Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Objectif 2

Sécurité alimentaire

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

3 projets dont 2 en cours   |   2 pays   |   13830 bénéficiaires

L'objectif en détail

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire.

La malnutrition et la faim extrêmes entravent encore le développement de nombreux pays. Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire. 

Pratiquées durablement, l’agriculture, la pêche et la sylviculture peuvent produire des aliments pour tous et générer des revenus décents tout en participant au développement et en protégeant l’environnement. Ils permettront de nourrir les 925 millions de personnes aujourd’hui sous-alimentées, généralement à cause des détériorations environnementales et de l’appauvrissement de la biodiversité.

 

 

L’objectif 2 vise ainsi à mettre durablement un terme à la faim et à la malnutrition sous toutes leurs formes en faisant en sorte que toutes les personnes, notamment les enfants et les plus vulnérables, aient accès à une alimentation suffisante en quantité et en qualité. Il implique le développement de pratiques agricoles durables et vise à atteindre les cibles suivantes :

  • D’ici à 2030, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès toute l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante

  • D’ici à 2030, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en atteignant d’ici à 2025 les objectifs arrêtés à l’échelle internationale relatifs aux retards de croissance et à l’émaciation chez les enfants de moins de 5 ans, et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées

  • D’ici à 2030, doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires, en particulier des femmes, des autochtones, des exploitants familiaux, des éleveurs et des pêcheurs, y compris en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives et intrants, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d’ajout de valeur et d’emplois autres qu’agricoles

  • D’ici à 2030, assurer la viabilité des systèmes de production alimentaire et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d’accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation des écosystèmes, renforcent les capacités d’adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse, aux inondations et à d’autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols

  • D’ici à 2020, préserver la diversité génétique des semences, des cultures et des animaux d’élevage ou domestiqués et des espèces sauvages apparentées, y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et diversifiées aux niveaux national, régional et international, et favoriser l’accès aux avantages que présentent l’utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé et le partage juste et équitable de ces avantages, ainsi que cela a été décidé à l’échelle internationale

  • Accroître, notamment dans le cadre du renforcement de la coopération internationale, l’investissement en faveur de l’infrastructure rurale, des services de recherche et de vulgarisation agricoles et de la mise au point de technologies et de banques de plantes et de gènes d’animaux d’élevage, afin de renforcer les capacités productives agricoles des pays en développement, en particulier des pays les moins avancés

  • Corriger et prévenir les restrictions et distorsions commerciales sur les marchés agricoles mondiaux, y compris par l’élimination parallèle de toutes les formes de subventions aux exportations agricoles et de toutes les mesures relatives aux exportations aux effets similaires, conformément au mandat du Cycle de négociations de Doha pour le développement

  • Adopter des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés de denrées alimentaires et des produits dérivés et faciliter l’accès rapide aux informations relatives aux marchés, y compris les réserves alimentaires, afin de contribuer à limiter l’extrême volatilité du prix des denrées alimentaires

 

 

Les projets de cet objectif

Grainothèque communautaire de semences ancien…

Le présent projet de " Grainothèque communautaire de semences paysannes"  est une initiative humaine qui vise à préserver la diversité génétique des semences de plante nourricière en Afrique, y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et diversifiées aux niveaux national,  et favoriser l’ac…

Pays : Côte d'Ivoire
0€ engagés sur 15700€
commencé le 01/01/2017
10000 bénéficiaires

Développement de la filière maraîchère par le…

Située à 500 km au Sud-Ouest de Ndjamena, la population de Pala souffre d'un manque de perspectives économiques et de revenus stables. La majorité de la population vit de l'agriculture vivrière et reste vulnérable aux aléas climatiques et économiques. Pour répondre aux besoins de cette couche vulnérable, l'association de dévelop…

Pays : Tchad
75€ engagés sur 8251€
commencé le 18/03/2017
150 bénéficiaires

Construction d'un micro barrage hydraulique v…

Massenya est situé à 150 km à l’Est de la Capitale du Tchad, N’Djaména. Cette localité est peuplée de 14 000 habitants dont 85% d’agriculteurs. Les effets du changement climatique qui ont induit une rareté des pluies incitent les agriculteurs à se tourner vers d’autres techniques culturales dont le maraichage. Les femmes, en pa…

Pays : Tchad
10000€ engagés sur 10000€
commencé le 22/04/2017
3680 bénéficiaires