Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

Objectif 1

Éradication de la pauvreté

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

6 projets dont 3 en cours   |   5 pays   |   4980 bénéficiaires

L'objectif en détail

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Si le taux d’extrême pauvreté a diminué de plus de 50% depuis 1990, trop de personnes luttent encore contre ce fléau, privées de leur dignité. Plus de 800 millions de personnes vivent ainsi avec moins de 1,25 dollar par jour.

Si le taux d’extrême pauvreté a diminué de plus de 50% depuis 1990, trop de personnes luttent encore contre ce fléau, privées de leur dignité. Plus de 800 millions de personnes vivent ainsi avec moins de 1,25 dollar par jour. 

Les progrès ont notamment été réduits dans des régions telles que l’Asie du Sud et l’Afrique sub-saharienne, qui regroupent 80 % de la population mondiale vivant dans l’extrême pauvreté. C’est un taux qui devrait augmenter dans les prochaines années, du fait de l’apparition de nouvelles menaces telles les changements climatiques, le terrorisme ou encore l’insécurité alimentaire et les conflits. De plus, la pauvreté ne se résume plus à une insuffisance de revenus et comprend des manifestations comme la malnutrition, l’accès limité aux services de base, la discrimination, l’exclusion sociale…

 

 

L’objectif 1 est ainsi un engagement ambitieux qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, y compris l’extrême pauvreté, d’ici 2030. Il implique d’atteindre les cibles suivantes :

  • D’ici à 2030, éliminer complètement l’extrême pauvreté dans le monde entier (s’entend actuellement du fait de vivre avec moins de 1,25 dollar des États-Unis par jour)

  • D’ici à 2030, réduire de moitié au moins la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants de tout âge qui vivent dans la pauvreté, telle que définie par chaque pays et quelles qu’en soient les formes

  • Mettre en place des systèmes et mesures de protection sociale pour tous, adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale, et faire en sorte que, d’ici à 2030, une part importante des pauvres et des personnes vulnérables en bénéficient

  • D’ici à 2030, faire en sorte que tous les hommes et les femmes, en particulier les pauvres et les personnes vulnérables, aient les mêmes droits aux ressources économiques et qu’ils aient accès aux services de base, à la propriété et au contrôle des terres et à d’autres formes de propriété, à l’héritage et aux ressources naturelles et à des nouvelles technologies et des services financiers adéquats, y compris la microfinance

  • D’ici à 2030, renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition et leur vulnérabilité aux phénomènes climatiques extrêmes et à d’autres chocs et catastrophes d’ordre économique, social ou environnemental

  • Garantir une mobilisation importante de ressources provenant de sources multiples, y compris par le renforcement de la coopération pour le développement, afin de doter les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, de moyens adéquats et prévisibles de mettre en œuvre des programmes et politiques visant à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes

  • Mettre en place aux niveaux national, régional et international des principes de politique générale viables, qui se fondent sur des stratégies de développement favorables aux pauvres et soucieuses de la problématique hommes-femmes, afin d’accélérer l’investissement dans des mesures d’élimination de la pauvreté

 

 

Les projets de cet objectif

Développement d'une filière durable de karité…

L’économie de la province du Sanguié est essentiellement agricole. 90% de la population active vit de l’agriculture. Une proportion importante de cette population (59,6%) vit en dessous du seuil de la pauvreté (DGATDL). Selon les estimations faites par l’Agence des Produits Forestiers non Ligneux (PFNL) en 2012, les activités liées aux seuls fruits de l’a…

Pays : Burkina
8000€ engagés sur 8000€
commencé le 01/04/2017
4000 bénéficiaires

Cure-dent-Eco

Pour mieux gérer les déchets post-récoltes des dattiers, le projet "Eco-cure-dent" consiste à mettre en place une unité de production écologique de cure-dents à base de déchets des palmiers dattiers (rachis et pédicelles) dans la vallée de Ziz et précisément dans la Commune rurale de Aoufous. La disponibilité ab…

Pays : Maroc
8500€ engagés sur 8500€
commencé le 22/04/2017
250 bénéficiaires

Adoption de nouvelles pratiques de production…

Contexte Dans le cadre de ses activités d’appui et d’assistances aux personnes démunies de la rive de Hlanzoun, DAPI-ONG a initié de nouvelles pratiques de production et de restauration de la forêt galerie Hlanzoun par la mise en terre des bambous. Ce projet, qui a démarré depuis environ six mois, a suscité la mise en place de groupements et d'&ea…

Pays : Bénin
0€ engagés sur 9420€
commencé le 01/03/2018
420 bénéficiaires

Accès équitable des jeunes sourds-muets à l'e…

Contexte Accès équitable des jeunes sourds-muets à l'entreprenariat est un projet initié par l'Association Solidarité Emploi Mohamed Bouazizi ''ASEMB'' et qui sera exécuté en partenariat avec l’Association Tunisienne d’aide aux sourds-Sidi Bouzid ''ATAS''. Ce projet vise à promouvoir et à encour…

Pays : Tunisie
0€ engagés sur 10000€
commencé le 10/02/2018
10 bénéficiaires

Autonomisation des femmes fumeuses de poisson…

Contexte Au Bénin, 10 % des débarquements de la pêche artisanale maritime sont utilisés pour la transformation et environ 1 790 transformatrices viennent sur les sites pour acheter du poisson frais (UEMOA, 2014). Les activités post capture de la pêche artisanale maritime dégagent une richesse de 4 millions d’euros (FAO, 2014) et contribuent à 0,23% du PI…

Pays : Bénin
0€ engagés sur 8500€
commencé le 08/02/2018
150 bénéficiaires

Production de poulets de chair grâce à l'assa…

Contexte La commune de Bimbo est une localité favorable au développent de l’aviculture. Elle est située au sud de la capitale Bangui Route N°6 et elle regorge de populations jeunes, plus précisément des filles qui sont au chômage par manque d’appui et de moyen matériel et financier. Ces jeunes filles sont restées assujetties par la pauvret&eac…

Pays : République Centrafricaine
9300€ engagés sur 9300€
commencé le 29/01/2018
150 bénéficiaires