les nids d’abeilles pour extraire du miel, culture sur brûlis,..) accélérant de ce fait la chute progressive des rendements des cultures agricoles et de la production apicole, mais aussi contribuant à la destruction des écosystèmes fragiles et au réchauffement climatique.

Le faible niveau de revenu des populations constitue un réel motif de pression anthropique exercé sur les ressources naturelles qui sont considérées malheureusement à tort comme inépuisables. Cela est aggravé par des facteurs qui sont dûs au faible niveau de structuration, de formation et d’information de ces apiculteurs, à l’insuffisance de matériels de production adéquats (ruches kenyanes et kits de récolte) et au manque d’équipements post récolte (seaux de récolte avec couverture,) adaptés à une apiculture rationnelle respectueuse de la gestion durable des ressources naturelles.

Ce projet de mobilisation des cueilleurs de miel de Parawol pour la protection de l’environnement » ramène donc ces producteurs vers une apiculture respectueuse de la gestion rationnelle de la diversité biologique et de l’environnement.

Le projet vise la préservation de la biodiversité et l’atténuation des effets du changement climatique (adaptation au changement climatique) dans la Commune Rurale de Parawol.

Résultats attendus

Les résultats attendus sont :

  • Huit (8) groupements coopératifs ont été mis en place conformément aux principes de constitution et de gestion des organisations (loi L014/AN/2005) en vue d’une meilleure implication des bénéficiaires dans la gestion durable des ressources naturelles ;
  • L’agroforesterie est promue par l’implantation d’une pépinière de 5 000 plantes mellifères en vue de l'extension des zones de production ;
  • 125 apiculteurs traditionnels structurés au sein de 8 groupements participatifs ont été équipés en matériels de production et équipements appropriés (80 ruches kenyanes à 23 barrettes, 80 tenues de protection pour apiculteurs, 80 enfumoirs, 80 paires de gants, 80 paires de bottes, 160 seaux de récolte, 80 supports mobiles) pour introduire une pratique apicole sans feu et de l’élevage des abeilles en place et lieu de la cueillette. Cela permettra de réduire de 50% les risques de destruction massive des colonies d’abeilles par l’usage du feu pendant les récoltes de miel grâce à l’introduction de l’enfumoir, et par ricochet la réduction des feux de brousse ;
  • 693 kg de miel sont produits à la 1ére année de pose (soit 60% des ruches installées). Avec un suivi régulier, des conditions climatiques favorables et l’utilisation des techniques apicoles appropriées, cette production augmentera en 2ème année entre 30 et 40% et atteindra le maximum dès la 3ème année (28 kg par ruche soit 2 156 kg de miel) ; 
  • Chaque année, la vente groupée est organisée dans chaque groupement ou dans les marchés hebdomadaires afin de négocier des prix bord-champ plus rémunérateur de leurs produits. Le prix du litre de miel a varié entre 15 000 gnfs  (à la production) et 20 000 gnfs en contre saison lors de la campagne 2016 selon les enquêtes menées aux près des groupements bénéficiaires ;
  • La cohésion sociale est renforcée et consolidée au sein des groupements bénéficiaires.

Le projet est financé à hauteur de 9 900 euros par l'Institut de la Francophonie pour le développement durable. Le projet a été mis en oeuvre avec succès. Le reportage de capitalisation du projet est accessible en ligne.

À l'origine du projet

Jeunesse et Développement Durable “JEDD” a été créé de manière concertée le 11 février 2014 à Labé lors d’une assemblée générale constitutive. Elle est administrée par un bureau exécutif de cinq élus.

Adresse : Quartier Mosquée, secteur 2
République de Guinée/Conakry
Région Administrative de Labé
Commune urbaine de Labé
Tel : (00224) 622 380 237/657 265 233/628 257 718 
Email : ongjedd2013@gmail.com
Site web : www.jeddguinee.com  (en cours de conception)

Financement terminé

Le projet a été complètement financé avec succès !

Contribuer autrement

Il vous est également possible de contribuer à ce projet en participant à sa communauté virtuelle. Bénévolat, partage d’informations ou de bonnes pratiques, retour sur expérience … sont tant de possibilités qui s’ouvrent à vous grâce au forum d’échange associé à ce projet.


(facultatif)

Informations

Pays : Guinée
9900€ engagés sur 9900€
Commencé le 16/05/2017
228 bénéficiaires

À propos de cet objectif

Objectif n°13 : Lutte contre les changements climatiques

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et se traduit par de nombreux changements déjà observables.

Plus d'informations